Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 16 juin 2020 /Lot 86 Théodore GÉRICAULT Rouen, 1791 - Paris, 1824 Recto : Cinq études d'hommes nus ; Verso : Trois études d'hommes nus, études pour une gigantomachie

  • Théodore GÉRICAULT Rouen, 1791 - Paris, 1824 Recto : Cinq études d'hommes nus ; Verso : Trois études d'hommes nus, études pour une g.
  • Théodore GÉRICAULT Rouen, 1791 - Paris, 1824 Recto : Cinq études d'hommes nus ; Verso : Trois études d'hommes nus, études pour une g.
Théodore GÉRICAULT Rouen, 1791 - Paris, 1824
Recto : Cinq études d'hommes nus ; Verso : Trois études d'hommes nus, études pour une gigantomachie
Plume et encre brune
Papier filigrané : ancre

Double sided sheet of male nude studies, pen and brown ink, by Th. Géricault
Hauteur : 10,80 Largeur : 20,70 cm

Provenance : Collection Hazard, selon une étiquette au verso ;
Collection Pierre-Olivier Dubaut, son cachet (L.2103b) en bas à gauche au recto et en bas à droite au verso ;
Par descendance à Madame Jacqueline Dubaut-Bellonte, Paris, jusqu'en 1998 ;
Acquis auprès de William Brady en avril 2000 par l'actuelle propriétaire ;
Collection particulière, Bruxelles


Expositions : 'Géricault', Paris, Galerie Charpentier, 1924, n° 65
'Artistes normands', Paris, Galerie Horchert (?), 1928, selon une étiquette au verso
'Géricault, peintre et dessinateur', Paris, Galerie Bernheim-Jeune, 10 mai - 12 juin 1937, n° 84
'Géricault', Paris, Galerie Bignou, 1950, n° 37
'Géricault', Londres, Marlborough Gallery, 1952, n° 36
'Théodore Géricault', Winterthur, Kunstmuseum, 1953, n° 165
'Gros, Géricault, Delacroix', Paris, Galerie Berheim-Jeune, 1954, n° 41
'Géricault dans les collections privées françaises', Paris, Galerie Claude Aubry, 6 novembre - 7 décembre 1964, n° 46


Bibliographie : Pierre Gaudibert, 'Géricault,' Europe, octobre 1954, p. 79 (verso)
Lorenz Eitner, "Two Rediscovered Landscapes by Géricault", in 'The Art Bulletin', juin 1954, p. 138, note 31, fig. 14 (recto)
René Huyghe, 'La relève de l'imagination', Paris, 1976, p. 138, fig. 151 (verso)
Philippe Grunchec, 'Géricault', Milan-Paris, 1978, n° A861, repr. (verso)
Germain Bazin, 'Théodore Géricault', Paris, 1987, vol. II, p. 316, p. 488, n° 479, repr. (recto), p. 489, n° 480, repr. (verso)
Wheelock Whitney, 'Géricault in Italy', New Haven-London 1997, p. 192-6, fig. 254, repr. (recto)

Commentaire : Figure de proue du romantisme français, les feuilles à la plume de Théodore Géricault témoignent de la fougue et de l'impossible asservissement de l'artiste à quelques règles académiques dressées par les penseurs de la peinture à l'aube d'un XIXe siècle qui ne sera qu'enchainement de révolutions picturales.
Notre feuille fut réalisée par l'artiste lors de son premier voyage en Italie en 1816. Il dénote alors déjà par sa manière profondément libre ; ses premiers coups d'éclat secouèrent le Salon en 1812 et 1814. Les inspirations dégagées par notre dessin sont nombreuses et prestigieuses : Michel-Ange, Rubens mais surtout le baron Gros dont les premières plumes romantiques du début des années 1790 marquèrent profondément l'artiste. Notre séduisante feuille d'étude témoigne de la frénésie créatrice de Géricault, les figures masculines s'enchevêtrant avec une étude de cheval ou un profil de visage.

Estimation 25 000 - 35 000 €

Lot 86

Théodore GÉRICAULT Rouen, 1791 - Paris, 1824
Recto : Cinq études d'hommes nus ; Verso : Trois études d'hommes nus, études pour une gigantomachie

Estimation 25 000 - 35 000 € [$]

Théodore GÉRICAULT Rouen, 1791 - Paris, 1824
Recto : Cinq études d'hommes nus ; Verso : Trois études d'hommes nus, études pour une gigantomachie
Plume et encre brune
Papier filigrané : ancre

Double sided sheet of male nude studies, pen and brown ink, by Th. Géricault
Hauteur : 10,80 Largeur : 20,70 cm

Provenance : Collection Hazard, selon une étiquette au verso ;
Collection Pierre-Olivier Dubaut, son cachet (L.2103b) en bas à gauche au recto et en bas à droite au verso ;
Par descendance à Madame Jacqueline Dubaut-Bellonte, Paris, jusqu'en 1998 ;
Acquis auprès de William Brady en avril 2000 par l'actuelle propriétaire ;
Collection particulière, Bruxelles


Expositions : 'Géricault', Paris, Galerie Charpentier, 1924, n° 65
'Artistes normands', Paris, Galerie Horchert (?), 1928, selon une étiquette au verso
'Géricault, peintre et dessinateur', Paris, Galerie Bernheim-Jeune, 10 mai - 12 juin 1937, n° 84
'Géricault', Paris, Galerie Bignou, 1950, n° 37
'Géricault', Londres, Marlborough Gallery, 1952, n° 36
'Théodore Géricault', Winterthur, Kunstmuseum, 1953, n° 165
'Gros, Géricault, Delacroix', Paris, Galerie Berheim-Jeune, 1954, n° 41
'Géricault dans les collections privées françaises', Paris, Galerie Claude Aubry, 6 novembre - 7 décembre 1964, n° 46


Bibliographie : Pierre Gaudibert, 'Géricault,' Europe, octobre 1954, p. 79 (verso)
Lorenz Eitner, "Two Rediscovered Landscapes by Géricault", in 'The Art Bulletin', juin 1954, p. 138, note 31, fig. 14 (recto)
René Huyghe, 'La relève de l'imagination', Paris, 1976, p. 138, fig. 151 (verso)
Philippe Grunchec, 'Géricault', Milan-Paris, 1978, n° A861, repr. (verso)
Germain Bazin, 'Théodore Géricault', Paris, 1987, vol. II, p. 316, p. 488, n° 479, repr. (recto), p. 489, n° 480, repr. (verso)
Wheelock Whitney, 'Géricault in Italy', New Haven-London 1997, p. 192-6, fig. 254, repr. (recto)

Commentaire : Figure de proue du romantisme français, les feuilles à la plume de Théodore Géricault témoignent de la fougue et de l'impossible asservissement de l'artiste à quelques règles académiques dressées par les penseurs de la peinture à l'aube d'un XIXe siècle qui ne sera qu'enchainement de révolutions picturales.
Notre feuille fut réalisée par l'artiste lors de son premier voyage en Italie en 1816. Il dénote alors déjà par sa manière profondément libre ; ses premiers coups d'éclat secouèrent le Salon en 1812 et 1814. Les inspirations dégagées par notre dessin sont nombreuses et prestigieuses : Michel-Ange, Rubens mais surtout le baron Gros dont les premières plumes romantiques du début des années 1790 marquèrent profondément l'artiste. Notre séduisante feuille d'étude témoigne de la frénésie créatrice de Géricault, les figures masculines s'enchevêtrant avec une étude de cheval ou un profil de visage.

Estimation 25 000 - 35 000 €

Détails de la vente

Vente : 3979
Date : 16 juin 2020 17:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle