Vente Arts d’Orient /Lot 239 PLUMIER À LA SCÈNE DE COUR, IRAN, ART QAJAR, 19E SIÈCLE

  • PLUMIER À LA SCÈNE DE COUR, IRAN, ART QAJAR, 19E SIÈCLE
  • PLUMIER À LA SCÈNE DE COUR, IRAN, ART QAJAR, 19E SIÈCLE
PLUMIER À LA SCÈNE DE COUR, IRAN, ART QAJAR, 19E SIÈCLE
Étui rectangulaire à couvercle plat, en papier-mâché peint et laqué, décoré en polychromie d'une scène représentant Fath Ali Shah entouré de quatorze personnages de la cour. Des cartouches d'inscriptions nasta'liq ornent les bords du couvercle, des rossignols parmi des roses en ornent l'intérieur. Des scènes de chasse décorent les parois de la boîte.
Petits éclats.
Longueur : 28,5 cm (11 1/4 in.)

Provenance:
Collection particulière, Paris, avant 1975.

A QAJAR LACQUERED PAPIER-MACHÉ PENBOX REPRESENTING FATH ALI SHAH AND THE COURT, PERSIA, 19TH CENTURY


Estimation 900 - 1 200 €

Vendu 1 820 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 239

PLUMIER À LA SCÈNE DE COUR, IRAN, ART QAJAR, 19E SIÈCLE

Vendu 1 820 € [$]

PLUMIER À LA SCÈNE DE COUR, IRAN, ART QAJAR, 19E SIÈCLE
Étui rectangulaire à couvercle plat, en papier-mâché peint et laqué, décoré en polychromie d'une scène représentant Fath Ali Shah entouré de quatorze personnages de la cour. Des cartouches d'inscriptions nasta'liq ornent les bords du couvercle, des rossignols parmi des roses en ornent l'intérieur. Des scènes de chasse décorent les parois de la boîte.
Petits éclats.
Longueur : 28,5 cm (11 1/4 in.)

Provenance:
Collection particulière, Paris, avant 1975.

A QAJAR LACQUERED PAPIER-MACHÉ PENBOX REPRESENTING FATH ALI SHAH AND THE COURT, PERSIA, 19TH CENTURY


Estimation 900 - 1 200 €

Vendu 1 820 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2671
Date : 12 mai. 2015 14:30

Contact

Mathilde Neuve-Eglise
Tél. +33 1 42 99 20 75
mneuveeglise@artcurial.com

Arts d'Orient dont la Collection Françoise et Claude Bourelier