Vente Tableaux et dessins anciens et du 19e siècle, sculptures /Lot 119 René Fache Douai, 1816 - Ribécourt, 1891 Académie d'homme d'après nature

  • René Fache Douai, 1816 - Ribécourt, 1891 Académie d'homme d'après nature Plâtre
René Fache Douai, 1816 - Ribécourt, 1891
Académie d'homme d'après nature
Plâtre
Signé et daté 'R. Frache 3me m / 1841' sur le cippe
(Un accident au bras gauche)

'MAN NUDE', PLASTER, SIGNED AND DATED, BY R. FACHE
Hauteur : 75 Largeur : 38,50 Profondeur : 22 cm

Expositions : 'Choix de sculptures XVIIIe - XIXe siècle', Paris, Galerie André Lemaire, octobre - novembre 2004, p. 36-37, repr.

Bibliographie : en rapport :
Jean-Claude Poinsignon, 'Sortir de sa réserve. Le fonds valenciennois de sculptures XIXe et XXe siècle au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes', 1992, p. 301-308

Commentaire : Ce séduisant nu en pied s'inscrit dans la grande tradition des académies modelées réalisées à l'Ecole des Beaux-Arts au XIXe siècle. L'expression romantique, la coupe de cheveux accompagnée de la moustache portée par le modèle, élèvent cette sculpture à un rang bien supérieur à celui d'une simple académie.
Ces académies modelées sont particulièrement rares en dehors de celles conservées dans les collections de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts. En effet leur fragilité, leur poids, leur encombrement ou encore le fait que nombre d'entre elles restèrent en terre crue expliquent cette situation. La plupart d'entre elles furent même souvent détruites dès l'issue des concours.
Selon l'usage en vigueur, seuls les lauréats titulaires de médailles avaient la possibilité de faire mouler aux frais de l'école leurs figures récompensées. Comme l'indique l'inscription " 3me m " sur ce relief inédit, Fache remporte une troisième médaille pour cette académie modelée d'après nature à l'occasion du concours d'émulation du dernier trimestre de l'année 1840-1841, soit à la fin de sa quatrième année d'études à l'Ecole des Beaux-Arts.
Nous connaissons peu de choses concernant la carrière et les réalisations de René Fache. Formé à Paris dans les ateliers de Théophile Bra et de David d'Angers, il est présenté par ce dernier à l'Ecole royale des Beaux-Arts en 1836. Il y parfait sa formation pendant quatre ans avant de revenir dans le Nord en 1841 pour entreprendre une carrière officielle. Portraits en buste et commandes pour des églises constituent l'essentiel de son œuvre, sans oublier sa carrière de professeur à l'académie de Valenciennes où il enseigne le modelage à partir de 1856. Il forme ainsi toute une génération de sculpteurs qui gardèrent de lui le souvenir d'un professeur attentif et prévenant : Barthélémy Ganiez, Joseph Carlier, Corneille-Henri Theunissen ou encore Léon Fagel.

Estimation 7 000 - 9 000 €

Vendu 9 093 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 119

René Fache Douai, 1816 - Ribécourt, 1891
Académie d'homme d'après nature

Vendu 9 093 € [$]

René Fache Douai, 1816 - Ribécourt, 1891
Académie d'homme d'après nature
Plâtre
Signé et daté 'R. Frache 3me m / 1841' sur le cippe
(Un accident au bras gauche)

'MAN NUDE', PLASTER, SIGNED AND DATED, BY R. FACHE
Hauteur : 75 Largeur : 38,50 Profondeur : 22 cm

Expositions : 'Choix de sculptures XVIIIe - XIXe siècle', Paris, Galerie André Lemaire, octobre - novembre 2004, p. 36-37, repr.

Bibliographie : en rapport :
Jean-Claude Poinsignon, 'Sortir de sa réserve. Le fonds valenciennois de sculptures XIXe et XXe siècle au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes', 1992, p. 301-308

Commentaire : Ce séduisant nu en pied s'inscrit dans la grande tradition des académies modelées réalisées à l'Ecole des Beaux-Arts au XIXe siècle. L'expression romantique, la coupe de cheveux accompagnée de la moustache portée par le modèle, élèvent cette sculpture à un rang bien supérieur à celui d'une simple académie.
Ces académies modelées sont particulièrement rares en dehors de celles conservées dans les collections de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts. En effet leur fragilité, leur poids, leur encombrement ou encore le fait que nombre d'entre elles restèrent en terre crue expliquent cette situation. La plupart d'entre elles furent même souvent détruites dès l'issue des concours.
Selon l'usage en vigueur, seuls les lauréats titulaires de médailles avaient la possibilité de faire mouler aux frais de l'école leurs figures récompensées. Comme l'indique l'inscription " 3me m " sur ce relief inédit, Fache remporte une troisième médaille pour cette académie modelée d'après nature à l'occasion du concours d'émulation du dernier trimestre de l'année 1840-1841, soit à la fin de sa quatrième année d'études à l'Ecole des Beaux-Arts.
Nous connaissons peu de choses concernant la carrière et les réalisations de René Fache. Formé à Paris dans les ateliers de Théophile Bra et de David d'Angers, il est présenté par ce dernier à l'Ecole royale des Beaux-Arts en 1836. Il y parfait sa formation pendant quatre ans avant de revenir dans le Nord en 1841 pour entreprendre une carrière officielle. Portraits en buste et commandes pour des églises constituent l'essentiel de son œuvre, sans oublier sa carrière de professeur à l'académie de Valenciennes où il enseigne le modelage à partir de 1856. Il forme ainsi toute une génération de sculpteurs qui gardèrent de lui le souvenir d'un professeur attentif et prévenant : Barthélémy Ganiez, Joseph Carlier, Corneille-Henri Theunissen ou encore Léon Fagel.

Estimation 7 000 - 9 000 €

Vendu 9 093 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2349
Date : 13 nov. 2013 19:00

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Tableaux et dessins anciens et du 19e siècle, sculptures