Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 21 mars 2018 /Lot 2 Simon Vouet (1590-1649) Portrait d'un artiste tenant un tableau ou une miniature

  • Simon Vouet Paris, 1590 - 1649 Portrait d'un artiste tenant un tableau ou une miniature Pastel et pierre noire sur papier beige

Simon Vouet Paris, 1590 - 1649
Portrait d'un artiste tenant un tableau ou une miniature
Pastel et pierre noire sur papier beige
Trait d'encadrement à la plume et encre noire
Collé en plein sur un montage ancien du XVIIIe siècle
(Rousseurs)

Portrait of an artist holding a painting or a miniature, pastel and black chalk, by S.Vouet
Hauteur : 27,50 Largeur : 21 cm

Provenance : Inventaire après décès de Simon Vouet, partie du n°293 " Item ung livre relié en veau doré et semé de fleurs de lis tout autour, chargé des armes du Roy de France, dans lequel il y a soixante-quatre feuilles tant de portraits au pastel que d'autres choses dudit deffunt Vouet " ; ou du n°294 " Item un autre petit livre dans lequel il y a quinze testes de portraits designes par led. Deffunt " ;
Collection Camille de Tournon, comte de Simiane, pair de France (1778-1833) ;
Puis par descendance aux propriétaires actuels ;
Collection particulière, France



Commentaire : L'identité du modèle est encore une énigme, mais il est évidemment fort probable qu'il s'agisse d'un artiste gravitant autour de Simon Vouet. La chevelure bouclée cascade autour de son visage dans un joyeux désordre qui semble exclure un personnage de l'entourage de Louis XIII. Félibien rapporte dans ses 'Entretiens' qu'il était rentré d'Italie accompagné de deux " élèves, l'un nommé Jacques Lhomme, de Troye en Champagne, et l'autre Jean-Baptiste Molle, Italien ". Et il ajoute qu'il " fut suivi de tous les peintres qui vouloient travailler et des jeunes gens qui cherchoient à s'instruire "1. Il peut aussi représenter un miniaturiste, si l'on se réfère à la taille réduite de la pièce encadrée que l'artiste tient à la main, ou d'un graveur de son entourage. Certains des portraits cités par Barbara Brejon de Lavergnée sont datés des années 1632 à 1634², et il est fort probable que la grande majorité des portraits au pastel de Vouet furent réalisés dans les années qui suivirent son retour d'Italie. A la même époque, Ottavio Leoni et Claude Mellan, un ami de Vouet, brillent également dans la discipline du portrait dessiné. C'est en Italie que Vouet perfectionna sa technique de portrait dessiné. Il utilise comme base le jeu entre la pierre noire et la sanguine, qu'il enrichit au pastel ensuite. Outre le portrait de Tommaso Ricciardi gravé par Peter de Jode en 1632 et celui de Jacques Sarrazin cité par Barbara Brejon de Lavergnée, plusieurs effigies d'artistes restent à identifier.
Vouet perpétue en la modernisant la technique " aux crayons " des portraits français du XVIe siècle, et ouvre la voie à une nouvelle génération, à commencer par son élève Charles Le Brun dont on peut admirer dans cette vente le portrait de Charles Perrault (lot 7).
Nous remercions Madame Barbara Brejon de Lavergnée de nous avoir aimablement confirmé l'authenticité de ce dessin et pour les informations afférentes. Le dessin sera inclus dans le " Catalogue raisonné de l'œuvre de Simon Vouet " actuellement en préparation, par Arnauld et Barbara Brejon de Lavergnée, Alain Mérot et Véronique Meyer.

La composition de la miniature tenue par le modèle de notre portrait correspond à celle d'une Vierge à l'Enfant de Simon Vouet, signée et datée de 1633 et récemment acquise par la National Gallery of Art de Washington.

1. Voir cat. exp. 'Vouet', Paris, 1990, p. 111
2. B. Brejon de Lavergnée, 'op. cit.', 1982, p. 689

Estimation 150 000 - 200 000 €



Vendu 294 200 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 2

Simon Vouet (1590-1649)
Portrait d'un artiste tenant un tableau ou une miniature

Vendu 294 200 € [$]

Simon Vouet Paris, 1590 - 1649
Portrait d'un artiste tenant un tableau ou une miniature
Pastel et pierre noire sur papier beige
Trait d'encadrement à la plume et encre noire
Collé en plein sur un montage ancien du XVIIIe siècle
(Rousseurs)

Portrait of an artist holding a painting or a miniature, pastel and black chalk, by S.Vouet
Hauteur : 27,50 Largeur : 21 cm

Provenance : Inventaire après décès de Simon Vouet, partie du n°293 " Item ung livre relié en veau doré et semé de fleurs de lis tout autour, chargé des armes du Roy de France, dans lequel il y a soixante-quatre feuilles tant de portraits au pastel que d'autres choses dudit deffunt Vouet " ; ou du n°294 " Item un autre petit livre dans lequel il y a quinze testes de portraits designes par led. Deffunt " ;
Collection Camille de Tournon, comte de Simiane, pair de France (1778-1833) ;
Puis par descendance aux propriétaires actuels ;
Collection particulière, France



Commentaire : L'identité du modèle est encore une énigme, mais il est évidemment fort probable qu'il s'agisse d'un artiste gravitant autour de Simon Vouet. La chevelure bouclée cascade autour de son visage dans un joyeux désordre qui semble exclure un personnage de l'entourage de Louis XIII. Félibien rapporte dans ses 'Entretiens' qu'il était rentré d'Italie accompagné de deux " élèves, l'un nommé Jacques Lhomme, de Troye en Champagne, et l'autre Jean-Baptiste Molle, Italien ". Et il ajoute qu'il " fut suivi de tous les peintres qui vouloient travailler et des jeunes gens qui cherchoient à s'instruire "1. Il peut aussi représenter un miniaturiste, si l'on se réfère à la taille réduite de la pièce encadrée que l'artiste tient à la main, ou d'un graveur de son entourage. Certains des portraits cités par Barbara Brejon de Lavergnée sont datés des années 1632 à 1634², et il est fort probable que la grande majorité des portraits au pastel de Vouet furent réalisés dans les années qui suivirent son retour d'Italie. A la même époque, Ottavio Leoni et Claude Mellan, un ami de Vouet, brillent également dans la discipline du portrait dessiné. C'est en Italie que Vouet perfectionna sa technique de portrait dessiné. Il utilise comme base le jeu entre la pierre noire et la sanguine, qu'il enrichit au pastel ensuite. Outre le portrait de Tommaso Ricciardi gravé par Peter de Jode en 1632 et celui de Jacques Sarrazin cité par Barbara Brejon de Lavergnée, plusieurs effigies d'artistes restent à identifier.
Vouet perpétue en la modernisant la technique " aux crayons " des portraits français du XVIe siècle, et ouvre la voie à une nouvelle génération, à commencer par son élève Charles Le Brun dont on peut admirer dans cette vente le portrait de Charles Perrault (lot 7).
Nous remercions Madame Barbara Brejon de Lavergnée de nous avoir aimablement confirmé l'authenticité de ce dessin et pour les informations afférentes. Le dessin sera inclus dans le " Catalogue raisonné de l'œuvre de Simon Vouet " actuellement en préparation, par Arnauld et Barbara Brejon de Lavergnée, Alain Mérot et Véronique Meyer.

La composition de la miniature tenue par le modèle de notre portrait correspond à celle d'une Vierge à l'Enfant de Simon Vouet, signée et datée de 1633 et récemment acquise par la National Gallery of Art de Washington.

1. Voir cat. exp. 'Vouet', Paris, 1990, p. 111
2. B. Brejon de Lavergnée, 'op. cit.', 1982, p. 689

Estimation 150 000 - 200 000 €



Vendu 294 200 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3254
Date : 21 mars 2018 19:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle