Vente Maîtres anciens & du XIX siècle /Lot 49 Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808 Couple dans le parc d'une villa italienne

  • Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808 Couple dans le parc d'une villa italienne Sanguine
  • Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808 Couple dans le parc d'une villa italienne Sanguine
  • Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808 Couple dans le parc d'une villa italienne Sanguine
Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808
Couple dans le parc d'une villa italienne
Sanguine
Papier filigrané van der Ley

Couple in the park of an Italian villa, red chalk, by H. Robert
Hauteur : 44 Largeur : 33,50 cm

Provenance : Collection Celia Tobin Clark ;
Donné au Museum of Modern Art de San Francisco en 1935 (inv. 35.1407) ;
En dépôt à l'Achenbach Foundation for Graphic Arts (inv. TL 1652.63) ;
Vente anonyme ; New York, Sotheby's, 24 janvier 2007, n° 73 ;
Galerie Paul Prouté, Paris, en 2008 (n° 17 du catalogue "Kauffmann") ;
Chez Maurizio Nobile, Paris, en 2018

Bibliographie : Phyllis Hattis, 'Four centuries of French Drawings in the Fine Arts Museum of San Francisco', San Francisco, 1977, p. 150, n° 109, repr. p. 152
'Les Hubert Robert de Besançon', cat. exp. Besaçon, musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, 2013-2014, p. 125, mentionné dans la notice du n° 97

Commentaire : Notre dessin est un ravissant exemple de ces vues de parcs de villas italiennes, où la nature et les constructions humaines s'harmonisent comme dans un âge d'or que l'on aimerait éternel.
Élève de Michel-Ange Slodtz, Hubert Robert part en 1754 pour Rome, dans la suite du comte de Stainville, futur duc de Choiseul et ambassadeur de France. Il obtient d'être logé au palais Mancini, où il occupera en 1759 un poste de pensionnaire sans avoir concouru pour le prix. Protégé du bailli de Breteuil, ambassadeur de Malte, chez qui il loge en quittant le palais Mancini, il compte parmi ses clients Marigny et Mariette. En 1760, il accompagne à Naples l'abbé de Saint-Non et visite Herculanum et Pompéi. Il se rend à la villa d'Este avec Jean-Honoré Fragonard, et exécute à la sanguine de nombreux paysages, puis visite Florence en 1763. En 1765, il rentre à Paris et est reçu l'année suivante à l'Académie comme peintre d'architecture.
La contre-épreuve de notre dessin est conservée au musée des Beaux-Arts de Besançon (BM, inv. vol. 452, n°13).

Estimation 30 000 - 40 000 €

Vendu 39 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 49

Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808
Couple dans le parc d'une villa italienne

Vendu 39 000 € [$]

Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808
Couple dans le parc d'une villa italienne
Sanguine
Papier filigrané van der Ley

Couple in the park of an Italian villa, red chalk, by H. Robert
Hauteur : 44 Largeur : 33,50 cm

Provenance : Collection Celia Tobin Clark ;
Donné au Museum of Modern Art de San Francisco en 1935 (inv. 35.1407) ;
En dépôt à l'Achenbach Foundation for Graphic Arts (inv. TL 1652.63) ;
Vente anonyme ; New York, Sotheby's, 24 janvier 2007, n° 73 ;
Galerie Paul Prouté, Paris, en 2008 (n° 17 du catalogue "Kauffmann") ;
Chez Maurizio Nobile, Paris, en 2018

Bibliographie : Phyllis Hattis, 'Four centuries of French Drawings in the Fine Arts Museum of San Francisco', San Francisco, 1977, p. 150, n° 109, repr. p. 152
'Les Hubert Robert de Besançon', cat. exp. Besaçon, musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, 2013-2014, p. 125, mentionné dans la notice du n° 97

Commentaire : Notre dessin est un ravissant exemple de ces vues de parcs de villas italiennes, où la nature et les constructions humaines s'harmonisent comme dans un âge d'or que l'on aimerait éternel.
Élève de Michel-Ange Slodtz, Hubert Robert part en 1754 pour Rome, dans la suite du comte de Stainville, futur duc de Choiseul et ambassadeur de France. Il obtient d'être logé au palais Mancini, où il occupera en 1759 un poste de pensionnaire sans avoir concouru pour le prix. Protégé du bailli de Breteuil, ambassadeur de Malte, chez qui il loge en quittant le palais Mancini, il compte parmi ses clients Marigny et Mariette. En 1760, il accompagne à Naples l'abbé de Saint-Non et visite Herculanum et Pompéi. Il se rend à la villa d'Este avec Jean-Honoré Fragonard, et exécute à la sanguine de nombreux paysages, puis visite Florence en 1763. En 1765, il rentre à Paris et est reçu l'année suivante à l'Académie comme peintre d'architecture.
La contre-épreuve de notre dessin est conservée au musée des Beaux-Arts de Besançon (BM, inv. vol. 452, n°13).

Estimation 30 000 - 40 000 €

Vendu 39 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4066
Date : 09 juin 2021 15:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle