Vente Art d'Asie - 17 décembre 2012 /Lot 158 Rare et importante verseuse, Chine, dynastie Qing, XVIIe-XVIIIe siècle En corne de rhinocéros sculptée en forme de barque

  • RARE ET IMPORTANTE VERSEUSE EN CORNE DE RHINOCEROS SCULPTEE EN FORME DE BARQUE, CHINE, DYNASTIE QING, XVIIEME-XVIIIEME SIECLE
  • RARE ET IMPORTANTE VERSEUSE EN CORNE DE RHINOCEROS SCULPTEE EN FORME DE BARQUE, CHINE, DYNASTIE QING, XVIIEME-XVIIIEME SIECLE
  • RARE ET IMPORTANTE VERSEUSE EN CORNE DE RHINOCEROS SCULPTEE EN FORME DE BARQUE, CHINE, DYNASTIE QING, XVIIEME-XVIIIEME SIECLE
  • RARE ET IMPORTANTE VERSEUSE EN CORNE DE RHINOCEROS SCULPTEE EN FORME DE BARQUE, CHINE, DYNASTIE QING, XVIIEME-XVIIIEME SIECLE
  • RARE ET IMPORTANTE VERSEUSE EN CORNE DE RHINOCEROS SCULPTEE EN FORME DE BARQUE, CHINE, DYNASTIE QING, XVIIEME-XVIIIEME SIECLE

RARE ET IMPORTANTE VERSEUSE EN CORNE DE RHINOCEROS SCULPTEE EN FORME DE BARQUE, CHINE, DYNASTIE QING, XVIIEME-XVIIIEME SIECLE
La barque en forme de tronc d'arbre évidé, représentant l'explorateur Zhang Qian naviguant sur le fleuve Yangzi, assis au milieu de la barque, tenant un livre et adossé aux branchages fleuris de l'arbre dressés devant un réceptacle aux parois tortueuses, l'extrémité du tronc se resserrant en une branche noueuse formant bec verseur, le dessous finement sculpté d'un grand tourbillon de flots ourlés de vagues, marque en deux cachets?? (You Qi) ??? (Zi Leifu) ; petits manques, une partie de la branche à l'avant droit de la verseuse cassée et recollée
Longueur : 25,7 cm. (10 1/4 in.)
Poids : 344 g.

Provenance :
D'une collection particulière française et dans la même collection familiale par descendance depuis la fin du XIXème siècle

Conformément à la législation en vigueur, aucun document d'exportation ou permis CITES ne sera délivré pour ce lot.

A VERY RARE AND IMPORTANT RHINOCEROS HORN RAFT-FORM POURING VESSEL, CHINA, QING DYNASTY, 17TH-18TH CENTURY

According to regulations in force, no export documents or CITES certificate will be delivered for this lot.

Officier du palais impérial, Zhang Qian, est envoyé en mission en 139 av. J.C. par l'empereur Wudi de la dynastie Han qui souhaitait coloniser le couloir fertile du Gansu et ménager des alliances avec les tribus locales. Fait prisonnier par la tribu Xiongnu du nord-ouest de la Chine, il rentre après une dizaine d'année de captivité, avec de nombreuses informations sur les contrées d'Asie centrale et de précieuses connaissances sur des itinéraires, routes, passes, jusqu'alors inconnus des Chinois, une possible location de la source du fleuve jaune, le Huang He, et sur des produits comme le raisin et le vin. Zhang Qian est souvent considéré comme l'initiateur de la Route de la soie et du commerce avec l'ouest. Ses voyages ont inspiré de nombreuses légendes et l'utilisation de son image sur ces verseuses à vin. L'un des exemples les plus célèbres de ce type de verseuses est en argent et provient de la collection Lady Percival David ; il porte le sceau de l'orfèvre Zhu Bishan, actif au XIVe siècle.
Ce type de verseuse est le plus rare et le plus élaboré des coupes en corne de rhinocéros sculptées. Seuls une vingtaine d'exemples sont connus à ce jour. Le Palace Museum à Beijing en possède trois, tous illustrés dans Bamboo, Wood Ivory and Rhinoceros Horn Carvings, The Complete Collection of Treasures of the Palace Museum, vol. 44, Commercial Press Hong Kong, 2002, nos. 118, 119 and 120 ; d'autres exemples, provenant de musées et collections privées, sont illustrés par Thomas Fok, Connoisseurship of Rhinoceros Horn Carving in China, Hong Kong, 1999 : no. 70, no. 71, no. 72, no. 73, et no. 74.
J. Chapman présente également dans son ouvrage, The Art of Rhinoceros Horn Carving in China, les verseuses de la Chester Beatty Library à Dublin, du National Palace Museum, Taipei, de l'Ostasiatiska Museet de Stockholm, de l'Asian Art Museum, San Francisco et du
Musée des Arts Décoratifs à Paris.
Un autre exemple connu fut inclus dans l'exposition, Chinese Art from the Collection of
H.M. King Gustaf VI Adolf of Sweden, The British Museum, 1972, p. 119, no. 186.

Ces formes de verseuses en forme de bateau sont les plus difficiles à réaliser. Afin d'obtenir cette forme complexe creuse, la corne était trempée dans un bain, probablement de la saumure, afin de la rendre malléable. Elle est ensuite fendue sur le côté court et creusée pour former le récipient. Une section de la paroi latérale près de la base est coupée et pliée vers le haut pour former le personnage de Zhang Qian reposant sur un pont et agissant comme un support structurel pour les parois minces de la cuve. Bien que les détails représentés varient d'un sculpteur à l'autre, la base de ces verseuses est invariablement sculptée en bas-relief de vagues et d'écume afin de suggérer le mouvement de la barque.

De la vingtaine de verseuses en forme de bateau connues dans le monde, seules quelques-unes portent une inscription. Les cachets présents sur la présente verseuse ne sont pas répertoriés comme appartenant à un artiste ou collectionneur connu à ce jour et il est possible qu'ils aient été ajoutés ultérieurement.

A VERY RARE AND IMPORTANT RHINOCEROS HORN RAFT-FORM POURING VESSEL, CHINA, QING DYNASTY, 17TH-18TH CENTURY

Provenance : From a French private collection and in the same family by descent since the late 19th century.

Officer of the imperial palace, Zhang Qian was sent on a mission in 139 BC by Emperor Wudi of the Han Dynasty who wanted to colonize the fertile corridor of Gansu and set up alliances with local tribes. Captured by the Xiongnu tribe of northwest China, he returned, after ten years of captivity, with extensive informations on the countries of Central Asia and a good knowledge on itineraries, roads, unknown passes, a possible location of the source of the Yellow River, Huang He, and products such as grapes and wine. Zhang Qian is often regarded as the initiator of the Silk Road and trade with the West. His travels have inspired many legends and the use of his image on these wine vessels. One of the most famous examples for 'Zhang Qian on a log raft' is the silver ewer from the collection of Lady Percival David, bearing the seal of Zhu Bishan, active during the 14th century presented in the exhibition, Chinese Art under the Mongols: The Yuan Dynasty (1279-1368), Cleveland Museum of Art, 1968, no. 37.

This small group of around twenty known examples form one of the most complex and interesting forms of rhinoceros horn carving. The Palace Museum in Beijing holds three examples of Zhang Qian raft vessels, all of which are illustrated in Bamboo, Wood, Ivory and Rhinoceros Horn Carvings, The Complete Collection of Treasures of the Palace Museum, vol. 44, Hong Kong, 2002, nos. 118, 119 and 120. Several further examples from this group are illustrated by T. Fok, Connoisseurship of Rhinoceros Horn Carving in China, Hong Kong, 1999: no. 70, no. 71, no. 72, no. 73 and no. 74. J. Chapman discusses the group in detail and cites further examples in the Chester Beatty Library, Dublin, the National Palace Museum, Taipei, the Ostasiatiska Museet Stockholm, the Asian Art Museum, San Francisco and the Musée des Arts Décoratifs, Paris. Another well-known example is the one included in the exhibition, Chinese Art from the Collection of H.M. King Gustaf VI Adolf of Sweden, The British Museum, 1972, p. 119, no. 186.

'Log raft' rhino horns are the most complex forms to create. In order to achieve the unusual hollowed horizontal form, the horn would initially have been soaked to render the material pliable, then slit along the short side of the horn and hollowed out to form the receptacle. In the case of the present carving, a section of the side wall near the base has been cut and bent upwards to form the figure of Zhang Qian resting on a bridge and to act as a structural support to the thin walls of the vessel.
Although the details vary from a sculptor to another, the base is invariably carved in bas-relief with waves and foam to suggest the movement of the boat.

Amongst he boat form pouring vessels known in the world, only a few are inscribed. The seals on the present exemple are not listed as belonging to an artist or collector known and it is possible that they are a later addition.
 



Vendu 950 789 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 158

Rare et importante verseuse, Chine, dynastie Qing, XVIIe-XVIIIe siècle
En corne de rhinocéros sculptée en forme de barque

Vendu 950 789 € [$]

RARE ET IMPORTANTE VERSEUSE EN CORNE DE RHINOCEROS SCULPTEE EN FORME DE BARQUE, CHINE, DYNASTIE QING, XVIIEME-XVIIIEME SIECLE
La barque en forme de tronc d'arbre évidé, représentant l'explorateur Zhang Qian naviguant sur le fleuve Yangzi, assis au milieu de la barque, tenant un livre et adossé aux branchages fleuris de l'arbre dressés devant un réceptacle aux parois tortueuses, l'extrémité du tronc se resserrant en une branche noueuse formant bec verseur, le dessous finement sculpté d'un grand tourbillon de flots ourlés de vagues, marque en deux cachets?? (You Qi) ??? (Zi Leifu) ; petits manques, une partie de la branche à l'avant droit de la verseuse cassée et recollée
Longueur : 25,7 cm. (10 1/4 in.)
Poids : 344 g.

Provenance :
D'une collection particulière française et dans la même collection familiale par descendance depuis la fin du XIXème siècle

Conformément à la législation en vigueur, aucun document d'exportation ou permis CITES ne sera délivré pour ce lot.

A VERY RARE AND IMPORTANT RHINOCEROS HORN RAFT-FORM POURING VESSEL, CHINA, QING DYNASTY, 17TH-18TH CENTURY

According to regulations in force, no export documents or CITES certificate will be delivered for this lot.

Officier du palais impérial, Zhang Qian, est envoyé en mission en 139 av. J.C. par l'empereur Wudi de la dynastie Han qui souhaitait coloniser le couloir fertile du Gansu et ménager des alliances avec les tribus locales. Fait prisonnier par la tribu Xiongnu du nord-ouest de la Chine, il rentre après une dizaine d'année de captivité, avec de nombreuses informations sur les contrées d'Asie centrale et de précieuses connaissances sur des itinéraires, routes, passes, jusqu'alors inconnus des Chinois, une possible location de la source du fleuve jaune, le Huang He, et sur des produits comme le raisin et le vin. Zhang Qian est souvent considéré comme l'initiateur de la Route de la soie et du commerce avec l'ouest. Ses voyages ont inspiré de nombreuses légendes et l'utilisation de son image sur ces verseuses à vin. L'un des exemples les plus célèbres de ce type de verseuses est en argent et provient de la collection Lady Percival David ; il porte le sceau de l'orfèvre Zhu Bishan, actif au XIVe siècle.
Ce type de verseuse est le plus rare et le plus élaboré des coupes en corne de rhinocéros sculptées. Seuls une vingtaine d'exemples sont connus à ce jour. Le Palace Museum à Beijing en possède trois, tous illustrés dans Bamboo, Wood Ivory and Rhinoceros Horn Carvings, The Complete Collection of Treasures of the Palace Museum, vol. 44, Commercial Press Hong Kong, 2002, nos. 118, 119 and 120 ; d'autres exemples, provenant de musées et collections privées, sont illustrés par Thomas Fok, Connoisseurship of Rhinoceros Horn Carving in China, Hong Kong, 1999 : no. 70, no. 71, no. 72, no. 73, et no. 74.
J. Chapman présente également dans son ouvrage, The Art of Rhinoceros Horn Carving in China, les verseuses de la Chester Beatty Library à Dublin, du National Palace Museum, Taipei, de l'Ostasiatiska Museet de Stockholm, de l'Asian Art Museum, San Francisco et du
Musée des Arts Décoratifs à Paris.
Un autre exemple connu fut inclus dans l'exposition, Chinese Art from the Collection of
H.M. King Gustaf VI Adolf of Sweden, The British Museum, 1972, p. 119, no. 186.

Ces formes de verseuses en forme de bateau sont les plus difficiles à réaliser. Afin d'obtenir cette forme complexe creuse, la corne était trempée dans un bain, probablement de la saumure, afin de la rendre malléable. Elle est ensuite fendue sur le côté court et creusée pour former le récipient. Une section de la paroi latérale près de la base est coupée et pliée vers le haut pour former le personnage de Zhang Qian reposant sur un pont et agissant comme un support structurel pour les parois minces de la cuve. Bien que les détails représentés varient d'un sculpteur à l'autre, la base de ces verseuses est invariablement sculptée en bas-relief de vagues et d'écume afin de suggérer le mouvement de la barque.

De la vingtaine de verseuses en forme de bateau connues dans le monde, seules quelques-unes portent une inscription. Les cachets présents sur la présente verseuse ne sont pas répertoriés comme appartenant à un artiste ou collectionneur connu à ce jour et il est possible qu'ils aient été ajoutés ultérieurement.

A VERY RARE AND IMPORTANT RHINOCEROS HORN RAFT-FORM POURING VESSEL, CHINA, QING DYNASTY, 17TH-18TH CENTURY

Provenance : From a French private collection and in the same family by descent since the late 19th century.

Officer of the imperial palace, Zhang Qian was sent on a mission in 139 BC by Emperor Wudi of the Han Dynasty who wanted to colonize the fertile corridor of Gansu and set up alliances with local tribes. Captured by the Xiongnu tribe of northwest China, he returned, after ten years of captivity, with extensive informations on the countries of Central Asia and a good knowledge on itineraries, roads, unknown passes, a possible location of the source of the Yellow River, Huang He, and products such as grapes and wine. Zhang Qian is often regarded as the initiator of the Silk Road and trade with the West. His travels have inspired many legends and the use of his image on these wine vessels. One of the most famous examples for 'Zhang Qian on a log raft' is the silver ewer from the collection of Lady Percival David, bearing the seal of Zhu Bishan, active during the 14th century presented in the exhibition, Chinese Art under the Mongols: The Yuan Dynasty (1279-1368), Cleveland Museum of Art, 1968, no. 37.

This small group of around twenty known examples form one of the most complex and interesting forms of rhinoceros horn carving. The Palace Museum in Beijing holds three examples of Zhang Qian raft vessels, all of which are illustrated in Bamboo, Wood, Ivory and Rhinoceros Horn Carvings, The Complete Collection of Treasures of the Palace Museum, vol. 44, Hong Kong, 2002, nos. 118, 119 and 120. Several further examples from this group are illustrated by T. Fok, Connoisseurship of Rhinoceros Horn Carving in China, Hong Kong, 1999: no. 70, no. 71, no. 72, no. 73 and no. 74. J. Chapman discusses the group in detail and cites further examples in the Chester Beatty Library, Dublin, the National Palace Museum, Taipei, the Ostasiatiska Museet Stockholm, the Asian Art Museum, San Francisco and the Musée des Arts Décoratifs, Paris. Another well-known example is the one included in the exhibition, Chinese Art from the Collection of H.M. King Gustaf VI Adolf of Sweden, The British Museum, 1972, p. 119, no. 186.

'Log raft' rhino horns are the most complex forms to create. In order to achieve the unusual hollowed horizontal form, the horn would initially have been soaked to render the material pliable, then slit along the short side of the horn and hollowed out to form the receptacle. In the case of the present carving, a section of the side wall near the base has been cut and bent upwards to form the figure of Zhang Qian resting on a bridge and to act as a structural support to the thin walls of the vessel.
Although the details vary from a sculptor to another, the base is invariably carved in bas-relief with waves and foam to suggest the movement of the boat.

Amongst he boat form pouring vessels known in the world, only a few are inscribed. The seals on the present exemple are not listed as belonging to an artist or collector known and it is possible that they are a later addition.
 



Vendu 950 789 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2250
Date : 17 déc. 2012 14:00

Contact

Sophie Peyrache
Tél. +33 1 42 99 20 41
speyrache@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Art d'Asie