Hervé Poulain et les BMW Art Cars, l’histoire d’une passion

 

BMW Art Cars
BMW Art Cars
© Christian Kain

C’est au BMW Brand Store à Paris que seront exposées, du 13 mars au 5 avril 2019, quatre modèles mythiques de la collection des 19 œuvres d’art roulantes créées par des artistes de renommée internationale.

 

Ce projet, véritable rencontre de l’art et de la compétition automobile, connaît ses premières esquisses en 1975 alors qu’Hervé Poulain rêve de participer à l’épreuve mythique des 24 Heures du Mans. Jeune commissaire-priseur et pilote automobile, il exprime son envie d’unir son goût pour l’art à celui de la vitesse. Il propose à un constructeur de lui confier une voiture, qu’il fera peindre par un artiste éminent de l’époque dans le but d’en faire une Art Car. C’est Jochen Neerpasch, fondateur du BMW Motorsport qui l’accompagne dans ce projet novateur où cohabitent Art et Industrie.

 

 

 

Calder & Hervé Poulain
Calder et Hervé Poulain
© DR courtesy Artcurial

C’est auprès d’Alexander Calder que se tourne Hervé Poulain pour réaliser la première Art Car. Il pousse les portes d’un magasin de jouets, achète le modèle réduit de la voiture 3CSL et se met en route pour Saché, en Touraine, où réside régulièrement l’artiste. A l’issue du déjeuner, Calder écrit sur une feuille blanche son engagement envers Neerpasch : « It’s OK pour peindre la voiture de Poulain et ses poulains. Salut à toute la maison ». Et c’est sur ces mots tracés sur le papier que voit le jour la toute première Art Car. Lors de la course, la voiture fait l’unanimité auprès des spectateurs, mais aussi des professionnels tels que Leo Castelli ou Arman qui présentent des artistes à Hervé Poulain.

 

 

 

BMW Frank Stella
Frank Stella : BMW 3.0 CSL 1976 (24e aux 24 Heures du Mans)
Moteur 6 cylindres en ligne, turbo compressé, vitesse maximale de 341 km/h

L’année suivante, Frank Stella est choisi pour réaliser une œuvre plus conceptuelle. Il décide de nous donner à voir ce qui est caché. Il recouvre la voiture d’un papier millimétré et inscrit sur la carrosserie la beauté des organes mécaniques et l’esprit des ingénieurs. En 1977, Roy Lichtenstein peint un lever et un coucher de soleil sur les portières, évoquant le cycle cosmique des 24 heures. Se succèdent alors d’autres artistes de renom tels que Andy Warhol ou Arman, ce dernier étant, aux côtés de César et Georges Wolinski, des amis intimes de Hervé Poulain. En 1998, Wolinski embellit la carrosserie de la Porsche GT2 de jolies filles qui prennent un bain de soleil.

 

Avec son coéquipier Jean-Luc Maury-Laribière, Hervé Poulain termine les trois courses. Pour tout pilote, passer la ligne d’arrivée des 24 Heures est une victoire. Si Hervé Poulain a aujourd’hui arrêté la compétition, il affirme : « le marteau continue de me donner les mêmes emballements que le volant. Je retrouve l’euphorie des exploits […] Vive l’art ! Vive la vitesse ! Car aller vite, c’est économiser du temps et donc gagner de la vie. »

 

Depuis, de grands noms de la scène artistique mondiale tels que Ernst Fuchs, Robert Rauschenberg, David Hockney ou encore Jeff Koons ont enrichi la collection des Art Cars. L’exposition rend hommage à Hervé Poulain et cristallise la beauté des BMW Art Cars dont l’histoire est née il y a déjà 43 ans.

 

Pendant plus de trois semaines, cette exposition présente au grand public l’histoire des Art Cars en réunissant quatre voitures mythiques qui, pour Hervé Poulain « sont plus que des œuvres d’art car elles ont humainement vécu. Elles ont couru, elles ont pris des risques, elles ont fait du bruit. Ces œuvres, elles sont grandes parce qu’elles ont été animées. »

 

 

Informations
Exposition publique à Paris :

Du 13 mars au 5 avril 2019
Entrée libre du lundi au samedi, de 10h à 20h

BMW Brand Store
38 avenue George V
75008 Paris
 

 

Contact Actualités
Carine Decroi