« On mesure ainsi l’audace de Félix Aublet »

Par Serge Lemoine

Félix Aublet
Félix Aublet (1903-1978) 
Chaise modèle Z

Précurseur du design, on découvre ses créations dans le domaine du mobilier, pour lequel il a recours dès 1929 au tube métallique pour concevoir des chaises, fauteuils, tabourets, guéridons, tables, étagères, mettant tout de suite l’accent sur la standardisation, l’économie des formes et la fonctionnalité et qui le font collaborer avec les entreprises Strafor et Thonet.
Toutes ses productions se montrent parfaitement caractéristiques de l’époque commencée en 1925 au Bauhaus en Allemagne avec les meubles en tube d’acier courbe et nickelé, créés par Marcel Breuer, immédiatement remarqués et qui connaitront une renommée universelle. A la suite, Felix Aublet, qui aménage aussi bien des bureaux de société que des appartements luxueux, crée toute une série de meubles en tôle peinte, composée d’éléments modulaires, proche de l’esprit des casiers standard de Le Corbusier et du mobilier industriel de Jean Prouve. On mesure ainsi l’audace de Felix Aublet, fils du peintre orientaliste Albert Aublet et ancien élevé de Cormon à l’Ecole des beaux-arts de Paris.

 

Félix Aublet (1903-1978) a été un artiste complet : architecte, décorateur, dessinateur de meubles, peintre, graphiste et publicitaire. Il a été le créateur notamment de réalisations qui appartiennent à l’histoire de l’art du XXe siècle et incarnent a son meilleur la modernité – sa contribution à l’Exposition internationale de Paris en 1937– ou en mineur participent à son folklore, mais pour le plaisir de tous, quand il s’agit des véhicules publicitaires conçus dans les années 1950, en particulier pour la caravane du Tour de France cycliste. Mais son nom n’est pas assez connu. Il est régulièrement cité à propos de l’Exposition de 1937, mais toujours en lien avec celui de Robert Delaunay qui était son associé. Pour cette raison, il est aussi souvent oublié ou son rôle négligé. Une très importante exposition accompagnée d’un catalogue complet a eu lieu en plusieurs endroits de la ville en 2001, à Aix- en- Provence ou il passa la dernière partie de sa vie. Une grande vente aux enchères d’œuvres provenant de son atelier fut organisée en 2004 à Paris par l’Etude Calmels-Cohen. Quelques travaux universitaires ont été entrepris à son sujet et la place de Felix Aublet se trouve aujourd’hui mieux assurée.

 

Exposition : Les 17,18,19 et 20 novembre
Vente aux enchères : Mardi 21 novembre 2017, consulter la vente

 

Contact Actualités
Carine Decroi
cdecroi@artcurial.com