Vente Mobilier & Objets d’Art - 20 mai 2019 /Lot 14 TAPISSERIE DE PARIS D'ÉPOQUE LOUIS XIV Atelier du faubourg Saint Germain, par Raphael et Sébastien François de la Planche, d'après des cartons de Michel I Corneille Histoire de Tancrède et Clorinde

  • TAPISSERIE DE PARIS D'ÉPOQUE LOUIS XIV Atelier du faubourg Saint Germain, par Raphael et Sébastien François de la Planche, d'après d.
TAPISSERIE DE PARIS D'ÉPOQUE LOUIS XIV Atelier du faubourg Saint Germain, par Raphael et Sébastien François de la Planche, d'après des cartons de Michel I Corneille
Histoire de Tancrède et Clorinde
En laine, soie et fils de métal, représentant Tancrède assis sur un pliant entouré de ses conseillers, un architecte sur sa droite lui montrant le projet destiné au tombeau pour Clorinde, la bordure à décor de rinceaux fleuris au naturel et rubans bleus ; restaurations d'usage, réduite en hauteur, les bordures modifiées
Dimensions : 340 cm x 247 cm (133 3/4 x 97 1/4 in.)

Provenance :
Acquise auprès de la Galerie Mythes et Légendes, Paris, en 1980.

Bibliographie comparative :
"Lisses et délices, Chefs d'œuvres de la tapisserie d'Henri IV à Louis XIV", Chambord, 1996
E. Coquery, "Michel Corneille, Un peintre du roi au Temps de Mazarin", Musée des Beaux Art d'Orléans
"Un Temps d'exubérance, les arts décoratifs sous Louis XIII et Anne d'Autriche", Paris, Grand Palais, RMN, 2002, p.166

A Louis XIV wool, silk and metal thread tapestry, depicting the story of Tancred and Clorinda, Paris, Faubourg Saint Germain workshop, by Raphael et Sébastien François de la Planche, after designs by Michel I Corneille

Cette tenture illustre des épisodes de "la Jérusalem délivrée", poème épique de Torquato Tasso (1544-1595) qui eut un succès retentissant au XVIIe siècle. Il relate les aventures des chevaliers chrétiens lors des Croisades à la reconquête du tombeau du Christ.
Septième sujet de la tenture, ici Tancrède, l'un des principaux héros de cette épopée, ordonne la construction d'une tombe pour l'amazone Clorinde, en réalité fille du roi d'Ethiopie et née chrétienne. Tancrède assis sur un pliant, entouré de ses conseillers et architectes tend le bras vers un dessin figurant le mausolée.
Les cartons de cette suite sont attribués à Michel I Corneille (1603-1664), l'un des fondateurs de l'Académie Royale de Peinture en 1648. Son nom apparaît encore jusqu'en 1673 pour avoir donné les dessins des tentures de Jeux d'enfants et de l'Ancien et Nouveau Testament.
La tenture de Tancrède et Clorinde constituée de huit pièces fut l'objet de plusieurs tissages, jusqu'en 1692 - bien après la création de la Manufacture des Gobelins par Colbert en 1662 - et on en connaît six différentes bordures.
Parmi les pièces représentant ce même sujet il faut noter celle conservée au Musée de Châteaudun dont la bordure est ornée de fleurs et rubans bleu tenus par des putti aux angles sur fond jaune. Une autre est conservée à la Fondation Giorgio Cini à Venise (1)
Trois autres mentionnées par les archives du musée de Chateaudun ne peuvent être identifiées :
- Une pièce passée en vente chez Heim-Gairac, 42 rue de Varenne en mai 1972
- Une pièce appartenant à la Spanish art Gallery de Londres
- Une pièce parmi les six provenant de Battle Abbey, vente Christie's Londres, le 19 juillet 1928, lot 149 puis dans la collection du colonel W.J. Thompson, vente Christie's Londres le 13 mai 1960, lot 98.

(1) Neollo Forti Grazzini, "Gli amazi della Fondazione Giorgio Cini", Venise, Marsilio, 2003, pp. 155-161


Estimation 15 000 - 25 000 €

Lot 14

TAPISSERIE DE PARIS D'ÉPOQUE LOUIS XIV Atelier du faubourg Saint Germain, par Raphael et Sébastien François de la Planche, d'après des cartons de Michel I Corneille
Histoire de Tancrède et Clorinde

Estimation 15 000 - 25 000 € [$]

TAPISSERIE DE PARIS D'ÉPOQUE LOUIS XIV Atelier du faubourg Saint Germain, par Raphael et Sébastien François de la Planche, d'après des cartons de Michel I Corneille
Histoire de Tancrède et Clorinde
En laine, soie et fils de métal, représentant Tancrède assis sur un pliant entouré de ses conseillers, un architecte sur sa droite lui montrant le projet destiné au tombeau pour Clorinde, la bordure à décor de rinceaux fleuris au naturel et rubans bleus ; restaurations d'usage, réduite en hauteur, les bordures modifiées
Dimensions : 340 cm x 247 cm (133 3/4 x 97 1/4 in.)

Provenance :
Acquise auprès de la Galerie Mythes et Légendes, Paris, en 1980.

Bibliographie comparative :
"Lisses et délices, Chefs d'œuvres de la tapisserie d'Henri IV à Louis XIV", Chambord, 1996
E. Coquery, "Michel Corneille, Un peintre du roi au Temps de Mazarin", Musée des Beaux Art d'Orléans
"Un Temps d'exubérance, les arts décoratifs sous Louis XIII et Anne d'Autriche", Paris, Grand Palais, RMN, 2002, p.166

A Louis XIV wool, silk and metal thread tapestry, depicting the story of Tancred and Clorinda, Paris, Faubourg Saint Germain workshop, by Raphael et Sébastien François de la Planche, after designs by Michel I Corneille

Cette tenture illustre des épisodes de "la Jérusalem délivrée", poème épique de Torquato Tasso (1544-1595) qui eut un succès retentissant au XVIIe siècle. Il relate les aventures des chevaliers chrétiens lors des Croisades à la reconquête du tombeau du Christ.
Septième sujet de la tenture, ici Tancrède, l'un des principaux héros de cette épopée, ordonne la construction d'une tombe pour l'amazone Clorinde, en réalité fille du roi d'Ethiopie et née chrétienne. Tancrède assis sur un pliant, entouré de ses conseillers et architectes tend le bras vers un dessin figurant le mausolée.
Les cartons de cette suite sont attribués à Michel I Corneille (1603-1664), l'un des fondateurs de l'Académie Royale de Peinture en 1648. Son nom apparaît encore jusqu'en 1673 pour avoir donné les dessins des tentures de Jeux d'enfants et de l'Ancien et Nouveau Testament.
La tenture de Tancrède et Clorinde constituée de huit pièces fut l'objet de plusieurs tissages, jusqu'en 1692 - bien après la création de la Manufacture des Gobelins par Colbert en 1662 - et on en connaît six différentes bordures.
Parmi les pièces représentant ce même sujet il faut noter celle conservée au Musée de Châteaudun dont la bordure est ornée de fleurs et rubans bleu tenus par des putti aux angles sur fond jaune. Une autre est conservée à la Fondation Giorgio Cini à Venise (1)
Trois autres mentionnées par les archives du musée de Chateaudun ne peuvent être identifiées :
- Une pièce passée en vente chez Heim-Gairac, 42 rue de Varenne en mai 1972
- Une pièce appartenant à la Spanish art Gallery de Londres
- Une pièce parmi les six provenant de Battle Abbey, vente Christie's Londres, le 19 juillet 1928, lot 149 puis dans la collection du colonel W.J. Thompson, vente Christie's Londres le 13 mai 1960, lot 98.

(1) Neollo Forti Grazzini, "Gli amazi della Fondazione Giorgio Cini", Venise, Marsilio, 2003, pp. 155-161


Estimation 15 000 - 25 000 €

Détails de la vente

Vente : 3872
Date : 20 mai 2019 19:00
Commissaire-priseur : Isabelle Bresset

Contact

Charlotte Norton
Tél. +33 1 42 99 20 68
cnorton@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Mobilier & Objets d'Art