Sale Le Mans Classic 2022 - 02 july 2022 /Lot 198 1961 Aston Martin DB4 série III

  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
  • 1961 Aston Martin DB4 série III
1961 Aston Martin DB4 série III
Carte grise française
N° de série : DB4/700/R
Moteur : n° 370/700

- Restauration intégrale par Ets Provost (factures)
- Moteur d'origine refait par RS Williams et réalésé en 4,2L
- Histoire continue

Le nouveau moteur en aluminium de 3 670 cm3 de cylindrée, double arbre à cames en tête, six cylindres en ligne, dessiné par Tadek Marek et testé dans le châssis de la DBR, fut prêt pour la série en 1958 et la DB4 fut présentée pour la première fois au Salon de Londres de 1958. Déjà au Salon de Turin 1956, puis à Londres, un prototype décapotable sur base Aston Martin avait été présenté et obtint le premier prix d'un concours organisé par un grand quotidien. C'étaient les premiers signes d'une collaboration qui se caractérisa pour la DB4 par l'acquisition de la licence Touring Superleggera. Frederico Formenti était pour Touring l'auteur de cette magnifique carrosserie qui devait être construite dans les ateliers de Tickford à Newport Pagnell (certains anglophiles disent que la carrosserie de la DB4 dût beaucoup à Harold Beach, l'un des directeurs techniques d'Aston Martin qui suivit le projet de près).
Toujours est-il que la voiture issue de cette collaboration anglo-italienne eût énormément de succès puisqu'entre octobre 1958 et juin 1963 Aston Martin devait sortir mille cent dix exemplaires de la DB4 en cinq séries pratiquement identiques au prototype original.

La sublime DB4 série III de la vente, un des 165 exemplaires construits dans cette série, est vendue neuve par l'agent de la marque, Brooklands en Angleterre le 17 juin 1961, de couleur Goodwood Green, intérieur cuir Connoly noir. Elle passe entre les mains d'a priori deux propriétaires en Grande-Bretagne et est exportée aux Etats-Unis dans les années 70. Elle fut acquise, à restaurer, par ATS Evolution le 6 mars 1990 qui l'importe en France pour la préparer en vue de la faire participer à des courses historiques. Tout le détail des travaux effectués est précisément décrit dans un courrier du 26 mai 2008. Mais le projet est stoppé en cours de route, chassé par un autre.
Cette DB4 est acquise par Ets Provost au Mans en 1993 qui la remise jusqu'à ce que l'actuelle propriétaire en fasse l'acquisition comme " projet de restauration " en 2014. Le moteur est envoyé chez RS Williams, le grand spécialiste anglais de la marque qui réalèse le moteur en 4,2L en même temps de le refaire dans son intégralité. A la fois la facture de RS Williams et de Provost figurent dans le dossier complet de la voiture. Elles s'élèvent à €70 000. Parallèlement à ces travaux, sa carrosserie, ses éléments mécaniques, ses freins, trains roulants, intérieur, sont intégralement restaurés depuis le châssis mis à nu. Le détail des factures montre qu'au final, la voiture revient à 658 300€ à son propriétaire ! Par goût personnel, la couleur choisie pour l'extérieur est un sublime et élégant Caribbean Pearl. La restauration est superbe à tous les niveaux, difficile de trouver une si belle DB4 sur le marché. Elle est d'un niveau exceptionnel, comparable à celle que nous avons vendu provenant de Aston Martin Paris, dans notre dernière vente de Rétromobile.



French title
Chassis No: DB4/700/R
Engine No: 370/700

- Full restoration by Ets Provost (invoices)
- Original engine rebuilt by RS Williams and rebored to 4.2L
- Continuous history

Designed by Tadek Marek and tested on the DBR chassis, the new 3,670cc aluminium engine with double overhead camshaft and straight six cylinders was ready for production in 1958 and the DB4 was introduced for the first time at the 1958 London Motor Show.
A convertible prototype based on an Aston Martin had already been presented at the 1956 Turin Motor Show, then in London, winning first prize in a competition organised by a major media outlet. These were the first signs of a collaboration defined for the DB4 by the acquisition of the Touring Superleggera licence. For Touring, Frederico Formenti was the creator of this gorgeous bodywork, meant to be built in the Tickford workshops in Newport Pagnell (some Anglophiles say the credit for the DB4 bodywork is owed a lot to Harold Beach, one of the Technical Directors at Aston Martin who followed the project closely). Nonetheless, the car resulting from this Anglo-Italian collaboration was hugely successful and between October 1958 and June 1963, Aston Martin produced 1,110 units of the DB4 in five series, practically identical to the original prototype.

As one of 165 manufactured in this series, this particular DB4 Series III was sold new by the brand's agent in Brooklands (England) on the 17th June 1961, in Goodwood Green colour and with black Connoly leather interior. It went through the hands of approximately two owners in Great Britain and was then exported in the United States during the 1970s. It was acquired by ATS Evolution on the 6th March 1990 to be restored, who then imported it in France to get it prepared with a view of taking part in historic racing. All details of the work carried out are precisely described in a letter dated 26th May 2008. But the project is stopped along the way, ousted by another.

This DB4 was then acquired by Ets Provost at Le Mans in 1993, who stored it until the current owner purchased it as a "restoration project" in 2014. The engine was entrusted to RS Williams, the great English specialist of this make who then rebored the engine to 4.2L as well as rebuilding it in its entirety. Invoices from both RS Williams and Provost are included in the car's complete folder, amounting to €70,000. Simultaneously to this work and after stripping off the chassis, its bodywork, mechanical parts, brakes, running gear and interior are fully restored. Details of these invoices indicate that in the end, the owner spent €658,300 on this car! For personal taste, the chosen colour for the exterior is a gorgeous and elegant Caribbean Pearl. The restoration is truly stunning at all levels and it's difficult to find such a beautiful DB4 on the market. It is of exceptional standard, similar to the one we sold from Aston Martin Paris in our last Retromobile sale.


Photos © Kevin Van Campenhout


Estimation 450 000 - 550 000 €

Sold 500,640 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 198

1961 Aston Martin DB4 série III

Sold 500,640 € [$]

1961 Aston Martin DB4 série III
Carte grise française
N° de série : DB4/700/R
Moteur : n° 370/700

- Restauration intégrale par Ets Provost (factures)
- Moteur d'origine refait par RS Williams et réalésé en 4,2L
- Histoire continue

Le nouveau moteur en aluminium de 3 670 cm3 de cylindrée, double arbre à cames en tête, six cylindres en ligne, dessiné par Tadek Marek et testé dans le châssis de la DBR, fut prêt pour la série en 1958 et la DB4 fut présentée pour la première fois au Salon de Londres de 1958. Déjà au Salon de Turin 1956, puis à Londres, un prototype décapotable sur base Aston Martin avait été présenté et obtint le premier prix d'un concours organisé par un grand quotidien. C'étaient les premiers signes d'une collaboration qui se caractérisa pour la DB4 par l'acquisition de la licence Touring Superleggera. Frederico Formenti était pour Touring l'auteur de cette magnifique carrosserie qui devait être construite dans les ateliers de Tickford à Newport Pagnell (certains anglophiles disent que la carrosserie de la DB4 dût beaucoup à Harold Beach, l'un des directeurs techniques d'Aston Martin qui suivit le projet de près).
Toujours est-il que la voiture issue de cette collaboration anglo-italienne eût énormément de succès puisqu'entre octobre 1958 et juin 1963 Aston Martin devait sortir mille cent dix exemplaires de la DB4 en cinq séries pratiquement identiques au prototype original.

La sublime DB4 série III de la vente, un des 165 exemplaires construits dans cette série, est vendue neuve par l'agent de la marque, Brooklands en Angleterre le 17 juin 1961, de couleur Goodwood Green, intérieur cuir Connoly noir. Elle passe entre les mains d'a priori deux propriétaires en Grande-Bretagne et est exportée aux Etats-Unis dans les années 70. Elle fut acquise, à restaurer, par ATS Evolution le 6 mars 1990 qui l'importe en France pour la préparer en vue de la faire participer à des courses historiques. Tout le détail des travaux effectués est précisément décrit dans un courrier du 26 mai 2008. Mais le projet est stoppé en cours de route, chassé par un autre.
Cette DB4 est acquise par Ets Provost au Mans en 1993 qui la remise jusqu'à ce que l'actuelle propriétaire en fasse l'acquisition comme " projet de restauration " en 2014. Le moteur est envoyé chez RS Williams, le grand spécialiste anglais de la marque qui réalèse le moteur en 4,2L en même temps de le refaire dans son intégralité. A la fois la facture de RS Williams et de Provost figurent dans le dossier complet de la voiture. Elles s'élèvent à €70 000. Parallèlement à ces travaux, sa carrosserie, ses éléments mécaniques, ses freins, trains roulants, intérieur, sont intégralement restaurés depuis le châssis mis à nu. Le détail des factures montre qu'au final, la voiture revient à 658 300€ à son propriétaire ! Par goût personnel, la couleur choisie pour l'extérieur est un sublime et élégant Caribbean Pearl. La restauration est superbe à tous les niveaux, difficile de trouver une si belle DB4 sur le marché. Elle est d'un niveau exceptionnel, comparable à celle que nous avons vendu provenant de Aston Martin Paris, dans notre dernière vente de Rétromobile.



French title
Chassis No: DB4/700/R
Engine No: 370/700

- Full restoration by Ets Provost (invoices)
- Original engine rebuilt by RS Williams and rebored to 4.2L
- Continuous history

Designed by Tadek Marek and tested on the DBR chassis, the new 3,670cc aluminium engine with double overhead camshaft and straight six cylinders was ready for production in 1958 and the DB4 was introduced for the first time at the 1958 London Motor Show.
A convertible prototype based on an Aston Martin had already been presented at the 1956 Turin Motor Show, then in London, winning first prize in a competition organised by a major media outlet. These were the first signs of a collaboration defined for the DB4 by the acquisition of the Touring Superleggera licence. For Touring, Frederico Formenti was the creator of this gorgeous bodywork, meant to be built in the Tickford workshops in Newport Pagnell (some Anglophiles say the credit for the DB4 bodywork is owed a lot to Harold Beach, one of the Technical Directors at Aston Martin who followed the project closely). Nonetheless, the car resulting from this Anglo-Italian collaboration was hugely successful and between October 1958 and June 1963, Aston Martin produced 1,110 units of the DB4 in five series, practically identical to the original prototype.

As one of 165 manufactured in this series, this particular DB4 Series III was sold new by the brand's agent in Brooklands (England) on the 17th June 1961, in Goodwood Green colour and with black Connoly leather interior. It went through the hands of approximately two owners in Great Britain and was then exported in the United States during the 1970s. It was acquired by ATS Evolution on the 6th March 1990 to be restored, who then imported it in France to get it prepared with a view of taking part in historic racing. All details of the work carried out are precisely described in a letter dated 26th May 2008. But the project is stopped along the way, ousted by another.

This DB4 was then acquired by Ets Provost at Le Mans in 1993, who stored it until the current owner purchased it as a "restoration project" in 2014. The engine was entrusted to RS Williams, the great English specialist of this make who then rebored the engine to 4.2L as well as rebuilding it in its entirety. Invoices from both RS Williams and Provost are included in the car's complete folder, amounting to €70,000. Simultaneously to this work and after stripping off the chassis, its bodywork, mechanical parts, brakes, running gear and interior are fully restored. Details of these invoices indicate that in the end, the owner spent €658,300 on this car! For personal taste, the chosen colour for the exterior is a gorgeous and elegant Caribbean Pearl. The restoration is truly stunning at all levels and it's difficult to find such a beautiful DB4 on the market. It is of exceptional standard, similar to the one we sold from Aston Martin Paris in our last Retromobile sale.


Photos © Kevin Van Campenhout


Estimation 450 000 - 550 000 €

Sold 500,640 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4224
Location: Circuit des 24 Heures, Le Mans
Date: 02 jul. 2022 13:30
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Le Mans Classic 2022