Vente Livres et Manuscrits anciens & modernes - 13 mai 2014 /Lot 244 René CHAR - Nicolas de STAËL POEMES

  • René CHAR - Nicolas de STAËL  POEMES
  • René CHAR - Nicolas de STAËL  POEMES
René CHAR - Nicolas de STAËL
POEMES
Paris, [Jacques Dubourg - Aux dépens de l'artiste], 1952, in-folio, box crème, sur chaque plat de nombreux empiècements rectangulaires ton sur ton de tailles diverses mosaïqués soit en creux soit en relief forment trois panneaux verticaux d'inégales largeurs sur lesquels se détache au centre un grand cercle par l'inversion des reliefs, les chants étant alternativement mosaïqués de box rouge et bleu, doublure et gardes de daim rouge sang,
tranches dorées sur témoins, couverture et dos, chemise de l'éditeur illustrée d'un seul tenant, chemise et étui bordés de même peau
(P.-L. Martin - 1980).

13 poèmes en prose de René Char (1907-1988), extraits du recueil Poème pulvérisé, paru en 1945.

Nicolas de Staël et René Char, des " alliés substantiels ".
Leur rencontre eut lieu en 1950 à l'instigation de Claude Duthuit. Leur correspondance, échangée entre 1951 et 1954, dit combien leur amitié fut d'emblée sans réserve. On y suit aussi la genèse de cette édition des Poèmes et
la passion avec laquelle De Staël s'y livra.
René Char consacrera deux poèmes à son ami et à son œuvre, qui paraîtront dans la deuxième partie de Recherche de la base au sommet. Quant à De Staël, il fera un portrait du poète, dont est tirée la lithographie en couleurs qui figure en frontispice de l'édition d'Arrière-histoire du Poème pulvérisé (1953).

Un livre entièrement pensé par Nicolas de Staël (1914-1955).
14 bois à pleine page et une lithographie en couleurs par le peintre.
Pour ce premier livre illustré, dont le projet est né presque immédiatement après sa rencontre avec René Char, il " s'en remet au bois [et] élit le noir ; là où on l'attendait […] coloré, il choisit une autre voie pour atteindre la lumière ". L'ouvrage est construit sur une opposition noir-blanc, que l'on retrouve non seulement dans les bois, mais aussi dans l'architecture même du livre : illustration et texte ne s'y trouvent jamais face à face, mais n'en paraissent pas moins dialoguer dans une même quête, en résonance l'un l'autre.
Choix des papiers, des caractères, mise en page et couverture, y compris des maquettes de reliures, l'artiste a investi tous les champs de la réalisation de l'ouvrage, dont il est de fait l'éditeur.

L'un des 90 exemplaires numérotés de 16 à 105.

Pierre-Lucien Martin et les Poèmes de René Char et de Nicolas de Staël, une inspiration sans cesse renouvelée.
Dès 1956, P.-L. Martin réalise pour les Poèmes une première reliure d'après une maquette vraisemblablement fournie par De Staël au commanditaire, le Pr Millot (Cat. Filipacchi, I, 29 avril 2004, n° 67, avec reproduction). Dans l'esprit des xylographies du peintre, évoquant soit les enlèvements à la gouge soit l'opposition des masses de lumière et d'ombre, il conçut ensuite, successivement plusieurs maquettes. Une première qui nous est connue fut exécutée en 1967 pour Henri Paricaud (Cat. I, 21 nov. 1996, n° 83, avec reproduction). Plusieurs autres, dont la nôtre, sont des variantes d'une même maquette dont le décor est fait d'empiècements rectangulaires alternativement en creux et en relief ; deux autres au moins sont identifiées, celle datée 1972 pour l'exemplaire d'André Rodocanachi (P.-L. Martin, reliures, 1978, n° 51) et celle de 1976, exposée à la Wittockiana en 1987, probablement celle commandée par Louis de Sadeleer (P.-L. Martin, n° 164, avec reproduction).

Édition limitée à 120 exemplaires, tous imprimés sur grand vélin d'Arches et signés par l'artiste et l'auteur.

Dimensions : 367 x 282 mm.

Bibliographie :
Woimant (F.) - Staël (F. de), Nicolas de Staël. L'œuvre gravé, Bibliothèque nationale, 1979, n° 2-16 ; Coron (A.), 50 Livres illustrés depuis 1947, Bibliothèque nationale, 1988, n° 14 ; Char (R.), Œuvres complètes, NRF, La Pléiade, 1995, pp. 245-270, 1367-1370 ; Chapon (F.), Le Peintre et le livre, Flammarion, 1987, pp. 270-273 et 304 (" Peu de livres où l'intrication soit aussi serrée que dans les Poèmes de René Char illustrés par Nicolas de Staël. Deux génies dont l'impulsion animatrice coïncide. ") ; Peyré (Y.), Peinture et poésie, Gallimard, 2001, pp. 150 et 242, n° 63.


Estimation 15 000 - 20 000 €

Vendu 20 852 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 244

René CHAR - Nicolas de STAËL
POEMES

Vendu 20 852 € [$]

René CHAR - Nicolas de STAËL
POEMES
Paris, [Jacques Dubourg - Aux dépens de l'artiste], 1952, in-folio, box crème, sur chaque plat de nombreux empiècements rectangulaires ton sur ton de tailles diverses mosaïqués soit en creux soit en relief forment trois panneaux verticaux d'inégales largeurs sur lesquels se détache au centre un grand cercle par l'inversion des reliefs, les chants étant alternativement mosaïqués de box rouge et bleu, doublure et gardes de daim rouge sang,
tranches dorées sur témoins, couverture et dos, chemise de l'éditeur illustrée d'un seul tenant, chemise et étui bordés de même peau
(P.-L. Martin - 1980).

13 poèmes en prose de René Char (1907-1988), extraits du recueil Poème pulvérisé, paru en 1945.

Nicolas de Staël et René Char, des " alliés substantiels ".
Leur rencontre eut lieu en 1950 à l'instigation de Claude Duthuit. Leur correspondance, échangée entre 1951 et 1954, dit combien leur amitié fut d'emblée sans réserve. On y suit aussi la genèse de cette édition des Poèmes et
la passion avec laquelle De Staël s'y livra.
René Char consacrera deux poèmes à son ami et à son œuvre, qui paraîtront dans la deuxième partie de Recherche de la base au sommet. Quant à De Staël, il fera un portrait du poète, dont est tirée la lithographie en couleurs qui figure en frontispice de l'édition d'Arrière-histoire du Poème pulvérisé (1953).

Un livre entièrement pensé par Nicolas de Staël (1914-1955).
14 bois à pleine page et une lithographie en couleurs par le peintre.
Pour ce premier livre illustré, dont le projet est né presque immédiatement après sa rencontre avec René Char, il " s'en remet au bois [et] élit le noir ; là où on l'attendait […] coloré, il choisit une autre voie pour atteindre la lumière ". L'ouvrage est construit sur une opposition noir-blanc, que l'on retrouve non seulement dans les bois, mais aussi dans l'architecture même du livre : illustration et texte ne s'y trouvent jamais face à face, mais n'en paraissent pas moins dialoguer dans une même quête, en résonance l'un l'autre.
Choix des papiers, des caractères, mise en page et couverture, y compris des maquettes de reliures, l'artiste a investi tous les champs de la réalisation de l'ouvrage, dont il est de fait l'éditeur.

L'un des 90 exemplaires numérotés de 16 à 105.

Pierre-Lucien Martin et les Poèmes de René Char et de Nicolas de Staël, une inspiration sans cesse renouvelée.
Dès 1956, P.-L. Martin réalise pour les Poèmes une première reliure d'après une maquette vraisemblablement fournie par De Staël au commanditaire, le Pr Millot (Cat. Filipacchi, I, 29 avril 2004, n° 67, avec reproduction). Dans l'esprit des xylographies du peintre, évoquant soit les enlèvements à la gouge soit l'opposition des masses de lumière et d'ombre, il conçut ensuite, successivement plusieurs maquettes. Une première qui nous est connue fut exécutée en 1967 pour Henri Paricaud (Cat. I, 21 nov. 1996, n° 83, avec reproduction). Plusieurs autres, dont la nôtre, sont des variantes d'une même maquette dont le décor est fait d'empiècements rectangulaires alternativement en creux et en relief ; deux autres au moins sont identifiées, celle datée 1972 pour l'exemplaire d'André Rodocanachi (P.-L. Martin, reliures, 1978, n° 51) et celle de 1976, exposée à la Wittockiana en 1987, probablement celle commandée par Louis de Sadeleer (P.-L. Martin, n° 164, avec reproduction).

Édition limitée à 120 exemplaires, tous imprimés sur grand vélin d'Arches et signés par l'artiste et l'auteur.

Dimensions : 367 x 282 mm.

Bibliographie :
Woimant (F.) - Staël (F. de), Nicolas de Staël. L'œuvre gravé, Bibliothèque nationale, 1979, n° 2-16 ; Coron (A.), 50 Livres illustrés depuis 1947, Bibliothèque nationale, 1988, n° 14 ; Char (R.), Œuvres complètes, NRF, La Pléiade, 1995, pp. 245-270, 1367-1370 ; Chapon (F.), Le Peintre et le livre, Flammarion, 1987, pp. 270-273 et 304 (" Peu de livres où l'intrication soit aussi serrée que dans les Poèmes de René Char illustrés par Nicolas de Staël. Deux génies dont l'impulsion animatrice coïncide. ") ; Peyré (Y.), Peinture et poésie, Gallimard, 2001, pp. 150 et 242, n° 63.


Estimation 15 000 - 20 000 €

Vendu 20 852 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2495
Date : 13 mai 2014 11:00

Contact

Guillaume Romaneix
Tél. +33 1 42 99 16 49
gromaneix@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Livres et Manuscrits anciens & modernes — Bibliothèque Fougères