Vente « Un appartement Rive Droite » /Lot 59 GERARD HOET ZALTBOMMEL, 1648 - La Haye, 1733 LA FETE DE FLORE

  • GERARD HOET ZALTBOMMEL, 1648 - La Haye, 1733 LA FETE DE FLORE Huile sur toile
GERARD HOET ZALTBOMMEL, 1648 - La Haye, 1733
LA FETE DE FLORE
Huile sur toile
(Petit accident au centre)
44 x 52 cm (55,38 x 81,12 in.)

'FLORA'S FEAST', OIL ON CANVAS, BY GERARD HOET

Provenance :
Ancienne collection Dubois ;
Sa vente, Paris, Hôtel de Bullion, 20 décembre 1785, partie du
n°56 (acquis 2 200 livres par Holff avec son pendant La fête de
Pomone) ;
Ancienne collection du marquis du Lau d'Allemans ;
Ancienne collections Paignon Dijonval et Morel de Vindé ;
Leur vente, Paris, Hôtel de Morel Vindé, Me Bonnefonds de La
Vialle, 17 décembre 1821, partie du n°37 (avec son pendant La
fête de Pomone, vendus 305 fr.) ;
Vente anonyme ; 25 avril 1892 (vendu 500 fr.) ;
Vente anonyme ; Bayeux, 26 et 27 mars 1989, n° 12 (sous le titre
«L'offrande à l'Amour»)

Bibliographie :
Charles Blanc, Le trésor de la curiosité tiré des catalogues de
ventes, Paris, 1858, p. 244
Adolphe Siret, Dictionnaire historique des peintres de toutes les écoles..., Paris-Bruxelles, 1866, p. 433

Sous des arcades ouvrant sur une ville antique, de jeunes femmes confectionnent bouquets et guirlandes de fleurs en hommage à la déesse Flore, divinité agraire protectrice des récoltes, dont la statue est visible à droite. Cette séduisante composition illustrant La fête de Flore fut réalisée par Gerard Hoet en pendant avec La fête de Pomone, autre déesse protectrice des fruits et des jardins fréquemment associée à Flore. Conservés ensemble au sein des collections Dubois et Paignon-Dijonval, les deux tableaux furent séparés au cours du XIXe siècle. La fête de Pomone (fig. 1) figura dans la vente de la collection Hauptmann à Paris en 1897 et réapparut à Drouot-Montaigne en 1991, tandis que notre Fête de Flore, passée en vente isolée en 1892, fut acquise par l'actuel propriétaire en 1989.
Cette composition raffinée d'inspiration classique, représentant une fête qui était célébrée à Rome chaque année au mois d'avril, peut également avoir une signification plus licencieuse. Lactance rapporte en effet au IVe siècle que Flora était une courtisane ayant fait fortune, honorée après sa mort par le peuple de Rome car elle lui avait légué tous ses biens. La fête de Flore était l'un des événements de la vie romaine où les courtisanes étaient ouvertement présentes, ce qui pourrait expliquer la légèreté des tenues des femmes représentées au premier plan de notre tableau.
Sans avoir voyagé en Italie, Gerard Hoet réalise volontiers des œuvres inspirées de l'Antique, plaçant ses personnages au sein de paysages arcadiens ou d'architectures classiques. Ses peintures d'histoire rappellent celles de Gérard de Lairesse par leurs compositions minutieusement orchestrées et la délicatesse des attitudes des nombreux personnages.




Provenance : Ancienne collection Dubois ;
Sa vente, Paris, Hôtel de Bullion, 20 décembre 1785, partie du n°56 (acquis 2 200 livres par Holff avec son pendant La fête de Pomone) ;
Ancienne collection du marquis du Lau d'Allemans ;
Ancienne collections Paignon Dijonval et Morel de Vindé ;
Leur vente, Paris, Hôtel de Morel Vindé, Me Bonnefonds de La Vialle, 17 décembre 1821, partie du n°37 (avec son pendant La fête de Pomone, vendus 305 fr.) ;
Vente anonyme ; 25 avril 1892 (vendu 500 fr.) ;
Vente anonyme ; Bayeux, 26 et 27 mars 1989, n° 12 (sous le titre "L'offrande à l'Amour")


Bibliographie : Charles Blanc, 'Le trésor de la curiosité tiré des catalogues de ventes', Paris, 1858, p. 244
Adolphe Siret, 'Dictionnaire historique des peintres de toutes les écoles...', Paris-Bruxelles, 1866, p. 433
Estimation 12 000 - 15 000 €

Vendu 15 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 59

GERARD HOET ZALTBOMMEL, 1648 - La Haye, 1733
LA FETE DE FLORE

Vendu 15 600 € [$]

GERARD HOET ZALTBOMMEL, 1648 - La Haye, 1733
LA FETE DE FLORE
Huile sur toile
(Petit accident au centre)
44 x 52 cm (55,38 x 81,12 in.)

'FLORA'S FEAST', OIL ON CANVAS, BY GERARD HOET

Provenance :
Ancienne collection Dubois ;
Sa vente, Paris, Hôtel de Bullion, 20 décembre 1785, partie du
n°56 (acquis 2 200 livres par Holff avec son pendant La fête de
Pomone) ;
Ancienne collection du marquis du Lau d'Allemans ;
Ancienne collections Paignon Dijonval et Morel de Vindé ;
Leur vente, Paris, Hôtel de Morel Vindé, Me Bonnefonds de La
Vialle, 17 décembre 1821, partie du n°37 (avec son pendant La
fête de Pomone, vendus 305 fr.) ;
Vente anonyme ; 25 avril 1892 (vendu 500 fr.) ;
Vente anonyme ; Bayeux, 26 et 27 mars 1989, n° 12 (sous le titre
«L'offrande à l'Amour»)

Bibliographie :
Charles Blanc, Le trésor de la curiosité tiré des catalogues de
ventes, Paris, 1858, p. 244
Adolphe Siret, Dictionnaire historique des peintres de toutes les écoles..., Paris-Bruxelles, 1866, p. 433

Sous des arcades ouvrant sur une ville antique, de jeunes femmes confectionnent bouquets et guirlandes de fleurs en hommage à la déesse Flore, divinité agraire protectrice des récoltes, dont la statue est visible à droite. Cette séduisante composition illustrant La fête de Flore fut réalisée par Gerard Hoet en pendant avec La fête de Pomone, autre déesse protectrice des fruits et des jardins fréquemment associée à Flore. Conservés ensemble au sein des collections Dubois et Paignon-Dijonval, les deux tableaux furent séparés au cours du XIXe siècle. La fête de Pomone (fig. 1) figura dans la vente de la collection Hauptmann à Paris en 1897 et réapparut à Drouot-Montaigne en 1991, tandis que notre Fête de Flore, passée en vente isolée en 1892, fut acquise par l'actuel propriétaire en 1989.
Cette composition raffinée d'inspiration classique, représentant une fête qui était célébrée à Rome chaque année au mois d'avril, peut également avoir une signification plus licencieuse. Lactance rapporte en effet au IVe siècle que Flora était une courtisane ayant fait fortune, honorée après sa mort par le peuple de Rome car elle lui avait légué tous ses biens. La fête de Flore était l'un des événements de la vie romaine où les courtisanes étaient ouvertement présentes, ce qui pourrait expliquer la légèreté des tenues des femmes représentées au premier plan de notre tableau.
Sans avoir voyagé en Italie, Gerard Hoet réalise volontiers des œuvres inspirées de l'Antique, plaçant ses personnages au sein de paysages arcadiens ou d'architectures classiques. Ses peintures d'histoire rappellent celles de Gérard de Lairesse par leurs compositions minutieusement orchestrées et la délicatesse des attitudes des nombreux personnages.




Provenance : Ancienne collection Dubois ;
Sa vente, Paris, Hôtel de Bullion, 20 décembre 1785, partie du n°56 (acquis 2 200 livres par Holff avec son pendant La fête de Pomone) ;
Ancienne collection du marquis du Lau d'Allemans ;
Ancienne collections Paignon Dijonval et Morel de Vindé ;
Leur vente, Paris, Hôtel de Morel Vindé, Me Bonnefonds de La Vialle, 17 décembre 1821, partie du n°37 (avec son pendant La fête de Pomone, vendus 305 fr.) ;
Vente anonyme ; 25 avril 1892 (vendu 500 fr.) ;
Vente anonyme ; Bayeux, 26 et 27 mars 1989, n° 12 (sous le titre "L'offrande à l'Amour")


Bibliographie : Charles Blanc, 'Le trésor de la curiosité tiré des catalogues de ventes', Paris, 1858, p. 244
Adolphe Siret, 'Dictionnaire historique des peintres de toutes les écoles...', Paris-Bruxelles, 1866, p. 433
Estimation 12 000 - 15 000 €

Vendu 15 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2549
Date : 19 mars 2014 14:00

Contact

Gabrielle Richardson
Tél.
grichardson@artcurial.com

« Un appartement Rive Droite » Tableaux anciens, Mobilier et Objets d’Art