• 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
  • 1965 Aston Martin DB5
1965 Aston Martin DB5
Carte grise française
Châssis n° DB5/2271/L
Moteur n° 400/2022

- Actuel et même propriétaire depuis 1978
- Une Aston Martin française avec historique connu
- Livrée neuve équipée d'une boîte mécanique ZF (aujourd'hui en boîte
automatique)
- Modèle mythique

Apparue en 1963, l'Aston Martin DB5 restera à jamais une icône des années 1960, notamment grâce au prestige conféré par son rôle dans le fameux James Bond " Goldfinger ", qui relèguera d'ailleurs la notoriété sportive de la marque au second plan. Héritière directe de la DB4, elle en adopte la ligne générale, bien que son dessin se montre nettement plus subtil. Sous le capot, le six-cylindres en ligne s'est étoffé, ses 4 litres de cylindrée offrant 286 ch.

Le coupé DB5 présenté est livrée le 25 septembre 1965 par le Garage Mirabeau à Monsieur Gabriel L. dans le 16e arrondissement, équipée d'une boîte mécanique ZF 5 vitesses ; elle a effectivement été remplacée par une boîte automatique, présente dans la voiture aujourd'hui. Le Aston Martin build sheet confirme la couleur de carrosserie d'origine 'Platinum', et son intérieur en cuir noir Connoly qu'elle a conservé. En janvier 1968, elle est immatriculée sur la Côte d'Azur et en 1969, de nouveau à Paris qu'elle ne quittera plus avant d'être immatriculée par le propriétaire actuel le 31 novembre 1978. Celui-ci est un jeune pharmacien de la région de Roanne. Sa famille plébiscitait déjà la marque puisque son père possédait déjà une DB5 et avait parcouru 280 000 km à son volant. Sa sœur également roulait dans une DB5 de couleur 'vert d'eau' dont elle se séparera. Une DB6 cabriolet fera également parti du parc automobile familial au début des années 80 mais je cite, " l'empattement trop long et la caisse trop haute " la mènera à la revente très peu de temps après. Notre pharmacien était donc sensibilisé à ce modèle très attractif et décide d'acquérir #2271L. Il s'en servira pour son mariage en 1980 et, faute de temps, très occupé par sa vie professionnelle, il la remisera dans le fond de son garage, au sec, jusqu'à aujourd'hui, recouverte d'une housse la protégeant de la poussière. C'est dans ce lieu que nous l'avons découverte lors du Artcurial Motorcars Tour pendant le deuxième confinement, vierge de toute détérioration, avec pour seule compagnon, le temps qui passe. L'intérieur est incroyablement préservé, d'une magnifique patine. Elle est doté d'un radio-cassette Pioneer avec équilizer et de vitres teintées. Sa carrosserie avait déjà été repeinte en gris argent clair lorsque le propriétaire actuel l'avait acquise. Ses freins étaient bloqués lorsque nous l'avons inspecté, ainsi que son moteur. Il s'agit donc d'une automobile qui nécessitera une réfection mécanique avant de reprendre la route.
Élégante star britannique des sixties au passeport français, cette Aston Martin rêve de retrouver le tapis rouge de sa jeunesse !

Merci de noter que contrairement à ce qui est indiqué au catalogue papier, cette Aston Martin DB5 n'est pas équipée de son moteur d'origine.

Lieu d'exposition : Chapiteau de l'Espace Fontvieille



French title
Chassis n° DB5/2271/L
Engine n° 400/2022

- Current owner since 1978
- A French Aston Martin with known history
- Delivered new with a ZF manual gearbox (now automatic gearbox)
- Legendary model

First appearing in 1963, the Aston Martin DB5 will always be a 1960s icon, notably for its role in the famous James Bond film " Goldfinger ", which brought the marque a wider fame to match its sporting prowess. A direct descendent of the DB4, subtly restyled, the new model was given a larger straight-six engine, with four cylinders producing 286 bhp.

The DB5 coupé on offer was delivered on 25 September 1965 by the
Garage Mirabeau to Monsieur Gabriel L. in the 16th arrondissement in Paris. The car was equipped with a 5-speed ZF manual gearbox which was replaced by an automatic gearbox, present in the car today. The Aston Martin build sheet confirms the original 'Platinum' body colour, and its black Connoly leather interior which it has retained. In January 1968 it was registered on the Côte d'Azur, and again in Paris in 1969, where it stayed until the current owner registered the car on 31 November 1978. Our owner was a young pharmacist from the Roanne region from a family who were big marque enthusiasts. His father had a DB5 that he had driven some 280 000 km. In addition, his sister had her own light green DB5 as well, although she would later part with this. The family fleet also included a DB6 cabriolet during the early 1980s but, I quote, with : " too long a wheelbase and too high a body " it was soon sold. Our pharmacist was therefore familiar with this attractive model when he decided to buy #2271L. He used the car for his wedding in 1980 and then, being busy in his professional life and with no spare time, he put his DB5 away at the back of his garage, in the dry, where it has stayed until now, under a cover to protect it from the dust. This was where we discovered the car, with no signs of deterioration, while on our Artcurial Motorcars Tour during the second lockdown. The interior is incredibly well preserved, displaying a magnificent patina. It has a Pioneer radio cassette with equaliser and tinted windows. The bodywork had already been repainted light silver grey when the current owner bought it. When we inspected the car, the brakes and the engine were seized. This is an automobile that will require a mechanical overhaul before being driven. An elegant British star of the 1960s with a French passport, this Aston Martin dreams of rediscovering the red carpet of its youth !

Please note contrary to what is written in the paper catalogue, this Aston Mastin DB5 is no longer equipped with its original engine.

Viewing : Chapiteau de l'Espace Fontvieille


Estimation 400 000 - 600 000 €

Sold 506,600 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 128

1965 Aston Martin DB5

Sold 506,600 € [$]

1965 Aston Martin DB5
Carte grise française
Châssis n° DB5/2271/L
Moteur n° 400/2022

- Actuel et même propriétaire depuis 1978
- Une Aston Martin française avec historique connu
- Livrée neuve équipée d'une boîte mécanique ZF (aujourd'hui en boîte
automatique)
- Modèle mythique

Apparue en 1963, l'Aston Martin DB5 restera à jamais une icône des années 1960, notamment grâce au prestige conféré par son rôle dans le fameux James Bond " Goldfinger ", qui relèguera d'ailleurs la notoriété sportive de la marque au second plan. Héritière directe de la DB4, elle en adopte la ligne générale, bien que son dessin se montre nettement plus subtil. Sous le capot, le six-cylindres en ligne s'est étoffé, ses 4 litres de cylindrée offrant 286 ch.

Le coupé DB5 présenté est livrée le 25 septembre 1965 par le Garage Mirabeau à Monsieur Gabriel L. dans le 16e arrondissement, équipée d'une boîte mécanique ZF 5 vitesses ; elle a effectivement été remplacée par une boîte automatique, présente dans la voiture aujourd'hui. Le Aston Martin build sheet confirme la couleur de carrosserie d'origine 'Platinum', et son intérieur en cuir noir Connoly qu'elle a conservé. En janvier 1968, elle est immatriculée sur la Côte d'Azur et en 1969, de nouveau à Paris qu'elle ne quittera plus avant d'être immatriculée par le propriétaire actuel le 31 novembre 1978. Celui-ci est un jeune pharmacien de la région de Roanne. Sa famille plébiscitait déjà la marque puisque son père possédait déjà une DB5 et avait parcouru 280 000 km à son volant. Sa sœur également roulait dans une DB5 de couleur 'vert d'eau' dont elle se séparera. Une DB6 cabriolet fera également parti du parc automobile familial au début des années 80 mais je cite, " l'empattement trop long et la caisse trop haute " la mènera à la revente très peu de temps après. Notre pharmacien était donc sensibilisé à ce modèle très attractif et décide d'acquérir #2271L. Il s'en servira pour son mariage en 1980 et, faute de temps, très occupé par sa vie professionnelle, il la remisera dans le fond de son garage, au sec, jusqu'à aujourd'hui, recouverte d'une housse la protégeant de la poussière. C'est dans ce lieu que nous l'avons découverte lors du Artcurial Motorcars Tour pendant le deuxième confinement, vierge de toute détérioration, avec pour seule compagnon, le temps qui passe. L'intérieur est incroyablement préservé, d'une magnifique patine. Elle est doté d'un radio-cassette Pioneer avec équilizer et de vitres teintées. Sa carrosserie avait déjà été repeinte en gris argent clair lorsque le propriétaire actuel l'avait acquise. Ses freins étaient bloqués lorsque nous l'avons inspecté, ainsi que son moteur. Il s'agit donc d'une automobile qui nécessitera une réfection mécanique avant de reprendre la route.
Élégante star britannique des sixties au passeport français, cette Aston Martin rêve de retrouver le tapis rouge de sa jeunesse !

Merci de noter que contrairement à ce qui est indiqué au catalogue papier, cette Aston Martin DB5 n'est pas équipée de son moteur d'origine.

Lieu d'exposition : Chapiteau de l'Espace Fontvieille



French title
Chassis n° DB5/2271/L
Engine n° 400/2022

- Current owner since 1978
- A French Aston Martin with known history
- Delivered new with a ZF manual gearbox (now automatic gearbox)
- Legendary model

First appearing in 1963, the Aston Martin DB5 will always be a 1960s icon, notably for its role in the famous James Bond film " Goldfinger ", which brought the marque a wider fame to match its sporting prowess. A direct descendent of the DB4, subtly restyled, the new model was given a larger straight-six engine, with four cylinders producing 286 bhp.

The DB5 coupé on offer was delivered on 25 September 1965 by the
Garage Mirabeau to Monsieur Gabriel L. in the 16th arrondissement in Paris. The car was equipped with a 5-speed ZF manual gearbox which was replaced by an automatic gearbox, present in the car today. The Aston Martin build sheet confirms the original 'Platinum' body colour, and its black Connoly leather interior which it has retained. In January 1968 it was registered on the Côte d'Azur, and again in Paris in 1969, where it stayed until the current owner registered the car on 31 November 1978. Our owner was a young pharmacist from the Roanne region from a family who were big marque enthusiasts. His father had a DB5 that he had driven some 280 000 km. In addition, his sister had her own light green DB5 as well, although she would later part with this. The family fleet also included a DB6 cabriolet during the early 1980s but, I quote, with : " too long a wheelbase and too high a body " it was soon sold. Our pharmacist was therefore familiar with this attractive model when he decided to buy #2271L. He used the car for his wedding in 1980 and then, being busy in his professional life and with no spare time, he put his DB5 away at the back of his garage, in the dry, where it has stayed until now, under a cover to protect it from the dust. This was where we discovered the car, with no signs of deterioration, while on our Artcurial Motorcars Tour during the second lockdown. The interior is incredibly well preserved, displaying a magnificent patina. It has a Pioneer radio cassette with equaliser and tinted windows. The bodywork had already been repainted light silver grey when the current owner bought it. When we inspected the car, the brakes and the engine were seized. This is an automobile that will require a mechanical overhaul before being driven. An elegant British star of the 1960s with a French passport, this Aston Martin dreams of rediscovering the red carpet of its youth !

Please note contrary to what is written in the paper catalogue, this Aston Mastin DB5 is no longer equipped with its original engine.

Viewing : Chapiteau de l'Espace Fontvieille


Estimation 400 000 - 600 000 €

Sold 506,600 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: M1086
Location: Hôtel Hermitage, Salle Eiffel Monte-Carlo
Date: 19 jul. 2021 16:00

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Monaco 2021 by Artcurial Motorcars