Vente Livres et Manuscrits - 15 décembre 2010 /Lot 115 Paul VERLAINE POEME "LA MONTRE BRISEE", 1895

  • Paul VERLAINE POEME "LA MONTRE BRISEE", 1895 2 p. in-8, 7 quatrains. Ce poème, qui évoque les masq...
Paul VERLAINEPOEME "LA MONTRE BRISEE", 1895
2 p. in-8, 7 quatrains. Ce poème, qui évoque les masques de mardi gras et le carême est justement signé "Mardi gras, 1895, Paul Verlaine". Se terminant par un "donc, aimons-nous !", la pièce est dédiée à sa compagne de l'époque, Eugénie Krantz, dite "Nini-Mouton", prostituée qui lui inspirera notamment vingt-cinq poèmes de "Chansons pour elle".
Ce poème sera publié, dans la "La revue blanche" (1er nov. 1895) puis dans son recueil posthume "Invectives" (Léon Vannier, 1896, LXVIII). Quelques variantes avec le texte publié.
Joint :
- REÇU SIGNE Mlle [Eugénie] Krantz, d'une somme de "cinq francs pour propriété entière d'une pièce de vers intitulée A Eugénie…" de la part de Mr Vanier. Daté 25 février 1895. Ce document est intéressant, car il rappelle qu'Eugénie jouait un peu le rôle d'intermédiaire auprès de l'éditeur. Annoté au crayon bleu "p. 27, Invectives".
BIBLIOGRAPHIE : "Oeuvres poétiques", Pléiade, p. 962-963.
PROVENANCE : donné à Eugénie Krantz (mardi gras 1895), vendu à l'éditeur Léon Vanier (fév. 1895).

Estimation 3 000 - 4 000 €

Vendu 7 650 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 115

Paul VERLAINE
POEME "LA MONTRE BRISEE", 1895

Vendu 7 650 € [$]

Paul VERLAINEPOEME "LA MONTRE BRISEE", 1895
2 p. in-8, 7 quatrains. Ce poème, qui évoque les masques de mardi gras et le carême est justement signé "Mardi gras, 1895, Paul Verlaine". Se terminant par un "donc, aimons-nous !", la pièce est dédiée à sa compagne de l'époque, Eugénie Krantz, dite "Nini-Mouton", prostituée qui lui inspirera notamment vingt-cinq poèmes de "Chansons pour elle".
Ce poème sera publié, dans la "La revue blanche" (1er nov. 1895) puis dans son recueil posthume "Invectives" (Léon Vannier, 1896, LXVIII). Quelques variantes avec le texte publié.
Joint :
- REÇU SIGNE Mlle [Eugénie] Krantz, d'une somme de "cinq francs pour propriété entière d'une pièce de vers intitulée A Eugénie…" de la part de Mr Vanier. Daté 25 février 1895. Ce document est intéressant, car il rappelle qu'Eugénie jouait un peu le rôle d'intermédiaire auprès de l'éditeur. Annoté au crayon bleu "p. 27, Invectives".
BIBLIOGRAPHIE : "Oeuvres poétiques", Pléiade, p. 962-963.
PROVENANCE : donné à Eugénie Krantz (mardi gras 1895), vendu à l'éditeur Léon Vanier (fév. 1895).

Estimation 3 000 - 4 000 €

Vendu 7 650 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 1886
Date : 14 déc. 2010 14:30

Contact

Benoît Puttemans
Tél.
bputtemans@artcurial.com

Livres et Manuscrits