Sale Le Mans Classic 2022 - 02 july 2022 /Lot 193 1980 Porsche 935 "Baby" L1

  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
  • ¤ 1980 Porsche 935 "Baby" L1
1980 Porsche 935 "Baby" L1
Véhicule de compétition
Sans titre de circulation
En importation temporaire
Châssis n° L1
Moteur/bloc n° 930.101.104.3 R

- Rare version spécifique "Baby" "L1"
- Soigneusement entretenue pour courir, jamais accidentée
- Historique connu et documenté
- Modèle très performant

Reprenant l'exemple de Porsche et de sa 935 "Baby" de 1977 mise au point par Norbert Singer et Ernst Fuhrmann, le pilote suédois Jan Lundgardh a créé en 1980 une 935 pouvant être engagée dans la catégorie 2 litres du championnat allemand Deutsche Rennsport Meisterschaft (DRM). Client Porsche de longue date, Lundgardh a reçu l'aide de l'ingénieur Eberhard Braun et a également réussi à récupérer le moteur de rechange du projet "Baby".
Contrairement à la version originale qui était constituée d'une coque de 911 et de berceaux en aluminium, Lundgardh a fait construire une structure tubulaire spécifique, plus légère, tout en reprenant la suspension de la 935.
Avec son pare-brise et son pavillon de 911 nécessaires à l'homologation, la carrosserie évoquait la version de série mais s'en différenciait par un gros aileron arrière, son capot avant plat et ses ailes volumineuses. Mais la différence principale avec les 935 "standard" était le moteur de cette version particulière : pour respecter le facteur 1,4 règlementaire qui différenciait les moteurs turbo des moteurs atmosphériques, la cylindrée se limitait à 1 425 cm3 et ce petit 6-cylindres était équipé d'un seul turbo (tout en développant la puissance impressionnante de 370 ch). En plus du châssis tubulaire, cela contribuait à limiter le poids de la voiture par rapport aux autres 935. Ainsi, aux 24 Heures du Mans 1981 (dont elle a pris le départ sous le numéro 69), le pesage indiquait le chiffre de 817 kg.

Partageant le volant avec Kurt Simonsen et Preben Kristoffersen, Lundgardh a engagé sa 935 L1 lors de la manche de Brands Hatch du championnat 1980. C'était la première course de la voiture et, après avoir signé le 25ème temps aux essais, elle a été contrainte à l'abandon. C'était le premier problème de fiabilité d'une saison qui allait en connaître un grand nombre, le meilleur résultat étant une cinquième place de catégorie lors de l'épreuve de Diepholz.
En 1981, la fiabilité a continué à constituer le point faible de cette 935 spéciale qui a pris part aux épreuves de Silverstone, du Nürburgring, du Mans et de Brands Hatch. C'est sur ce dernier circuit qu'elle a signé son meilleur résultat de la saison, avec une 19ème place au classement général.

Pour la saison 1982, le fragile moteur 1,4 litre a laissé place à un 6-cylindres 3 litres turbo, plus fiable que le précédent. Sous cette forme, Lundgardh a continué à utiliser régulièrement en course sa 935 L1, jusqu'à la saison 1984. Sa persévérance a fini par payer, avec une victoire en catégorie GTX aux 1000 Km du Nürburgring 1984.

Aujourd'hui, la voiture appartient à un gentleman driver et qui en a fait l'acquisition en 2004. Il l'a faite courir régulièrement entre 2005 et 2018 au championnat d'endurance CER de Patrick Peter, ainsi qu'au Mans Classic et à l'Oldtimer Grand Prix, signant plusieurs victoires et podiums. Elle a été soigneusement entretenue pour pouvoir rester au meilleur niveau, avec un total de dépenses de quelque 700'000 € ces dernières années, dont une restauration de châssis complète effectuée en 2007 chez le spécialiste Porsche Marc de Siebenthal (Meca Component) à Lausanne. Cette voiture n'a jamais été accidentée et comporte encore ses panneaux de carrosserie K3 d'origine. Elle est équipée d'un moteur type 930/78, 6-cylindres 2 994 cm3 à deux turbos KKK, qui a tourné 12 heures depuis sa dernière révision.

Parfaitement documentée par les historiens Ulrich Trispel et Carsten Krome, cette machine originale apparaît dans l'ouvrage "Porsche 934/935" de Jürgen Barth et Bernd Dobronz (p. 539-541). Elle est en outre accompagnée d'un passeport FIA HTP valable jusqu'au 31/12/2025 et de plusieurs classeurs de documents et photos d'époque. Nous invitons les acheteurs intéressés à consulter le palmarès détaillé dans le dossier de la voiture.

En excellent état de préservation, cette voiture représente un jalon passionnant de l'histoire des Porsche 935, un des modèles les plus marquants des années 1980, et s'en différencie par son histoire originale. Éligible aux plus belles compétitions historiques, elle fera sans nul doute le bonheur d'un pilote amateur souhaitant disposer d'une machine emblématique et performante.


Lot en provenance hors UE : Aux commissions et taxes indiquées dans les conditions générales de vente, il convient d'ajouter des frais liés à l'importation (5,5 % du prix d'adjudication pour les automobiles de collection, 20 % pour les automobiles d'occasion / modernes).



Competition car
Unregistered
Under temporary import
Chassis n° L1
Engine/block n° 930.101.104.3 R

- Rare "Baby" "L1" version
- Meticulously maintained for racing, no accidents
- Known and documented history
- Very powerful model

In 1980, taking up Porsche's example of the 935 'Baby' developed in 1977 by Norbert Singer and Ernst Fuhrmann, the Swedish driver Jan Lundgardh built a 935 that could compete in the 2-litre class of the German championship, Deutsche Rennsport Meisterschaft (DRM). A long-standing Porsche client, Lundgardh employed the help of the engineer Eberhard Braun and also managed to get hold of the spare engine from the " Baby " project.
Unlike the original version which had a 911 shell with aluminium sub-frames, Lundgardh had a special tubular structure built that was lighter, while retaining the 935 suspension. Keeping the 911 roof and windscreen that was required for homologation, the body shape looked like the standard version apart from its large rear spoiler, flat front bonnet and wide wings. However, the main difference from the 'standard' 935 was the engine of this particular version : to comply with the 1.4-litre regulations that differentiated the turbos from the naturally aspirated versions, the engine size was limited to 1,425cc and this small 6-cylinder unit was fitted with a single turbo (which nevertheless produced an impressive 370 bhp). This, together with the tubular chassis, kept the weight down in comparison to other 935s. And so, at the 1981 Le Mans 24 Hours, in which the car competed as number 69, the car weighed in at just 817 kg.

Sharing the drive with Kurt Simonsen and Preben Kristoffersen, Lundgardh entered his 935 L1 in the Brands Hatch round of the 1980 championship. It was the car's first race and, after setting the 25th quickest time in practice, they were forced to retire. This was the first of many reliability issues that season, in which the car's best result was 5th in class at a race in Diepholz.
In 1981, competing at Silverstone, the Nürburgring, Le Mans and Brands Hatch, reliability continued to be an issue for this special 935. It was at this last circuit that the car achieved its best result of the year, finishing 19th overall.

For the 1982 season, the fragile 1.4-litre engine was replaced with a more reliable 6-cylinder 3-litre turbo engine. Lundgardh continued to race his 935 L1 regularly in this format through to the 1984 season. His perseverance paid off with a victory in the GTX class of the 1000 km at the Nürburgring in 1984.

Today the car belongs to a gentleman driver who has owned it since 2004. He has competed in it regularly between 2005 and 2018 in Patrick Peter's CER Endurance Championship, as well as at Le Mans Classic and the Oldtimer Grand Prix, clocking up several wins and podium places. The car has been fastidiously maintained in top condition, with a total of some 700 000 € spent in recent years, including a full chassis restoration carried out in 2007 by the Porsche specialist Marc de Siebenthal (Meca Component) in Lausanne. This car has never been damaged and still has its original K3 body panels. It is equipped with a Type 930/78 6-cylinder, 2 994cc KKK twin-turbo engine, which has run for 12 hours since its last service.

Fully documented by historians Ulrich Trispel and Carsten Krome, this original machine features in the book "Porsche 934/935" by Jürgen Barth and Bernd Dobronz (p. 539-541). It will be sold with a current FIA HTP valid until 31/12/2025 and various folders full of documents and period photos. We encourage interested parties to consult the detailed racing provenance in the car's file.

Preserved in excellent condition, this car represents an exciting milestone in the history of the Porsche 935, one of the most striking models of the 1980s, standing out for its original history. Eligible for all the best historic race events, it will undoubtedly make an amateur race driver, wishing to drive a legendary and powerful machine, very happy.


Lot from outside the EU: In addition to the commissions and taxes indicated above, an additional import VAT will be charged (5,5% of the hammer price for vintage/classic cars, 20% newer/modern motorcars).


Photos © Kevin Van Campenhout



Estimation 1 300 000 - 1 600 000 €

Lot 193

1980 Porsche 935 "Baby" L1

Estimation 1,300,000 - 1,600,000 € [$]

¤ Temporary import

1980 Porsche 935 "Baby" L1
Véhicule de compétition
Sans titre de circulation
En importation temporaire
Châssis n° L1
Moteur/bloc n° 930.101.104.3 R

- Rare version spécifique "Baby" "L1"
- Soigneusement entretenue pour courir, jamais accidentée
- Historique connu et documenté
- Modèle très performant

Reprenant l'exemple de Porsche et de sa 935 "Baby" de 1977 mise au point par Norbert Singer et Ernst Fuhrmann, le pilote suédois Jan Lundgardh a créé en 1980 une 935 pouvant être engagée dans la catégorie 2 litres du championnat allemand Deutsche Rennsport Meisterschaft (DRM). Client Porsche de longue date, Lundgardh a reçu l'aide de l'ingénieur Eberhard Braun et a également réussi à récupérer le moteur de rechange du projet "Baby".
Contrairement à la version originale qui était constituée d'une coque de 911 et de berceaux en aluminium, Lundgardh a fait construire une structure tubulaire spécifique, plus légère, tout en reprenant la suspension de la 935.
Avec son pare-brise et son pavillon de 911 nécessaires à l'homologation, la carrosserie évoquait la version de série mais s'en différenciait par un gros aileron arrière, son capot avant plat et ses ailes volumineuses. Mais la différence principale avec les 935 "standard" était le moteur de cette version particulière : pour respecter le facteur 1,4 règlementaire qui différenciait les moteurs turbo des moteurs atmosphériques, la cylindrée se limitait à 1 425 cm3 et ce petit 6-cylindres était équipé d'un seul turbo (tout en développant la puissance impressionnante de 370 ch). En plus du châssis tubulaire, cela contribuait à limiter le poids de la voiture par rapport aux autres 935. Ainsi, aux 24 Heures du Mans 1981 (dont elle a pris le départ sous le numéro 69), le pesage indiquait le chiffre de 817 kg.

Partageant le volant avec Kurt Simonsen et Preben Kristoffersen, Lundgardh a engagé sa 935 L1 lors de la manche de Brands Hatch du championnat 1980. C'était la première course de la voiture et, après avoir signé le 25ème temps aux essais, elle a été contrainte à l'abandon. C'était le premier problème de fiabilité d'une saison qui allait en connaître un grand nombre, le meilleur résultat étant une cinquième place de catégorie lors de l'épreuve de Diepholz.
En 1981, la fiabilité a continué à constituer le point faible de cette 935 spéciale qui a pris part aux épreuves de Silverstone, du Nürburgring, du Mans et de Brands Hatch. C'est sur ce dernier circuit qu'elle a signé son meilleur résultat de la saison, avec une 19ème place au classement général.

Pour la saison 1982, le fragile moteur 1,4 litre a laissé place à un 6-cylindres 3 litres turbo, plus fiable que le précédent. Sous cette forme, Lundgardh a continué à utiliser régulièrement en course sa 935 L1, jusqu'à la saison 1984. Sa persévérance a fini par payer, avec une victoire en catégorie GTX aux 1000 Km du Nürburgring 1984.

Aujourd'hui, la voiture appartient à un gentleman driver et qui en a fait l'acquisition en 2004. Il l'a faite courir régulièrement entre 2005 et 2018 au championnat d'endurance CER de Patrick Peter, ainsi qu'au Mans Classic et à l'Oldtimer Grand Prix, signant plusieurs victoires et podiums. Elle a été soigneusement entretenue pour pouvoir rester au meilleur niveau, avec un total de dépenses de quelque 700'000 € ces dernières années, dont une restauration de châssis complète effectuée en 2007 chez le spécialiste Porsche Marc de Siebenthal (Meca Component) à Lausanne. Cette voiture n'a jamais été accidentée et comporte encore ses panneaux de carrosserie K3 d'origine. Elle est équipée d'un moteur type 930/78, 6-cylindres 2 994 cm3 à deux turbos KKK, qui a tourné 12 heures depuis sa dernière révision.

Parfaitement documentée par les historiens Ulrich Trispel et Carsten Krome, cette machine originale apparaît dans l'ouvrage "Porsche 934/935" de Jürgen Barth et Bernd Dobronz (p. 539-541). Elle est en outre accompagnée d'un passeport FIA HTP valable jusqu'au 31/12/2025 et de plusieurs classeurs de documents et photos d'époque. Nous invitons les acheteurs intéressés à consulter le palmarès détaillé dans le dossier de la voiture.

En excellent état de préservation, cette voiture représente un jalon passionnant de l'histoire des Porsche 935, un des modèles les plus marquants des années 1980, et s'en différencie par son histoire originale. Éligible aux plus belles compétitions historiques, elle fera sans nul doute le bonheur d'un pilote amateur souhaitant disposer d'une machine emblématique et performante.


Lot en provenance hors UE : Aux commissions et taxes indiquées dans les conditions générales de vente, il convient d'ajouter des frais liés à l'importation (5,5 % du prix d'adjudication pour les automobiles de collection, 20 % pour les automobiles d'occasion / modernes).



Competition car
Unregistered
Under temporary import
Chassis n° L1
Engine/block n° 930.101.104.3 R

- Rare "Baby" "L1" version
- Meticulously maintained for racing, no accidents
- Known and documented history
- Very powerful model

In 1980, taking up Porsche's example of the 935 'Baby' developed in 1977 by Norbert Singer and Ernst Fuhrmann, the Swedish driver Jan Lundgardh built a 935 that could compete in the 2-litre class of the German championship, Deutsche Rennsport Meisterschaft (DRM). A long-standing Porsche client, Lundgardh employed the help of the engineer Eberhard Braun and also managed to get hold of the spare engine from the " Baby " project.
Unlike the original version which had a 911 shell with aluminium sub-frames, Lundgardh had a special tubular structure built that was lighter, while retaining the 935 suspension. Keeping the 911 roof and windscreen that was required for homologation, the body shape looked like the standard version apart from its large rear spoiler, flat front bonnet and wide wings. However, the main difference from the 'standard' 935 was the engine of this particular version : to comply with the 1.4-litre regulations that differentiated the turbos from the naturally aspirated versions, the engine size was limited to 1,425cc and this small 6-cylinder unit was fitted with a single turbo (which nevertheless produced an impressive 370 bhp). This, together with the tubular chassis, kept the weight down in comparison to other 935s. And so, at the 1981 Le Mans 24 Hours, in which the car competed as number 69, the car weighed in at just 817 kg.

Sharing the drive with Kurt Simonsen and Preben Kristoffersen, Lundgardh entered his 935 L1 in the Brands Hatch round of the 1980 championship. It was the car's first race and, after setting the 25th quickest time in practice, they were forced to retire. This was the first of many reliability issues that season, in which the car's best result was 5th in class at a race in Diepholz.
In 1981, competing at Silverstone, the Nürburgring, Le Mans and Brands Hatch, reliability continued to be an issue for this special 935. It was at this last circuit that the car achieved its best result of the year, finishing 19th overall.

For the 1982 season, the fragile 1.4-litre engine was replaced with a more reliable 6-cylinder 3-litre turbo engine. Lundgardh continued to race his 935 L1 regularly in this format through to the 1984 season. His perseverance paid off with a victory in the GTX class of the 1000 km at the Nürburgring in 1984.

Today the car belongs to a gentleman driver who has owned it since 2004. He has competed in it regularly between 2005 and 2018 in Patrick Peter's CER Endurance Championship, as well as at Le Mans Classic and the Oldtimer Grand Prix, clocking up several wins and podium places. The car has been fastidiously maintained in top condition, with a total of some 700 000 € spent in recent years, including a full chassis restoration carried out in 2007 by the Porsche specialist Marc de Siebenthal (Meca Component) in Lausanne. This car has never been damaged and still has its original K3 body panels. It is equipped with a Type 930/78 6-cylinder, 2 994cc KKK twin-turbo engine, which has run for 12 hours since its last service.

Fully documented by historians Ulrich Trispel and Carsten Krome, this original machine features in the book "Porsche 934/935" by Jürgen Barth and Bernd Dobronz (p. 539-541). It will be sold with a current FIA HTP valid until 31/12/2025 and various folders full of documents and period photos. We encourage interested parties to consult the detailed racing provenance in the car's file.

Preserved in excellent condition, this car represents an exciting milestone in the history of the Porsche 935, one of the most striking models of the 1980s, standing out for its original history. Eligible for all the best historic race events, it will undoubtedly make an amateur race driver, wishing to drive a legendary and powerful machine, very happy.


Lot from outside the EU: In addition to the commissions and taxes indicated above, an additional import VAT will be charged (5,5% of the hammer price for vintage/classic cars, 20% newer/modern motorcars).


Photos © Kevin Van Campenhout



Estimation 1 300 000 - 1 600 000 €

Sale’s details

Sale: 4224
Location: Circuit des 24 Heures, Le Mans
Date: 02 jul. 2022 13:30
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Le Mans Classic 2022