Vente Mobilier & Objets d’Art - 20 mai 2019 /Lot 33 PENDULE À MUSIQUE D'ÉPOQUE LOUIS XV Par l'atelier de Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791)

  • PENDULE À MUSIQUE D'ÉPOQUE LOUIS XV Par l'atelier de Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791)
  • PENDULE À MUSIQUE D'ÉPOQUE LOUIS XV Par l'atelier de Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791)
  • PENDULE À MUSIQUE D'ÉPOQUE LOUIS XV Par l'atelier de Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791)
  • PENDULE À MUSIQUE D'ÉPOQUE LOUIS XV Par l'atelier de Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791)
  • PENDULE À MUSIQUE D'ÉPOQUE LOUIS XV Par l'atelier de Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791)
PENDULE À MUSIQUE D'ÉPOQUE LOUIS XV Par l'atelier de Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791)
En bronze ciselé et doré, le cadran émaillé blanc, bleu et noir signé "J.N BAPTISTE. BAILLON", le mouvement signé "J.Bte Baillon AParis" et numéroté "n° 3213", le mouvement à musique jouant sur neuf timbres signé "J.Bte Baillon AParis", inscrit dans un boîtier surmonté d'un putto à la cymbale sous un treillage, flanqué de deux putti figurant la Poésie et la Musique, reposant sur un socle ajouré à décor de volutes feuillagées formant boîte à musique, portant une signature apocryphe "S. GERMAIN" sur le pied arrière droit
H. : 58 cm (22 3/4 in.)
l. : 35 cm (13 3/4 in.)
P. : 18,5 cm (7 1/4 in.)

Jean-Baptiste III Albert Baillon, reçu maître horloger en 1727

Le numéro du mouvement 3213 permet de déterminer la date de sa fabrication en 1751.

Bibliographie comparative :
P. Kjellberg, "Encyclopédie de la Pendule Française du Moyen Age au XXe siècle", Les Editions de l'Amateur, Paris, 1997, p. 117, fig. F.
Tardy, "La Pendule Française", Ière Partie, Des origines au Louis XV, Paris, 1949, Vol. I, p. 162, fig. 1 et 2.

A Louis XV ormolu musical clock, the dial and the movement by Jean-Baptiste III Albert Baillon, the mounts attributed to Jean-Joseph de Saint Germain's workshop (1719-1791)

Cette pendule appartient à un groupe assez restreint de pendules à musique allégoriques attribuées à Jean-Joseph de Saint-Germain (1719-1791), caractéristiques de son œuvre par le dessin, la nervosité des formes et le symbolisme des éléments décoratifs.

Saint-Germain devint un véritable spécialiste dans la réalisation des pendules à musique de grande qualité ; on connaît de lui des pendules à motif d'éléphant ou de rhinocéros auxquelles sont parfois associés des carillons. Le modèle que nous présentons fut au contraire conçu dès son origine pour renfermer un mécanisme à musique.

Ce modèle se déclina selon plusieurs variantes dont la plus connue présente au sommet un putto astronome retenant une longue-vue, le cadran flanqué d'allégories de la Poésie et de la Musique toujours sous forme de putti. Parmi les exemplaires appartenant à ce groupe, mentionnons celui de l'ancienne collection Dillée, vendu chez Sotheby's Paris les 18-19 mars 2015, lot 52, un deuxième vendu chez Christie's Paris, le 16 décembre 2002, lot 243 ainsi que celui de l'ancienne collection Alexander, vente Christie's New York, le 30 avril 1999, lot 86.

Sur notre pendule, le putto astronome est substitué par un putto à la cymbale. Ornée des seuls attributs musicaux on peut imaginer qu'elle fut destinée à un salon de musique, très en vogue au milieu du XVIIIe siècle.


Estimation 60 000 - 80 000 €

Vendu 91 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 33

PENDULE À MUSIQUE D'ÉPOQUE LOUIS XV Par l'atelier de Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791)

Vendu 91 000 € [$]

PENDULE À MUSIQUE D'ÉPOQUE LOUIS XV Par l'atelier de Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791)
En bronze ciselé et doré, le cadran émaillé blanc, bleu et noir signé "J.N BAPTISTE. BAILLON", le mouvement signé "J.Bte Baillon AParis" et numéroté "n° 3213", le mouvement à musique jouant sur neuf timbres signé "J.Bte Baillon AParis", inscrit dans un boîtier surmonté d'un putto à la cymbale sous un treillage, flanqué de deux putti figurant la Poésie et la Musique, reposant sur un socle ajouré à décor de volutes feuillagées formant boîte à musique, portant une signature apocryphe "S. GERMAIN" sur le pied arrière droit
H. : 58 cm (22 3/4 in.)
l. : 35 cm (13 3/4 in.)
P. : 18,5 cm (7 1/4 in.)

Jean-Baptiste III Albert Baillon, reçu maître horloger en 1727

Le numéro du mouvement 3213 permet de déterminer la date de sa fabrication en 1751.

Bibliographie comparative :
P. Kjellberg, "Encyclopédie de la Pendule Française du Moyen Age au XXe siècle", Les Editions de l'Amateur, Paris, 1997, p. 117, fig. F.
Tardy, "La Pendule Française", Ière Partie, Des origines au Louis XV, Paris, 1949, Vol. I, p. 162, fig. 1 et 2.

A Louis XV ormolu musical clock, the dial and the movement by Jean-Baptiste III Albert Baillon, the mounts attributed to Jean-Joseph de Saint Germain's workshop (1719-1791)

Cette pendule appartient à un groupe assez restreint de pendules à musique allégoriques attribuées à Jean-Joseph de Saint-Germain (1719-1791), caractéristiques de son œuvre par le dessin, la nervosité des formes et le symbolisme des éléments décoratifs.

Saint-Germain devint un véritable spécialiste dans la réalisation des pendules à musique de grande qualité ; on connaît de lui des pendules à motif d'éléphant ou de rhinocéros auxquelles sont parfois associés des carillons. Le modèle que nous présentons fut au contraire conçu dès son origine pour renfermer un mécanisme à musique.

Ce modèle se déclina selon plusieurs variantes dont la plus connue présente au sommet un putto astronome retenant une longue-vue, le cadran flanqué d'allégories de la Poésie et de la Musique toujours sous forme de putti. Parmi les exemplaires appartenant à ce groupe, mentionnons celui de l'ancienne collection Dillée, vendu chez Sotheby's Paris les 18-19 mars 2015, lot 52, un deuxième vendu chez Christie's Paris, le 16 décembre 2002, lot 243 ainsi que celui de l'ancienne collection Alexander, vente Christie's New York, le 30 avril 1999, lot 86.

Sur notre pendule, le putto astronome est substitué par un putto à la cymbale. Ornée des seuls attributs musicaux on peut imaginer qu'elle fut destinée à un salon de musique, très en vogue au milieu du XVIIIe siècle.


Estimation 60 000 - 80 000 €

Vendu 91 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3872
Date : 20 mai 2019 19:00
Commissaire-priseur : Isabelle Bresset

Contact

Charlotte Norton
Tél. +33 1 42 99 20 68
cnorton@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Mobilier & Objets d'Art