Vente Horlogerie de collection - 19 janvier 2021 /Lot 43 ROLEX GMT Master "Chapter Ring / PCG", ref. 1675, n° 623313

  • ROLEX  GMT Master "Chapter Ring / PCG", ref. 1675, n° 623313
  • ROLEX  GMT Master "Chapter Ring / PCG", ref. 1675, n° 623313
ROLEX
GMT Master "Chapter Ring / PCG", ref. 1675, n° 623313
Vers 1960

Montre bracelet en acier avec second fuseau horaire
Boîtier : rond, lunette tournante graduée, couronne et fond vissés, gravé à l'intérieur "IV.60", signé
Cadran : laqué noir "gilt", index et aiguilles luminescents, trotteuse centrale, date à guichet, indication du second fuseau horaire par aiguille "rouge", date à guichet, signé et marqué "Swiss"
Mouvement (à réviser) : automatique cal. 1560, 25 rubis, certifié chronomètre, signé
Bracelet / Boucle (postérieurs) : "Oyster" en acier, 558. 78360 / déployante VB, signée
Tour de poignet : approx. 190 mm
Diam. : 39 mm

Provenance : Collection Paul Gallico, conservée depuis son acquisition en 1960 dans la famille du propriétaire d'origine

A stainless steel automatic wristwatch with 2 time zone, Oyster bracelet with deployant clasp signed (latter), movement not running.
Family inheritance

Cette Rolex conservée par les descendants du propriétaire d'origine présente de nombreuses caractéristiques recherchées par les collectionneurs de la marque à la couronne, notamment une belle patine homogène. Notre exemple fait partie en effet d'un tout petit nombre de montres produites à partir de 1960 sous la référence 1675 pour remplacer le référence 6542.
Comme beaucoup d'exemples de la première génération, le cadran laqué noir est un signe distinctif qui atteste de cette première génération de montres utilisées par les pilotes et surtout ceux de la Pan Am.


Paul Gallico est un journaliste sportif et romancier américain né à New-York en 1897. Dipômé de l'Université de Columbia en 1921, il débute sa carrière de journaliste comme critique de cinéma pour le New-York Daily News, mais ses chroniques étant jugées "trop intellectuelles" il est relayé à la rubrique sport. Il consacre son premier article au champion du monde Jack Dempsey, première grande star de la boxe moderne. Au lieu de proposer une interview traditionnelle, Gallico demande à monter sur le ring avec Dempsey. Convaincu que "faire l'expérience de la boxe" est nécessaire pour pouvoir parler de boxe... Gallico sera mis KO en moins de 1 minute par "Le Tigre de Manassa", mais rédigera un article sensationnel qui fera décoller sa carrière.
Il devient l'un des journalistes sportifs les plus célèbres et les mieux payés d'Amérique. C'est aussi un talentueux auteur de fiction, Vanity Fair et le Saturday Evening Post publient régulièrement ses nouvelles.
En 1936, il vend une idée à Hollywood pour 5.000$, ce qui lui permet de quitter définitivement le milieu du journalisme sportif et de se consacrer uniquement à l'écriture. Dans les années 1940, il publie the "Snow Goose", une histoire courte écrite sur le pouvoir régénérateur de l'amitié et de l'amour, sur fond d'horreur de la guerre. Paul Gallico recevra en 1941 le prix O. Henry, qui récompense les 20 nouvelles les plus exceptionnelles publiée dans la presse américaine. Entre 1943 et 1946, il interrompt l'écriture pour dénoncer l'horreur de la seconde guerre mondiale comme correspondant. Après la guerre, il voyage en Europe et à Monaco - sa dernière résidence- ou il s'éteint à l'âge de 78 ans en 1976.

Paul Gallico was an American sports journalist and novelist born in New York in 1897. After graduating from Columbia University in 1921, he began his journalism career as a film critic for the New York Daily News, but his columns were considered "too intellectual" and he was transferred to the sports section. He devoted his first article to the world champion Jack Dempsey, the first great star of modern boxing. However, instead of offering Dempsey a traditional interview, Gallico asked to go into the boxing ring with him, convinced that he needed to experience boxing at first hand in order to be able to talk knowledgably about the sport. Gallico was inevitably knocked out in less than a minute by "Le Tigre de Manassa", but went on to write a sensational article that launched his career.
Paul Gallico then went on to become one of the most famous and best-paid sports journalists in America. He was also a talented fiction writer, Vanity Fair and the Saturday Evening Post regularly published his short stories.
In 1936, he sold an idea to Hollywood for $5,000, which allowed him to leave sports journalism for good and devote himself solely to writing. Then in the 1940s, he published the "Snow Goose", a short story written about the regenerative power of friendship and love against the backdrop of war horror. In 1941, Paul Gallico was awarded the O. Henry Prize for the twenty most outstanding short stories published in the American press. Between 1943 and 1946, he interrupted writing to denounce the horror of the Second World War as a correspondent. After the war, he travelled in Europe and settled in Monaco, his last residence, where he died in 1976 at 78 years old.

RAPPORT DE CONDITION :
Veuillez noter que le mouvement ne fonctionne pas et nécessite une révision. Artcurial ne pourra pas être tenu pour responsable des éventuels coûts de réparation. Cette montre est vendue en l'état

Bel état de conservation
Traces d'usures visibles sur le boîtier, quelques signes d'usage et griffure, un choc sur la carrure à 10h.
Beau cadran d'origine avec une belle patine homogène
Matière luminescente d'origine avec signes d'oxydation
Couronne de remontoir bloquée
Lunette "Pepsi" décolorée avec quelques traces d'oxydation (homogène)
Mouvement à réviser
Bracelet postérieur
Griffures er rayures d'usage visibles sur le plexi

CONDITION REPORT :
Please note that the movement not running and needs an overhaul. Artcurial will not be held responsible for any repairs should they be required. This watch is sold "as is"


Good condition
Case with signs of use, scuffs, a scratch at 10h
Original dial with lovely patina
Original luminescent material with oxidized signs
crown is blocked
Movement not working, needs a complete service
"Pepsi" bezel discolored
Latter Bracelet
Signs of use on the plexiglass

Estimation 6 000 - 8 000 €

Vendu 29 900 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 43

ROLEX
GMT Master "Chapter Ring / PCG", ref. 1675, n° 623313

Vendu 29 900 € [$]

ROLEX
GMT Master "Chapter Ring / PCG", ref. 1675, n° 623313
Vers 1960

Montre bracelet en acier avec second fuseau horaire
Boîtier : rond, lunette tournante graduée, couronne et fond vissés, gravé à l'intérieur "IV.60", signé
Cadran : laqué noir "gilt", index et aiguilles luminescents, trotteuse centrale, date à guichet, indication du second fuseau horaire par aiguille "rouge", date à guichet, signé et marqué "Swiss"
Mouvement (à réviser) : automatique cal. 1560, 25 rubis, certifié chronomètre, signé
Bracelet / Boucle (postérieurs) : "Oyster" en acier, 558. 78360 / déployante VB, signée
Tour de poignet : approx. 190 mm
Diam. : 39 mm

Provenance : Collection Paul Gallico, conservée depuis son acquisition en 1960 dans la famille du propriétaire d'origine

A stainless steel automatic wristwatch with 2 time zone, Oyster bracelet with deployant clasp signed (latter), movement not running.
Family inheritance

Cette Rolex conservée par les descendants du propriétaire d'origine présente de nombreuses caractéristiques recherchées par les collectionneurs de la marque à la couronne, notamment une belle patine homogène. Notre exemple fait partie en effet d'un tout petit nombre de montres produites à partir de 1960 sous la référence 1675 pour remplacer le référence 6542.
Comme beaucoup d'exemples de la première génération, le cadran laqué noir est un signe distinctif qui atteste de cette première génération de montres utilisées par les pilotes et surtout ceux de la Pan Am.


Paul Gallico est un journaliste sportif et romancier américain né à New-York en 1897. Dipômé de l'Université de Columbia en 1921, il débute sa carrière de journaliste comme critique de cinéma pour le New-York Daily News, mais ses chroniques étant jugées "trop intellectuelles" il est relayé à la rubrique sport. Il consacre son premier article au champion du monde Jack Dempsey, première grande star de la boxe moderne. Au lieu de proposer une interview traditionnelle, Gallico demande à monter sur le ring avec Dempsey. Convaincu que "faire l'expérience de la boxe" est nécessaire pour pouvoir parler de boxe... Gallico sera mis KO en moins de 1 minute par "Le Tigre de Manassa", mais rédigera un article sensationnel qui fera décoller sa carrière.
Il devient l'un des journalistes sportifs les plus célèbres et les mieux payés d'Amérique. C'est aussi un talentueux auteur de fiction, Vanity Fair et le Saturday Evening Post publient régulièrement ses nouvelles.
En 1936, il vend une idée à Hollywood pour 5.000$, ce qui lui permet de quitter définitivement le milieu du journalisme sportif et de se consacrer uniquement à l'écriture. Dans les années 1940, il publie the "Snow Goose", une histoire courte écrite sur le pouvoir régénérateur de l'amitié et de l'amour, sur fond d'horreur de la guerre. Paul Gallico recevra en 1941 le prix O. Henry, qui récompense les 20 nouvelles les plus exceptionnelles publiée dans la presse américaine. Entre 1943 et 1946, il interrompt l'écriture pour dénoncer l'horreur de la seconde guerre mondiale comme correspondant. Après la guerre, il voyage en Europe et à Monaco - sa dernière résidence- ou il s'éteint à l'âge de 78 ans en 1976.

Paul Gallico was an American sports journalist and novelist born in New York in 1897. After graduating from Columbia University in 1921, he began his journalism career as a film critic for the New York Daily News, but his columns were considered "too intellectual" and he was transferred to the sports section. He devoted his first article to the world champion Jack Dempsey, the first great star of modern boxing. However, instead of offering Dempsey a traditional interview, Gallico asked to go into the boxing ring with him, convinced that he needed to experience boxing at first hand in order to be able to talk knowledgably about the sport. Gallico was inevitably knocked out in less than a minute by "Le Tigre de Manassa", but went on to write a sensational article that launched his career.
Paul Gallico then went on to become one of the most famous and best-paid sports journalists in America. He was also a talented fiction writer, Vanity Fair and the Saturday Evening Post regularly published his short stories.
In 1936, he sold an idea to Hollywood for $5,000, which allowed him to leave sports journalism for good and devote himself solely to writing. Then in the 1940s, he published the "Snow Goose", a short story written about the regenerative power of friendship and love against the backdrop of war horror. In 1941, Paul Gallico was awarded the O. Henry Prize for the twenty most outstanding short stories published in the American press. Between 1943 and 1946, he interrupted writing to denounce the horror of the Second World War as a correspondent. After the war, he travelled in Europe and settled in Monaco, his last residence, where he died in 1976 at 78 years old.

RAPPORT DE CONDITION :
Veuillez noter que le mouvement ne fonctionne pas et nécessite une révision. Artcurial ne pourra pas être tenu pour responsable des éventuels coûts de réparation. Cette montre est vendue en l'état

Bel état de conservation
Traces d'usures visibles sur le boîtier, quelques signes d'usage et griffure, un choc sur la carrure à 10h.
Beau cadran d'origine avec une belle patine homogène
Matière luminescente d'origine avec signes d'oxydation
Couronne de remontoir bloquée
Lunette "Pepsi" décolorée avec quelques traces d'oxydation (homogène)
Mouvement à réviser
Bracelet postérieur
Griffures er rayures d'usage visibles sur le plexi

CONDITION REPORT :
Please note that the movement not running and needs an overhaul. Artcurial will not be held responsible for any repairs should they be required. This watch is sold "as is"


Good condition
Case with signs of use, scuffs, a scratch at 10h
Original dial with lovely patina
Original luminescent material with oxidized signs
crown is blocked
Movement not working, needs a complete service
"Pepsi" bezel discolored
Latter Bracelet
Signs of use on the plexiglass

Estimation 6 000 - 8 000 €

Vendu 29 900 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : M1077
Lieu : Hôtel Hermitage, Monte-Carlo
Date : 19 janv. 2021 16:00

Contact

Justine Lamarre
Tél. +33 1 42 99 20 39
jlamarre@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Horlogerie de collection