Vente De l’Italie à la France, une passion européenne - 09 juin 2021 /Lot 9 Pierre Antoine DEMACHY Paris, 1723 - 1807 Bergers dans des ruines romaines

  • Pierre Antoine DEMACHY Paris, 1723 - 1807 Bergers dans des ruines romaines Huile sur toile (Toile d'origine)
  • Pierre Antoine DEMACHY Paris, 1723 - 1807 Bergers dans des ruines romaines Huile sur toile (Toile d'origine)
  • Pierre Antoine DEMACHY Paris, 1723 - 1807 Bergers dans des ruines romaines Huile sur toile (Toile d'origine)
Pierre Antoine DEMACHY Paris, 1723 - 1807
Bergers dans des ruines romaines
Huile sur toile (Toile d'origine)

Shepherds in Roman ruins, oil on canvas, by P. A. Demachy
Hauteur : 48 Largeur : 38,50 cm

Provenance : Vente anonyme; Paris, Hôtel Drouot, Me Ader, 27-28 juin 1957, n° 147 ;
Vente anonyme; Paris, Palais Galliera, Me Ader, 18 juin 1965, n° 105 ;
Vente anonyme; Paris, Sotheby's, 25 juin 2008, n° 99 ;
Acquis lors de cette vente par l'actuel propriétaire ;
Collection particulière européenne


Commentaire : C'est en tant que " peintre d'architecture " que Pierre-Antoine Demachy est agréé à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1755, où il sera reçu en 1758 avec les " Ruines d'architecture ", tableau aujourd'hui conservé au musée du Louvre. La mise en scène de la toile que nous présentons n'est pas sans rappeler celle de ce morceau de réception, avec son format vertical et ces petites figures placées sous un imposant portique à colonnes corinthiennes. Ce sont ici des bergers qui sont venus se reposer à l'ombre des ruines, assis près d'un plan d'eau au milieu des fragments de colonnes et de corniches sculptées. L'arcade ouvre sur l'intérieur d'un théâtre antique et un ciel bleu parsemé de quelques nuages.
Ce tableau, savamment composé, vient rappeler la formation de Demachy auprès de Giovanni Niccolò Servandoni qui se fit connaître à travers l'Europe pour la grande variété de ses talents, notamment celui de peintre de décors, pour l'opéra, le théâtre ou les fêtes publiques. Formé auprès de Panini et de l'architecte Rossi à Rome, il s'établit à Paris en 1728 et est reçu en 1731 à l'Académie royale avec des 'Ruines antiques '(fig. 1)1 dont les toiles de Demachy mentionnées ci-dessus sont indéniablement les héritières. Se présentant dans un parfait état de conservation, le tableau de notre collectionneur est un témoignage extrêmement séduisant d'un regard français vers la Rome antique, proposant une habile synthèse entre grandiose et pittoresque.

1. Huile sur toile, 260 x 165 cm, Paris, ENSBA


Pierre-Antoine Demachy was accepted as an agréé at the Académie Royale de Peinture et de Sculpture with the status of "painter of architecture" in 1755, and three years later, he was admitted a full member with "Ruins of Architecture" as his reception piece, now in the Louvre. The composition presented here is not unlike this painting, with its vertical format and small figures placed under an impressive portico with Corinthian columns. Here they are shepherds resting in the shelter of ruins, sitting near a body of water surrounded by fragments of columns and sculpted cornices. The arcade opens towards the interior of an antique theatre and a blue sky scattered with a few clouds.
This skilfully composed painting is a reminder that Demachy trained under Giovanni Niccolò Servandoni who earned a reputation all over Europe for a wide variety of talents, including as a painter of opera and theatre sets and decors for public festivities. A pupil of Panini and the architect Rossi in Rome, Servandoni settled in Paris in 1728 and was admitted to the Académie Royale with a painting of "Ancient Ruins" (fig. 1)1 to which Demachy's paintings on canvas mentioned above are clearly successors. In perfect condition, our collector's painting is an extremely seductive example of a French view of ancient Rome, offering a skilful combination of the grandiose and picturesque.

1. Oil on canvas, 260 x 165 cm, Paris, ENSBA

Estimation 40 000 - 60 000 €

Vendu 65 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 9

Pierre Antoine DEMACHY Paris, 1723 - 1807
Bergers dans des ruines romaines

Vendu 65 000 € [$]

Pierre Antoine DEMACHY Paris, 1723 - 1807
Bergers dans des ruines romaines
Huile sur toile (Toile d'origine)

Shepherds in Roman ruins, oil on canvas, by P. A. Demachy
Hauteur : 48 Largeur : 38,50 cm

Provenance : Vente anonyme; Paris, Hôtel Drouot, Me Ader, 27-28 juin 1957, n° 147 ;
Vente anonyme; Paris, Palais Galliera, Me Ader, 18 juin 1965, n° 105 ;
Vente anonyme; Paris, Sotheby's, 25 juin 2008, n° 99 ;
Acquis lors de cette vente par l'actuel propriétaire ;
Collection particulière européenne


Commentaire : C'est en tant que " peintre d'architecture " que Pierre-Antoine Demachy est agréé à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1755, où il sera reçu en 1758 avec les " Ruines d'architecture ", tableau aujourd'hui conservé au musée du Louvre. La mise en scène de la toile que nous présentons n'est pas sans rappeler celle de ce morceau de réception, avec son format vertical et ces petites figures placées sous un imposant portique à colonnes corinthiennes. Ce sont ici des bergers qui sont venus se reposer à l'ombre des ruines, assis près d'un plan d'eau au milieu des fragments de colonnes et de corniches sculptées. L'arcade ouvre sur l'intérieur d'un théâtre antique et un ciel bleu parsemé de quelques nuages.
Ce tableau, savamment composé, vient rappeler la formation de Demachy auprès de Giovanni Niccolò Servandoni qui se fit connaître à travers l'Europe pour la grande variété de ses talents, notamment celui de peintre de décors, pour l'opéra, le théâtre ou les fêtes publiques. Formé auprès de Panini et de l'architecte Rossi à Rome, il s'établit à Paris en 1728 et est reçu en 1731 à l'Académie royale avec des 'Ruines antiques '(fig. 1)1 dont les toiles de Demachy mentionnées ci-dessus sont indéniablement les héritières. Se présentant dans un parfait état de conservation, le tableau de notre collectionneur est un témoignage extrêmement séduisant d'un regard français vers la Rome antique, proposant une habile synthèse entre grandiose et pittoresque.

1. Huile sur toile, 260 x 165 cm, Paris, ENSBA


Pierre-Antoine Demachy was accepted as an agréé at the Académie Royale de Peinture et de Sculpture with the status of "painter of architecture" in 1755, and three years later, he was admitted a full member with "Ruins of Architecture" as his reception piece, now in the Louvre. The composition presented here is not unlike this painting, with its vertical format and small figures placed under an impressive portico with Corinthian columns. Here they are shepherds resting in the shelter of ruins, sitting near a body of water surrounded by fragments of columns and sculpted cornices. The arcade opens towards the interior of an antique theatre and a blue sky scattered with a few clouds.
This skilfully composed painting is a reminder that Demachy trained under Giovanni Niccolò Servandoni who earned a reputation all over Europe for a wide variety of talents, including as a painter of opera and theatre sets and decors for public festivities. A pupil of Panini and the architect Rossi in Rome, Servandoni settled in Paris in 1728 and was admitted to the Académie Royale with a painting of "Ancient Ruins" (fig. 1)1 to which Demachy's paintings on canvas mentioned above are clearly successors. In perfect condition, our collector's painting is an extremely seductive example of a French view of ancient Rome, offering a skilful combination of the grandiose and picturesque.

1. Oil on canvas, 260 x 165 cm, Paris, ENSBA

Estimation 40 000 - 60 000 €

Vendu 65 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4129
Date : 09 juin 2021 14:30
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

De l'Italie à la France, une passion européenne