Vente Les collections Aristophil 35 - 18 novembre 2020 /Lot 566 VOLTAIRE (François-Marie Arouet dit) Lettre autographe signée.

  • VOLTAIRE (François-Marie Arouet dit)  Lettre autographe signée.
  • VOLTAIRE (François-Marie Arouet dit)  Lettre autographe signée.
  • VOLTAIRE (François-Marie Arouet dit)  Lettre autographe signée.
VOLTAIRE (François-Marie Arouet dit)
Lettre autographe signée.
Aux Délices [Genève], 6 décembre [1757].

4 p. sur 2 ff. in-4 (23,5 x 18,6 cm),

Précieuse lettre autographe signée « V », adressée à D'Alembert. Il y est question de sujets politiques et philosophiques, notamment du roi Frédéric II de Prusse dont le bilan politique suscite des réserves : « La vigne de la vérité est bien cultivée par des Dalemberts des Diderots des Bollinbrokes des Humes etc. Si votre R[oi] de Prusse avait voulu se borner a ce Saint oeuvre, il eut vécu heureux et touttes les académies de l'Europe l'auraient béni. » Voltaire émaille sa lettre d'énoncés gnomiques : « Je tâche d'être philosophe dans mon ermitage ». Il s'enquiert, à la fin de la lettre, de Mme Du Deffand qu'il estime : « voyez vous quelquefois l'aveugle clairvoiante Melle du Deffant ? Si vous la voyez dites lui que je lui suis toujours tres attaché. »

Bibliographie :
Voltaire, Oeuvres, t. XII, 2e partie, Desoer, 1817, p. 972-973.

Traces de pliure, petites brunissures résiduelles.

Estimation 3 000 - 4 000 €

Vendu 18 200 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 566

VOLTAIRE (François-Marie Arouet dit)
Lettre autographe signée.

Vendu 18 200 € [$]

VOLTAIRE (François-Marie Arouet dit)
Lettre autographe signée.
Aux Délices [Genève], 6 décembre [1757].

4 p. sur 2 ff. in-4 (23,5 x 18,6 cm),

Précieuse lettre autographe signée « V », adressée à D'Alembert. Il y est question de sujets politiques et philosophiques, notamment du roi Frédéric II de Prusse dont le bilan politique suscite des réserves : « La vigne de la vérité est bien cultivée par des Dalemberts des Diderots des Bollinbrokes des Humes etc. Si votre R[oi] de Prusse avait voulu se borner a ce Saint oeuvre, il eut vécu heureux et touttes les académies de l'Europe l'auraient béni. » Voltaire émaille sa lettre d'énoncés gnomiques : « Je tâche d'être philosophe dans mon ermitage ». Il s'enquiert, à la fin de la lettre, de Mme Du Deffand qu'il estime : « voyez vous quelquefois l'aveugle clairvoiante Melle du Deffant ? Si vous la voyez dites lui que je lui suis toujours tres attaché. »

Bibliographie :
Voltaire, Oeuvres, t. XII, 2e partie, Desoer, 1817, p. 972-973.

Traces de pliure, petites brunissures résiduelles.

Estimation 3 000 - 4 000 €

Vendu 18 200 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4098
Lieu : Vente à Huis clos
Date : 18 nov. 2020 11:30
Commissaire-priseur : Francis Briest

Contact

Juliette Audet
Tél. +33 1 42 99 16 58
jaudet@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Aristophil 35, Littérature : Fonds Romain Gary & Littérature du XVIIe au XXe siècle