Vente Les collections Aristophil 35 - 18 novembre 2020 /Lot 546 SALES (François de) Lettre autographe à Monsieur de Pézieu.

  • SALES (François de)  Lettre autographe à Monsieur de Pézieu.
SALES (François de)
Lettre autographe à Monsieur de Pézieu.
Vienne (France), 11 novembre 1622 .

1 p. sur 1 f. in-4 (17 x 19 cm).

Belle lettre autographe signée adressée à Monsieur de Pézieu. Il s'agit de Balthazar de Longecombe de Peyzieu. François de Sales était très lié à cette famille. Il déplore son passage trop rapide par Vienne (en France), salue l'épouse du destinataire, Jeanne Armuet de Bonrepos, et se réjouit du mariage de François de Longecombe, le cadet, qu'il a célébré : « […] je donne la nouvelle […] que nostre cher cadet enfin fut marié par mes mains il y a aujourd'huy huit jours, avec tous les tesmoygnages de reciproque contentement que l'on pouvoit souhaiter es deux parties ». François de Sales devait mourir moins de deux mois après l'envoi de cette lettre. La lettre a été publiée en 1918, d'après cet autographe qui figurait alors dans la collection de la marquise de Mailly.

Provenance :
Marquise de Mailly.

Bibliographie :
François de Sales, Lettres, t. XX, Vitte, 1918, n° 1959, p. 392-393.

Quelques taches, petites déchirures en marge et suivant les pliures, quelques galeries de vers.

Estimation 1 800 - 2 500 €

Vendu 4 550 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 546

SALES (François de)
Lettre autographe à Monsieur de Pézieu.

Vendu 4 550 € [$]

SALES (François de)
Lettre autographe à Monsieur de Pézieu.
Vienne (France), 11 novembre 1622 .

1 p. sur 1 f. in-4 (17 x 19 cm).

Belle lettre autographe signée adressée à Monsieur de Pézieu. Il s'agit de Balthazar de Longecombe de Peyzieu. François de Sales était très lié à cette famille. Il déplore son passage trop rapide par Vienne (en France), salue l'épouse du destinataire, Jeanne Armuet de Bonrepos, et se réjouit du mariage de François de Longecombe, le cadet, qu'il a célébré : « […] je donne la nouvelle […] que nostre cher cadet enfin fut marié par mes mains il y a aujourd'huy huit jours, avec tous les tesmoygnages de reciproque contentement que l'on pouvoit souhaiter es deux parties ». François de Sales devait mourir moins de deux mois après l'envoi de cette lettre. La lettre a été publiée en 1918, d'après cet autographe qui figurait alors dans la collection de la marquise de Mailly.

Provenance :
Marquise de Mailly.

Bibliographie :
François de Sales, Lettres, t. XX, Vitte, 1918, n° 1959, p. 392-393.

Quelques taches, petites déchirures en marge et suivant les pliures, quelques galeries de vers.

Estimation 1 800 - 2 500 €

Vendu 4 550 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4098
Lieu : Vente à Huis clos
Date : 18 nov. 2020 11:30
Commissaire-priseur : Francis Briest

Contact

Juliette Audet
Tél. +33 1 42 99 16 58
jaudet@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Aristophil 35, Littérature : Fonds Romain Gary & Littérature du XVIIe au XXe siècle