Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 16 juin 2020 /Lot 88 Philippe-Auguste HENNEQUIN Lyon, 1762 - Leuze-en-Hainaut, 1833 Portrait de jeune garçon de profil en costume révolutionnaire

  • Philippe-Auguste HENNEQUIN Lyon, 1762 - Leuze-en-Hainaut, 1833 Portrait de jeune garçon de profil en costume révolutionnaire Plume e...
Philippe-Auguste HENNEQUIN Lyon, 1762 - Leuze-en-Hainaut, 1833
Portrait de jeune garçon de profil en costume révolutionnaire
Plume et encre brune, de forme ovale
Signé et daté 'fait au temple par hennequin le 5 brumaire an 5 de la R. française' dans le bas
Une ancienne étiquette annotée '(...) portrait fait dans la Prison du temple par / Hennequin en l'an 5.' sur le montage au verso

Profile portrait of a young boy, pen and brown ink, signed and dated, by Ph. A. Hennequin
Hauteur : 16 Largeur : 13,40 cm

Provenance : Collection Maurice Michon ;
Sa vente, Paris, Hôtel Drouot, Me Baudoin, 11 et 13 novembre 1942, n° 98 (900 fr.) ;
Vente 'Collection de Monsieur X... et à divers amateurs', Paris, Palais Galliera, 26 mars 1974, n° 4 (comme Portrait de Louis XVII au temple) ;
Collection particulière du Perche

Bibliographie : M. Monod de Coninck, 'Philippe-Auguste Hennequin (1762-1833). Vie et oeuvre', Mémoire de maîtrise, Université de Lyon II, 1976 (dactylographié), p. 182
Jérémie Benoît, 'Philippe-Auguste Hennequin: 1762-1833', Paris, 1994, p. 145, n° P.74

Commentaire : Après un bref passage dans l'atelier de Jacques-Louis David en 1779 et 1780, le lyonnais Philippe-Auguste Hennequin se rend en Italie avant de se réinstaller dans sa ville natale de Lyon en 1790, où il se rapproche des Jacobins. De retour à Paris, il est accusé d'avoir participé à la conjuration " babouviste " de septembre 1796. Arrêté par la police du Directoire, Hennequin est transféré à la prison du Temple où il occupe la cellule qui avait été celle de Marie-Antoinette en compagnie d'un commodore anglais, Sir Sidney Smith, dont il dessine un portrait à la plume et encre brune daté du 28 brumaire, quelques jours après le jeune homme que nous présentons (fig. 1, New York, Metropolitan Museum of Art). Condamné à perpétuité, Hennequin sera finalement relâché en janvier 1797 et pourra ainsi continuer sa carrière.
Estimation 2 000 - 3 000 €

Lot 88

Philippe-Auguste HENNEQUIN Lyon, 1762 - Leuze-en-Hainaut, 1833
Portrait de jeune garçon de profil en costume révolutionnaire

Estimation 2 000 - 3 000 € [$]

Philippe-Auguste HENNEQUIN Lyon, 1762 - Leuze-en-Hainaut, 1833
Portrait de jeune garçon de profil en costume révolutionnaire
Plume et encre brune, de forme ovale
Signé et daté 'fait au temple par hennequin le 5 brumaire an 5 de la R. française' dans le bas
Une ancienne étiquette annotée '(...) portrait fait dans la Prison du temple par / Hennequin en l'an 5.' sur le montage au verso

Profile portrait of a young boy, pen and brown ink, signed and dated, by Ph. A. Hennequin
Hauteur : 16 Largeur : 13,40 cm

Provenance : Collection Maurice Michon ;
Sa vente, Paris, Hôtel Drouot, Me Baudoin, 11 et 13 novembre 1942, n° 98 (900 fr.) ;
Vente 'Collection de Monsieur X... et à divers amateurs', Paris, Palais Galliera, 26 mars 1974, n° 4 (comme Portrait de Louis XVII au temple) ;
Collection particulière du Perche

Bibliographie : M. Monod de Coninck, 'Philippe-Auguste Hennequin (1762-1833). Vie et oeuvre', Mémoire de maîtrise, Université de Lyon II, 1976 (dactylographié), p. 182
Jérémie Benoît, 'Philippe-Auguste Hennequin: 1762-1833', Paris, 1994, p. 145, n° P.74

Commentaire : Après un bref passage dans l'atelier de Jacques-Louis David en 1779 et 1780, le lyonnais Philippe-Auguste Hennequin se rend en Italie avant de se réinstaller dans sa ville natale de Lyon en 1790, où il se rapproche des Jacobins. De retour à Paris, il est accusé d'avoir participé à la conjuration " babouviste " de septembre 1796. Arrêté par la police du Directoire, Hennequin est transféré à la prison du Temple où il occupe la cellule qui avait été celle de Marie-Antoinette en compagnie d'un commodore anglais, Sir Sidney Smith, dont il dessine un portrait à la plume et encre brune daté du 28 brumaire, quelques jours après le jeune homme que nous présentons (fig. 1, New York, Metropolitan Museum of Art). Condamné à perpétuité, Hennequin sera finalement relâché en janvier 1797 et pourra ainsi continuer sa carrière.
Estimation 2 000 - 3 000 €

Détails de la vente

Vente : 3979
Date : 16 juin 2020 17:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle