Vente Maîtres anciens et du XIX siècle - 27 mars 2019 /Lot 223 Simon VOUET Paris, 1590 - 1649 Portrait de femme en buste à la couronne de fleurs

  • Simon VOUET Paris, 1590 - 1649 Portrait de femme en buste à la couronne de fleurs Pastel et pierre noire sur papier beige
Simon VOUET Paris, 1590 - 1649
Portrait de femme en buste à la couronne de fleurs
Pastel et pierre noire sur papier beige
(Une tache en bas à gauche et un petit accident dans le bas)

Portrait of a young woman crowned with flowers, pastel and black chalk on paper, by S. Vouet
Hauteur : 27,50 Largeur : 21 cm

Provenance : Probablement inventaire après-décès de Simon Vouet, partie du n°293 " Item ung livre relié en veau doré et semé de fleurs de lis tout autour, chargé des armes du Roy de France, dans lequel il y a soixante-quatre feuilles tant de portraits au pastel que d'autres choses dudit deffunt Vouet " ou du n°294 " Item un autre petit livre dans lequel il y a quinze testes de portraits designes par led. Deffunt " ;
Collection Camille de Tournon, comte de Simiane, pair de France (1778 - 1833)


Commentaire : Le retour de Simon Vouet à Paris en 1627 après un séjour italien de quinze ans est souvent considéré comme un tournant majeur pour l'histoire de la peinture française et le symbole de son entrée dans la modernité de son siècle, éteignant les derniers feux du maniérisme encore perceptibles dans la capitale. Nommé Premier Peintre du Roi, Simon Vouet enchaîne les commandes glorieuses. Louis XIII s'entiche de " son peintre ", au point qu'ils nouent une relation exceptionnellement inversée, que rapporte Félibien dans ses Entretiens publiés en 1685 : " Bien qu'il s'occupast encore à d'autres grands ouvrages, il ne laissa pas d'employer un temps considérable à faire des portraits, parce que le Roy, prenant plaisir à le faire travailler, lui faisoit faire celui de plusieurs seigneurs de la Cour, et des officiers de sa Maison, lesquels il représentoit au pastel. Cette sorte de travail étant propre et assez promte, Sa Majesté voulut que Vouet lui apprît à dessiner et à peindre de cette manière afin de pouvoir se divertir à faire les portraits de ses plus familiers courtisans. Le Roi s'y appliqua quelque tems, et y réussit si bien qu'on en voit qu'il a faits, qui sont fort ressemblants… 1".

L'inventaire après décès de Simon Vouet, daté du 3 juillet 1649, fait état de deux lots se rapportant aux portraits dessinés :
"-N°293 Item ung livre relié en veau doré et semé de fleurs de lis tout autour, chargé des armes du Roy de France, dans lequel il y a soixante-quatre feuilles tant de portraits au pastel que autres choses dudit deffunt Vouet…
-N°294 Item un autre petit livre dans lequel y a quinze testes de portrais designes par led. Deffunt "²

Nous retrouvons la trace d'un recueil, qui pourrait correspondre à l'un des deux cités ci-dessus, dans l'inventaire de la bibliothèque de Colbert (1619-1683), sous le n°2573 : " Recueil des différents portraits à la main de Vouet originaux de la cour de Louis XIII 3". La provenance de ces dessins remonte par succession à Camille de Tournon, comte de Simiane, pair de France (1778-1833). Ce grand collectionneur fut tour à tour préfet de Rome, de Bordeaux et de Lyon.

A notre connaissance, voici la liste des portraits dessinés par Simon Vouet conservés dans des collections publiques :
- Un portrait d'homme au pastel conservé aux Offices4 - Un portrait de fillette au crayon noir rehaussé de blanc conservé au musée du Louvre5
- Le portrait du cardinal de Richelieu à la sanguine et à la pierre noire conservé au Getty Museum
- Le portrait d'Angélique Vouet, une tête d'homme et une tête de femme au voile blanc entrés par dation au Louvre avec un portrait par Louis XIII6
- Une étude de tête de Louis XIII au pastel conservée au Metropolitan Museum à New York (fig. 1)

1. A. Félibien, 'Entretien sur les vies et sur les ouvrages des plus excellents peintres anciens et modernes. Quatrième partie', Paris, 1685, p. 82-83
2. B. Brejon de Lavergnée, " Some new pastels by Simon Vouet : portraits of the court of Louis XIII ", 'Burlington Magazine', novembre 1982, p. 689-693
3. B. Brejon de Lavergnée in cat. exp. 'Vouet', Paris, 1990, p.388
4. 'Ibid.', 1990, n° 84
5.'Ibid.', Paris, 1990, n° 85
6. B. Brejon de Lavergnée, " Trois dessins de Simon Vouet et un dessin de Louis XIII ", in 'La Revue des Musées de France. Revue du Louvre', avril 2008, p. 10-12, repr.

Estimation 80 000 - 120 000 €

Lot 223

Simon VOUET Paris, 1590 - 1649
Portrait de femme en buste à la couronne de fleurs

Estimation 80 000 - 120 000 € [$]

Simon VOUET Paris, 1590 - 1649
Portrait de femme en buste à la couronne de fleurs
Pastel et pierre noire sur papier beige
(Une tache en bas à gauche et un petit accident dans le bas)

Portrait of a young woman crowned with flowers, pastel and black chalk on paper, by S. Vouet
Hauteur : 27,50 Largeur : 21 cm

Provenance : Probablement inventaire après-décès de Simon Vouet, partie du n°293 " Item ung livre relié en veau doré et semé de fleurs de lis tout autour, chargé des armes du Roy de France, dans lequel il y a soixante-quatre feuilles tant de portraits au pastel que d'autres choses dudit deffunt Vouet " ou du n°294 " Item un autre petit livre dans lequel il y a quinze testes de portraits designes par led. Deffunt " ;
Collection Camille de Tournon, comte de Simiane, pair de France (1778 - 1833)


Commentaire : Le retour de Simon Vouet à Paris en 1627 après un séjour italien de quinze ans est souvent considéré comme un tournant majeur pour l'histoire de la peinture française et le symbole de son entrée dans la modernité de son siècle, éteignant les derniers feux du maniérisme encore perceptibles dans la capitale. Nommé Premier Peintre du Roi, Simon Vouet enchaîne les commandes glorieuses. Louis XIII s'entiche de " son peintre ", au point qu'ils nouent une relation exceptionnellement inversée, que rapporte Félibien dans ses Entretiens publiés en 1685 : " Bien qu'il s'occupast encore à d'autres grands ouvrages, il ne laissa pas d'employer un temps considérable à faire des portraits, parce que le Roy, prenant plaisir à le faire travailler, lui faisoit faire celui de plusieurs seigneurs de la Cour, et des officiers de sa Maison, lesquels il représentoit au pastel. Cette sorte de travail étant propre et assez promte, Sa Majesté voulut que Vouet lui apprît à dessiner et à peindre de cette manière afin de pouvoir se divertir à faire les portraits de ses plus familiers courtisans. Le Roi s'y appliqua quelque tems, et y réussit si bien qu'on en voit qu'il a faits, qui sont fort ressemblants… 1".

L'inventaire après décès de Simon Vouet, daté du 3 juillet 1649, fait état de deux lots se rapportant aux portraits dessinés :
"-N°293 Item ung livre relié en veau doré et semé de fleurs de lis tout autour, chargé des armes du Roy de France, dans lequel il y a soixante-quatre feuilles tant de portraits au pastel que autres choses dudit deffunt Vouet…
-N°294 Item un autre petit livre dans lequel y a quinze testes de portrais designes par led. Deffunt "²

Nous retrouvons la trace d'un recueil, qui pourrait correspondre à l'un des deux cités ci-dessus, dans l'inventaire de la bibliothèque de Colbert (1619-1683), sous le n°2573 : " Recueil des différents portraits à la main de Vouet originaux de la cour de Louis XIII 3". La provenance de ces dessins remonte par succession à Camille de Tournon, comte de Simiane, pair de France (1778-1833). Ce grand collectionneur fut tour à tour préfet de Rome, de Bordeaux et de Lyon.

A notre connaissance, voici la liste des portraits dessinés par Simon Vouet conservés dans des collections publiques :
- Un portrait d'homme au pastel conservé aux Offices4 - Un portrait de fillette au crayon noir rehaussé de blanc conservé au musée du Louvre5
- Le portrait du cardinal de Richelieu à la sanguine et à la pierre noire conservé au Getty Museum
- Le portrait d'Angélique Vouet, une tête d'homme et une tête de femme au voile blanc entrés par dation au Louvre avec un portrait par Louis XIII6
- Une étude de tête de Louis XIII au pastel conservée au Metropolitan Museum à New York (fig. 1)

1. A. Félibien, 'Entretien sur les vies et sur les ouvrages des plus excellents peintres anciens et modernes. Quatrième partie', Paris, 1685, p. 82-83
2. B. Brejon de Lavergnée, " Some new pastels by Simon Vouet : portraits of the court of Louis XIII ", 'Burlington Magazine', novembre 1982, p. 689-693
3. B. Brejon de Lavergnée in cat. exp. 'Vouet', Paris, 1990, p.388
4. 'Ibid.', 1990, n° 84
5.'Ibid.', Paris, 1990, n° 85
6. B. Brejon de Lavergnée, " Trois dessins de Simon Vouet et un dessin de Louis XIII ", in 'La Revue des Musées de France. Revue du Louvre', avril 2008, p. 10-12, repr.

Estimation 80 000 - 120 000 €

Détails de la vente

Vente : 3857
Date : 27 mars 2019 19:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens et du XIXe siècle