Vente Mobilier & Objets d’Art /Lot 47 PENDULE DITE "AU CARROUSEL" D'ÉPOQUE EMPIRE

  • PENDULE DITE "AU CARROUSEL" D'ÉPOQUE EMPIRE
  • PENDULE DITE "AU CARROUSEL" D'ÉPOQUE EMPIRE
PENDULE DITE "AU CARROUSEL" D'ÉPOQUE EMPIRE
En bronze ciselé, patiné et doré, le cadran émaillé blanc signé "VAILLANT A PARIS" inscrit dans un boîtier surmonté d'un carrousel animé d'enfants chevauchant des cygnes, flanquée de têtes de cheval surmontées d'une pique, celle de droite surmontée d'une banderole inscrite "PRIX DU VAINQUEUR", la base à section hexagonale ceinte d'une frise de fleurons et palmettes stylisées ; petits manques
H. : 51 cm (20 in.)
l. : 25 cm (9 3/4 in.)

Louis-Jacques Vaillant, maître horloger en 1787

Bibliographie comparative :
M. Agnellini, "Orologi antichi, storia e produzione dal cinquecento all'ottocento", Milan, 1993, p. 151.
S. Chadenet, "Les styles Empire et Restauration", Editions Baschet et Cie, Paris, p. 174.
P. Kjellberg, "Encyclopédie de la Pendule Française du Moyen Age au XXe Siècle", 1997, p. 447, ill. F.

An Empire gilt and patinated bronze mantel-clock, the dial signed by Louis-Jacques Vaillant

Cette élégante pendule est l'œuvre de l'horloger Louis-Jacques Vaillant, maître à Paris en 1787. Établi rue du Four-Saint Honoré en 1789, il s'installa ensuite rue de la Tixanderie en 1800. Il signa plusieurs pendules de notre modèle dont il semble être l'unique auteur.

La calligraphie notamment des losanges au-dessus des heures permet d'attribuer le cadran à l'émailleur François-Marie Dubuisson (vers 1769-1822 ).

Un modèle très proche du notre est conservé au Musée Francois Duesberg à Mons en Belgique. Cette dernière se singularise par la présence de l'inscription sur la base "Nicolas Esterhazy, SOUVENIR D'ENFANCE".

Un exemplaire identique au notre, bien qu'entièrement en bronze doré, provenant des collections de la marquise douairière de Tweeddale fut mis en vente à Paris, Hôtel Drouot, le 15 septembre 2016, lot 83. Une autre, provenant de la collection viennoise du comte Ernst zu Rantzau, est passée en vente à Berlin chez Baul et Graupe en 1931, lot 242.




Estimation 6 000 - 8 000 €

Vendu 24 700 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 47

PENDULE DITE "AU CARROUSEL" D'ÉPOQUE EMPIRE

Vendu 24 700 € [$]

PENDULE DITE "AU CARROUSEL" D'ÉPOQUE EMPIRE
En bronze ciselé, patiné et doré, le cadran émaillé blanc signé "VAILLANT A PARIS" inscrit dans un boîtier surmonté d'un carrousel animé d'enfants chevauchant des cygnes, flanquée de têtes de cheval surmontées d'une pique, celle de droite surmontée d'une banderole inscrite "PRIX DU VAINQUEUR", la base à section hexagonale ceinte d'une frise de fleurons et palmettes stylisées ; petits manques
H. : 51 cm (20 in.)
l. : 25 cm (9 3/4 in.)

Louis-Jacques Vaillant, maître horloger en 1787

Bibliographie comparative :
M. Agnellini, "Orologi antichi, storia e produzione dal cinquecento all'ottocento", Milan, 1993, p. 151.
S. Chadenet, "Les styles Empire et Restauration", Editions Baschet et Cie, Paris, p. 174.
P. Kjellberg, "Encyclopédie de la Pendule Française du Moyen Age au XXe Siècle", 1997, p. 447, ill. F.

An Empire gilt and patinated bronze mantel-clock, the dial signed by Louis-Jacques Vaillant

Cette élégante pendule est l'œuvre de l'horloger Louis-Jacques Vaillant, maître à Paris en 1787. Établi rue du Four-Saint Honoré en 1789, il s'installa ensuite rue de la Tixanderie en 1800. Il signa plusieurs pendules de notre modèle dont il semble être l'unique auteur.

La calligraphie notamment des losanges au-dessus des heures permet d'attribuer le cadran à l'émailleur François-Marie Dubuisson (vers 1769-1822 ).

Un modèle très proche du notre est conservé au Musée Francois Duesberg à Mons en Belgique. Cette dernière se singularise par la présence de l'inscription sur la base "Nicolas Esterhazy, SOUVENIR D'ENFANCE".

Un exemplaire identique au notre, bien qu'entièrement en bronze doré, provenant des collections de la marquise douairière de Tweeddale fut mis en vente à Paris, Hôtel Drouot, le 15 septembre 2016, lot 83. Une autre, provenant de la collection viennoise du comte Ernst zu Rantzau, est passée en vente à Berlin chez Baul et Graupe en 1931, lot 242.




Estimation 6 000 - 8 000 €

Vendu 24 700 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3813
Date : 26 nov. 2018 19:00
Commissaire-priseur : Isabelle Bresset

Contact

Charlotte Norton
Tél. +33 1 42 99 20 68
cnorton@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Mobilier & Objets d'Art