Vente Collection Gaston Delestre Deux siècles de passion familiale - 22 mars 2017 /Lot 114 Théodore Géricault Rouen, 1791 - Paris, 1824 Recto : Etudes pour un naufragé du " Radeau de la Méduse " et croquis de cavalier ; Verso : Chevaux devant la porte d'une écurie

  • Théodore Géricault Rouen, 1791 - Paris, 1824 Recto : Etudes pour un naufragé du " Radeau de la Méduse " et croquis de cavalier ; Ver...
  • Théodore Géricault Rouen, 1791 - Paris, 1824 Recto : Etudes pour un naufragé du " Radeau de la Méduse " et croquis de cavalier ; Ver...
Théodore Géricault Rouen, 1791 - Paris, 1824
Recto : Etudes pour un naufragé du " Radeau de la Méduse " et croquis de cavalier ; Verso : Chevaux devant la porte d'une écurie
Crayon noir
(Déchirure en bas à droite)

Recto : Studies of a shipwrecked of the " Radeau de la Méduse " and sketch of a rider ; Verso : Horses in front of a stable, black chalk, by Th. Géricault

Hauteur : 19,50 Largeur : 26,50 cm

Provenance : Collection René Longa ;
Collection Gaston Delestre ;
Puis par descendance


Expositions : 1935, Paris, Galerie Gobin, 'Dessins, aquarelles et gouaches de Géricault', n°46
1937, Paris, Galerie Bernheim Jeune, 'Géricault peintre et dessinateur', n°132
1952 - 1953, décembre 1952 - mars 1953, Paris, Galerie Bernheim Jeune, 'Cent-cinquante ans de dessins', n°74
1964, 6 novembre-7 décembre, Paris, Galerie Aubry, 'Géricault dans les collections privées françaises', n°69 bis


Bibliographie : Lorenz Eitner, "Dessins de Géricault d'après Rubens : la genèse du Radeau de la Méduse", in 'La Revue de l'Art', 1971, n° 14, p. 54, fig.14
Lorenz Eitner, 'Géricault's Raft of the Medusa', Londres, 1972, p. 163, n° 77, fig. 76
Germain Bazin, 'Théodore Géricault, étude critique, documents et catalogue raisonné', Paris, 1992, t. V, p. 218, n°1668, repr. (verso) et t. VI, p.138, n° 2019 (recto)


Commentaire : En 1816 le gouvernement de la Restauration envoie à Saint Louis du Sénégal une expédition pour reprendre en main l'ancienne colonie. Le vaisseau amiral de cette expédition, " La Méduse ", est commandé par Hugues Duroy de Chaumareys un noble royaliste qui n'a quasiment plus navigué depuis l'Ancien Régime. Le commandant ne suit pas les conseils de ses officiers et fonce sur le banc d'Arguin, au large de la Mauritanie, faisant alors naufrage. Une partie de l'équipage se répartit sur les chaloupes et 151 marins et officiers s'entassent sur un radeau de fortune. Après treize jours de dérive le radeau est retrouvé et seuls treize naufragés sont encore en vie. Ce scandaleux naufrage fut dénoncé par deux survivants, Corréard et Savigny. Le commandant Hugues Duroy de Chaumareys fut condamné le 3 mars 1817 à trois ans de prison. À 11 heures et demie du soir le contre-amiral de La Tullaye s'adresse au condamné : " vous avez manqué à l'honneur. Je déclare au nom de la Légion, que vous avez cessé d'en être membre, ainsi que de l'ordre royal et militaire de Saint Louis. "

A la lecture du récit de Corréard et Savigny, Géricault fit quinze études recto verso des différents épisodes du naufrage optant finalement pour celui de " l'Espérance ". L'exposition du tableau (fig. 1) fit scandale au Salon de 1819, car le naufrage de la Méduse était aux yeux des français le reflet de l'incompétence générale du nouveau régime. Notre dessin est une étude pour le cadavre nu, accroché à une poutre en bas à droite du tableau définitif de Géricault.

Nous remercions Monsieur Philippe Grunchec de nous avoir confirmé l'authenticité de ce dessin par un examen de visu.
Estimation 15 000 - 25 000 €

Vendu 29 900 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 114

Théodore Géricault Rouen, 1791 - Paris, 1824
Recto : Etudes pour un naufragé du " Radeau de la Méduse " et croquis de cavalier ; Verso : Chevaux devant la porte d'une écurie

Vendu 29 900 € [$]

Théodore Géricault Rouen, 1791 - Paris, 1824
Recto : Etudes pour un naufragé du " Radeau de la Méduse " et croquis de cavalier ; Verso : Chevaux devant la porte d'une écurie
Crayon noir
(Déchirure en bas à droite)

Recto : Studies of a shipwrecked of the " Radeau de la Méduse " and sketch of a rider ; Verso : Horses in front of a stable, black chalk, by Th. Géricault

Hauteur : 19,50 Largeur : 26,50 cm

Provenance : Collection René Longa ;
Collection Gaston Delestre ;
Puis par descendance


Expositions : 1935, Paris, Galerie Gobin, 'Dessins, aquarelles et gouaches de Géricault', n°46
1937, Paris, Galerie Bernheim Jeune, 'Géricault peintre et dessinateur', n°132
1952 - 1953, décembre 1952 - mars 1953, Paris, Galerie Bernheim Jeune, 'Cent-cinquante ans de dessins', n°74
1964, 6 novembre-7 décembre, Paris, Galerie Aubry, 'Géricault dans les collections privées françaises', n°69 bis


Bibliographie : Lorenz Eitner, "Dessins de Géricault d'après Rubens : la genèse du Radeau de la Méduse", in 'La Revue de l'Art', 1971, n° 14, p. 54, fig.14
Lorenz Eitner, 'Géricault's Raft of the Medusa', Londres, 1972, p. 163, n° 77, fig. 76
Germain Bazin, 'Théodore Géricault, étude critique, documents et catalogue raisonné', Paris, 1992, t. V, p. 218, n°1668, repr. (verso) et t. VI, p.138, n° 2019 (recto)


Commentaire : En 1816 le gouvernement de la Restauration envoie à Saint Louis du Sénégal une expédition pour reprendre en main l'ancienne colonie. Le vaisseau amiral de cette expédition, " La Méduse ", est commandé par Hugues Duroy de Chaumareys un noble royaliste qui n'a quasiment plus navigué depuis l'Ancien Régime. Le commandant ne suit pas les conseils de ses officiers et fonce sur le banc d'Arguin, au large de la Mauritanie, faisant alors naufrage. Une partie de l'équipage se répartit sur les chaloupes et 151 marins et officiers s'entassent sur un radeau de fortune. Après treize jours de dérive le radeau est retrouvé et seuls treize naufragés sont encore en vie. Ce scandaleux naufrage fut dénoncé par deux survivants, Corréard et Savigny. Le commandant Hugues Duroy de Chaumareys fut condamné le 3 mars 1817 à trois ans de prison. À 11 heures et demie du soir le contre-amiral de La Tullaye s'adresse au condamné : " vous avez manqué à l'honneur. Je déclare au nom de la Légion, que vous avez cessé d'en être membre, ainsi que de l'ordre royal et militaire de Saint Louis. "

A la lecture du récit de Corréard et Savigny, Géricault fit quinze études recto verso des différents épisodes du naufrage optant finalement pour celui de " l'Espérance ". L'exposition du tableau (fig. 1) fit scandale au Salon de 1819, car le naufrage de la Méduse était aux yeux des français le reflet de l'incompétence générale du nouveau régime. Notre dessin est une étude pour le cadavre nu, accroché à une poutre en bas à droite du tableau définitif de Géricault.

Nous remercions Monsieur Philippe Grunchec de nous avoir confirmé l'authenticité de ce dessin par un examen de visu.
Estimation 15 000 - 25 000 €

Vendu 29 900 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3162
Date : 22 mars 2017 19:00

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Collection Gaston Delestre Deux siècles de passion familiale