Vente Tableaux et dessins anciens et du 19e siècle, sculptures /Lot 72 Francesco Battaglioli Modène, 1722 - Venise, 1796 Vue d'une ville imaginaire animée de personnages

  • Francesco Battaglioli Modène, 1722 - Venise, 1796 Vue d'une ville imaginaire animée de personnages Huile sur toile
Francesco Battaglioli Modène, 1722 - Venise, 1796
Vue d'une ville imaginaire animée de personnages
Huile sur toile
Datée et signée '17(...) / Battaglioli' sur un cartel apposé sur le piédestal du vase en bas à gauche
(Restaurations anciennes)

'VIEW OF AN IMAGINARY CITY', OIL ON CANVAS, DATED AND SIGNED, BY F. BATTAGLIOLI
Hauteur : 96 Largeur : 124 cm

Commentaire : Au pied d'une colline se dresse un palais éblouissant au sein duquel gentilshommes et dames de qualité déambulent. Les nombreuses collines verdoyantes qui, entre Bergame et Vérone, servent de contrefort aux Alpes ont certainement inspiré l'artiste pour concevoir un cadre idyllique à ce palais imaginaire.
Né à Modène, Battaglioli bénéficia de l'enseignement du peintre Raffaello Rinalda avant de partir à Venise où il côtoya les meilleurs 'vedutistes' contemporains. Après un séjour à Trévise et Brescia où il travailla abondamment (le site étonnant de cette dernière ville semble avoir inspiré celui de notre tableau), il fut appelé en 1754 à Madrid à la cour du roi Ferdinand VI afin de peindre des décors pour les théâtres des palais de Madrid et d'Aranjuez.
Le souverain était passionné de musique et s'entoura de nombreux artistes parmi lesquels le castrat Farinelli (1705-1782) qu'il pensionna, nomma directeur de l'opéra de Madrid et qu'il fit chevalier de l'ordre de Calatrava, la plus haute dignité espagnole. Farinelli menait grand train et commanditait lui-même des œuvres à Battaglioli, pour son propre compte mais aussi pour celui du roi qui l'avait également chargé de l'intendance des fêtes. Il commanda notamment au peintre les décors pour l'opéra La Nitteti de Pietro Metastase, dont certains éléments sont encore visibles à la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando à Madrid. Avec la mort de Ferdinand VI, auquel succède son frère Charles III, austère et peu mélomane, les représentations théâtrales cessent et cette nouvelle situation entraine le départ de Battaglioli en 1760. Il revint à Venise et fut nommé membre de l'Académie en 1772 où, en qualité de professeur, il enseigna la perspective.
La composition de notre tableau, parfaitement ordonnée, témoigne du talent d'un grand peintre de décors. Les petites figures qui peuplent cette architecture, comme dans l'ensemble des 'vedute' du peintre, montrent que le décor d'architecture était sa véritable spécialité.

Estimation 30 000 - 40 000 €

Vendu 38 970 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 72

Francesco Battaglioli Modène, 1722 - Venise, 1796
Vue d'une ville imaginaire animée de personnages

Vendu 38 970 € [$]

Francesco Battaglioli Modène, 1722 - Venise, 1796
Vue d'une ville imaginaire animée de personnages
Huile sur toile
Datée et signée '17(...) / Battaglioli' sur un cartel apposé sur le piédestal du vase en bas à gauche
(Restaurations anciennes)

'VIEW OF AN IMAGINARY CITY', OIL ON CANVAS, DATED AND SIGNED, BY F. BATTAGLIOLI
Hauteur : 96 Largeur : 124 cm

Commentaire : Au pied d'une colline se dresse un palais éblouissant au sein duquel gentilshommes et dames de qualité déambulent. Les nombreuses collines verdoyantes qui, entre Bergame et Vérone, servent de contrefort aux Alpes ont certainement inspiré l'artiste pour concevoir un cadre idyllique à ce palais imaginaire.
Né à Modène, Battaglioli bénéficia de l'enseignement du peintre Raffaello Rinalda avant de partir à Venise où il côtoya les meilleurs 'vedutistes' contemporains. Après un séjour à Trévise et Brescia où il travailla abondamment (le site étonnant de cette dernière ville semble avoir inspiré celui de notre tableau), il fut appelé en 1754 à Madrid à la cour du roi Ferdinand VI afin de peindre des décors pour les théâtres des palais de Madrid et d'Aranjuez.
Le souverain était passionné de musique et s'entoura de nombreux artistes parmi lesquels le castrat Farinelli (1705-1782) qu'il pensionna, nomma directeur de l'opéra de Madrid et qu'il fit chevalier de l'ordre de Calatrava, la plus haute dignité espagnole. Farinelli menait grand train et commanditait lui-même des œuvres à Battaglioli, pour son propre compte mais aussi pour celui du roi qui l'avait également chargé de l'intendance des fêtes. Il commanda notamment au peintre les décors pour l'opéra La Nitteti de Pietro Metastase, dont certains éléments sont encore visibles à la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando à Madrid. Avec la mort de Ferdinand VI, auquel succède son frère Charles III, austère et peu mélomane, les représentations théâtrales cessent et cette nouvelle situation entraine le départ de Battaglioli en 1760. Il revint à Venise et fut nommé membre de l'Académie en 1772 où, en qualité de professeur, il enseigna la perspective.
La composition de notre tableau, parfaitement ordonnée, témoigne du talent d'un grand peintre de décors. Les petites figures qui peuplent cette architecture, comme dans l'ensemble des 'vedute' du peintre, montrent que le décor d'architecture était sa véritable spécialité.

Estimation 30 000 - 40 000 €

Vendu 38 970 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2349
Date : 13 nov. 2013 19:00

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Tableaux et dessins anciens et du 19e siècle, sculptures