Sale Le Mans Classic 2022 - 02 july 2022 /Lot 106 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron

  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
  • 1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
Collection Pierre Héron

Carte grise française
Châssis n° 801602
Moteur n° 801602

- Seulement 10 exemplaires
- État de conservation d'origine exceptionnel
- Dans la collection depuis 1972

La voiture que nous présentons est une Delahaye 135 M carrossée par Chapron en cabriolet Luxe n°6808. Selon Noëlle Chapron, qui a pu consulter les archives du carrossier, il s'agit d'un cabriolet faisant partie d'une série de dix. Livré en châssis le 22 mars 1950 au carrossier et facturé en juin 1950, il est équipé d'ailes dites "torpille", de pare-chocs "avion", de quatre séries de louvres sur le capot, d'une crète stylisée au sommet de la calandre, de barrettes latérales au niveau du moteur et de baguettes de bas et de ceinture de caisse. Il était également doté d'un autoradio, d'un cendrier et était de couleur noire avec capote noire. Le dossier complet concernant la voiture pourra être demandé à Noëlle Chapron par le futur propriétaire : il comporte la facture d'achat, le détail des équipements, les échanges de courrier avec le premier acheteur...

Cette belle automobile a été achetée le 26 décembre 1972 par Pierre Héron, alors qu'elle était immatriculée dans l'Allier depuis 1956. Il l'utilisait régulièrement et nous avons retrouvé dans la boîte à gants un ticket de péage de l'autoroute Paris-Lyon datant du 4 juillet 1973, avec entrée à Fleury. Un membre de la famille de Pierre Héron nous a raconté que la voiture avait un jour coulé une bielle dans la région d'Avallon et avait été secourue par un ami venu au volant d'une Traction 11 CV, qui avait pris la Delahaye en remorque ! Un ticket de vidange datant de 1961 indique un kilométrage de 46 100 km, le compteur affichant aujourd'hui 53 699 km.

La voiture se présente dans un état d'origine particulièrement intéressant, avec sa peinture très vraisemblablement d'origine, bien préservée malgré des marques d'oxydation. L'intérieur est complet, à l'exception de l'autoradio remplacé par une plaque au tableau de bord en bois, de belle présentation. Tous les instruments sont présents ainsi que les commandes, dont le célèbre "moutardier" actionnant la très facile boîte Cotal. Selon l'ancienne épouse de Pierre Héron, cette Delahaye "était une des plus agréables à conduire".
La sellerie en cuir beige est très correcte, avec une belle patine, les garnitures de portes sont complètes et l'on note la présence d'un système de chauffage-dégivrage Clayton. Le coffre comporte roue de secours, cric, manivelle et couvre-capote, comme si cette voiture avait été un jour garée puis oubliée comme une "Belle au bois dormant"… ce qui est le cas !

Rappelons que la Type 135 a constitué pour Delahaye une incontestable réussite, qui a contribué à sa réputation et son succès. Ce modèle, équipé d'un robuste 6-cylindres culbuté, a fait merveille en compétition sur circuit (victoire aux 24 Heures du Mans 1938 avec Eugène Chaboud et Jean Trémoulet), et en rallye (victoire au rallye de Monte Carlo 1937 avec René Le Bègue et Julio Quinlin), ce qui témoigne de ses qualités routières et de son endurance. En plus de cette réussite en course, la 135 est devenue la coqueluche des grands carrossiers pour lesquels ce châssis surbaissé constituait une base idéale pour façonner les plus beaux habillages couronnés par les prix des concours d'élégance. Brillante mais moins délicate qu'une Bugatti 57, la Delahaye 135 était appréciée par une clientèle aisée recherchant fiabilité plutôt que tape-à-l'œil.

Ainsi, cette Delahaye 135 M (équipée d'un des moteurs les plus puissants de la gamme, 3,5 litres à trois carburateurs type 6S103) est une représentante emblématique d'une belle classique française, habillée avec élégance et classicisme par un carrossier de renom. Son état de préservation d'origine est d'un niveau qui peut lui permettre d'être préservé au maximum tel quel, ce qui donnerait à cette voiture une exceptionnelle authenticité parmi les exemplaires restaurés avec plus ou moins de bonheur. Un caractère totalement unique, impossible à reproduire.



French title
Chassis No. 801602
Engine No. 801602

- Only 10 examples
- Exceptional original state of conservation
- In the collection since 1972

The car on offer is a Delahaye 135 M bodied by Chapron as a luxury cabriolet n°6808. According to Noëlle Chapron, who consulted the coachbuilder's archives, it is a convertible which was part of a series of ten. Delivered in chassis form on March 22, 1950, to the coachbuilder and invoiced in June 1950, it is equipped with so-called "torpedo" wings, "aircraft" bumpers, four series of louvres on the bonnet, a stylized crest at the top grille, side bars at engine level and sill strips and belt line. It also had a car radio, an ashtray and was black in color with a black hood. The complete file concerning the car can be requested from Noëlle Chapron by the future owner: it includes the purchase invoice, the details of the equipment, the exchanges of mail with the first buyer...

This beautiful car was bought on December 26, 1972, by Pierre Héron, when it had been registered in the Allier since 1956. He used it regularly and we found a Paris to Lyon motorway toll ticket in the glove compartment dating from July 4, 1973. A member of Pierre Héron's family told us that the car had one day sunk a connecting rod in the Avallon region and had been rescued by a friend who had come driving an 11 CV Traction, which had towed the Delahaye! An oil change sticker dating from 1961 indicates a mileage of 46,100 km, the odometer now showing 53,699 km.

The car is in a particularly interesting original condition, with its very likely original paintwork, well preserved despite signs of oxidation. The interior is complete, with the exception of the car radio, replaced by a nicely presented wooden dashboard plate. All the instruments are present as well as the controls, including the famous "moutardier" operating the very easy Cotal gearbox. According to the former wife of Pierre Héron, this Delahaye "was one of the most pleasant to drive".
The beige leather upholstery is in decent condition, with a beautiful patina, the door trim is complete, and we note the presence of a Clayton heating-defrosting system. The trunk has a spare wheel, jack, crank, and tonneau cover, as if this car had once been parked and then forgotten like a "Sleeping Beauty"... which it is!

Remember that the Type 135 was an undeniable success for Delahaye, which contributed to its reputation and success. This model, fitted with a sturdy 6-cylinder overhead valve did wonders in competition on the circuit (victory at the 1938 24 Hours of Le Mans with Eugène Chaboud and Jean Trémoulet), and in rallying (victory at the 1937 Monte Carlo rally with René Le Bègue and Julio Quinlin), which testifies to its road dynamics and endurance. In addition to this success in racing, the 135 has become the darling of major coachbuilders for whom this low-slung chassis was an ideal basis for fashioning the most beautiful bodies, many crowned by prizes in concours d'élégance. Brilliant but less delicate than a Bugatti 57, the Delahaye 135 was appreciated by a wealthy clientele looking for reliability rather than flashiness.

Thus, this Delahaye 135 M (fitted with one of the most powerful engines in the range, 3.5 liters with three type 6S103 carburetors) is an emblematic representative of a beautiful and elegant French classic, bodied by a renowned coachbuilder. Its original state of preservation could allow it to be preserved as much as possible, which would give this car an exceptional authenticity among the over restored examples. A car with a totally unique character, impossible to reproduce.


Photos © Mathieu Bonnevie


Estimation 50 000 - 70 000 €

Sold 84,632 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 106

1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron

Sold 84,632 € [$]

1950 Delahaye 135 M cabriolet Luxe par Chapron
Collection Pierre Héron

Carte grise française
Châssis n° 801602
Moteur n° 801602

- Seulement 10 exemplaires
- État de conservation d'origine exceptionnel
- Dans la collection depuis 1972

La voiture que nous présentons est une Delahaye 135 M carrossée par Chapron en cabriolet Luxe n°6808. Selon Noëlle Chapron, qui a pu consulter les archives du carrossier, il s'agit d'un cabriolet faisant partie d'une série de dix. Livré en châssis le 22 mars 1950 au carrossier et facturé en juin 1950, il est équipé d'ailes dites "torpille", de pare-chocs "avion", de quatre séries de louvres sur le capot, d'une crète stylisée au sommet de la calandre, de barrettes latérales au niveau du moteur et de baguettes de bas et de ceinture de caisse. Il était également doté d'un autoradio, d'un cendrier et était de couleur noire avec capote noire. Le dossier complet concernant la voiture pourra être demandé à Noëlle Chapron par le futur propriétaire : il comporte la facture d'achat, le détail des équipements, les échanges de courrier avec le premier acheteur...

Cette belle automobile a été achetée le 26 décembre 1972 par Pierre Héron, alors qu'elle était immatriculée dans l'Allier depuis 1956. Il l'utilisait régulièrement et nous avons retrouvé dans la boîte à gants un ticket de péage de l'autoroute Paris-Lyon datant du 4 juillet 1973, avec entrée à Fleury. Un membre de la famille de Pierre Héron nous a raconté que la voiture avait un jour coulé une bielle dans la région d'Avallon et avait été secourue par un ami venu au volant d'une Traction 11 CV, qui avait pris la Delahaye en remorque ! Un ticket de vidange datant de 1961 indique un kilométrage de 46 100 km, le compteur affichant aujourd'hui 53 699 km.

La voiture se présente dans un état d'origine particulièrement intéressant, avec sa peinture très vraisemblablement d'origine, bien préservée malgré des marques d'oxydation. L'intérieur est complet, à l'exception de l'autoradio remplacé par une plaque au tableau de bord en bois, de belle présentation. Tous les instruments sont présents ainsi que les commandes, dont le célèbre "moutardier" actionnant la très facile boîte Cotal. Selon l'ancienne épouse de Pierre Héron, cette Delahaye "était une des plus agréables à conduire".
La sellerie en cuir beige est très correcte, avec une belle patine, les garnitures de portes sont complètes et l'on note la présence d'un système de chauffage-dégivrage Clayton. Le coffre comporte roue de secours, cric, manivelle et couvre-capote, comme si cette voiture avait été un jour garée puis oubliée comme une "Belle au bois dormant"… ce qui est le cas !

Rappelons que la Type 135 a constitué pour Delahaye une incontestable réussite, qui a contribué à sa réputation et son succès. Ce modèle, équipé d'un robuste 6-cylindres culbuté, a fait merveille en compétition sur circuit (victoire aux 24 Heures du Mans 1938 avec Eugène Chaboud et Jean Trémoulet), et en rallye (victoire au rallye de Monte Carlo 1937 avec René Le Bègue et Julio Quinlin), ce qui témoigne de ses qualités routières et de son endurance. En plus de cette réussite en course, la 135 est devenue la coqueluche des grands carrossiers pour lesquels ce châssis surbaissé constituait une base idéale pour façonner les plus beaux habillages couronnés par les prix des concours d'élégance. Brillante mais moins délicate qu'une Bugatti 57, la Delahaye 135 était appréciée par une clientèle aisée recherchant fiabilité plutôt que tape-à-l'œil.

Ainsi, cette Delahaye 135 M (équipée d'un des moteurs les plus puissants de la gamme, 3,5 litres à trois carburateurs type 6S103) est une représentante emblématique d'une belle classique française, habillée avec élégance et classicisme par un carrossier de renom. Son état de préservation d'origine est d'un niveau qui peut lui permettre d'être préservé au maximum tel quel, ce qui donnerait à cette voiture une exceptionnelle authenticité parmi les exemplaires restaurés avec plus ou moins de bonheur. Un caractère totalement unique, impossible à reproduire.



French title
Chassis No. 801602
Engine No. 801602

- Only 10 examples
- Exceptional original state of conservation
- In the collection since 1972

The car on offer is a Delahaye 135 M bodied by Chapron as a luxury cabriolet n°6808. According to Noëlle Chapron, who consulted the coachbuilder's archives, it is a convertible which was part of a series of ten. Delivered in chassis form on March 22, 1950, to the coachbuilder and invoiced in June 1950, it is equipped with so-called "torpedo" wings, "aircraft" bumpers, four series of louvres on the bonnet, a stylized crest at the top grille, side bars at engine level and sill strips and belt line. It also had a car radio, an ashtray and was black in color with a black hood. The complete file concerning the car can be requested from Noëlle Chapron by the future owner: it includes the purchase invoice, the details of the equipment, the exchanges of mail with the first buyer...

This beautiful car was bought on December 26, 1972, by Pierre Héron, when it had been registered in the Allier since 1956. He used it regularly and we found a Paris to Lyon motorway toll ticket in the glove compartment dating from July 4, 1973. A member of Pierre Héron's family told us that the car had one day sunk a connecting rod in the Avallon region and had been rescued by a friend who had come driving an 11 CV Traction, which had towed the Delahaye! An oil change sticker dating from 1961 indicates a mileage of 46,100 km, the odometer now showing 53,699 km.

The car is in a particularly interesting original condition, with its very likely original paintwork, well preserved despite signs of oxidation. The interior is complete, with the exception of the car radio, replaced by a nicely presented wooden dashboard plate. All the instruments are present as well as the controls, including the famous "moutardier" operating the very easy Cotal gearbox. According to the former wife of Pierre Héron, this Delahaye "was one of the most pleasant to drive".
The beige leather upholstery is in decent condition, with a beautiful patina, the door trim is complete, and we note the presence of a Clayton heating-defrosting system. The trunk has a spare wheel, jack, crank, and tonneau cover, as if this car had once been parked and then forgotten like a "Sleeping Beauty"... which it is!

Remember that the Type 135 was an undeniable success for Delahaye, which contributed to its reputation and success. This model, fitted with a sturdy 6-cylinder overhead valve did wonders in competition on the circuit (victory at the 1938 24 Hours of Le Mans with Eugène Chaboud and Jean Trémoulet), and in rallying (victory at the 1937 Monte Carlo rally with René Le Bègue and Julio Quinlin), which testifies to its road dynamics and endurance. In addition to this success in racing, the 135 has become the darling of major coachbuilders for whom this low-slung chassis was an ideal basis for fashioning the most beautiful bodies, many crowned by prizes in concours d'élégance. Brilliant but less delicate than a Bugatti 57, the Delahaye 135 was appreciated by a wealthy clientele looking for reliability rather than flashiness.

Thus, this Delahaye 135 M (fitted with one of the most powerful engines in the range, 3.5 liters with three type 6S103 carburetors) is an emblematic representative of a beautiful and elegant French classic, bodied by a renowned coachbuilder. Its original state of preservation could allow it to be preserved as much as possible, which would give this car an exceptional authenticity among the over restored examples. A car with a totally unique character, impossible to reproduce.


Photos © Mathieu Bonnevie


Estimation 50 000 - 70 000 €

Sold 84,632 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4224
Location: Circuit des 24 Heures, Le Mans
Date: 02 jul. 2022 13:30
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Le Mans Classic 2022