Vente Les collections Aristophil - 02 avril 2019 /Lot 412 PAUL SIGNAC (1863-1935) Lettre autographe signée à Théo Van Rysselberghe

  • PAUL SIGNAC (1863-1935) Lettre autographe signée à Théo Van Rysselberghe
  • PAUL SIGNAC (1863-1935) Lettre autographe signée à Théo Van Rysselberghe
  • PAUL SIGNAC (1863-1935) Lettre autographe signée à Théo Van Rysselberghe
PAUL SIGNAC (1863-1935)
Lettre autographe signée à Théo Van Rysselberghe
[S.l.n.d.]
4 p. sur 1 double f. in-4 (29,2 x 19,5 cm)

Importante lettre autographe signée à Théo Van Rysselberghe dans laquelle Signac lui expose ses conceptions esthétiques : « Pour moi nous en savons assez ; ce qui nous manque c'est d'oser et
d'être logiques. Quand bien même nous dessinerions aussi bien que le Pissaro, Van Eyck, Degas, Ingres, les Japonais -enfin tout ce que, avec raison, nous admirons. Cela ne nous servirait à rien. Apprendre quoi ? À dessiner comme ces maîtres ; c'est la plus mauvaise leçon que
nous pourrions prendre. Il ne faut pas plus désirer dessiner de cette façon, qu'il ne faut leur demander de peindre comme nous. »
Signac s'apprête à publier un ouvrage D'Eugène Delacroix au néoimpressionnisme (paru premièrement en feuilleton dans La Revue blanche) où il expose et défend les valeurs esthétiques du pointillisme. Cette lettre en résume les principaux arguments.

Provenance :
- Vente Sotheby's, Paris, 8 mai 2013, lot 124

Petites déchirures marginales

Estimation 3 000 - 5 000 €

Vendu 7 150 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 412

PAUL SIGNAC (1863-1935)
Lettre autographe signée à Théo Van Rysselberghe

Vendu 7 150 € [$]

PAUL SIGNAC (1863-1935)
Lettre autographe signée à Théo Van Rysselberghe
[S.l.n.d.]
4 p. sur 1 double f. in-4 (29,2 x 19,5 cm)

Importante lettre autographe signée à Théo Van Rysselberghe dans laquelle Signac lui expose ses conceptions esthétiques : « Pour moi nous en savons assez ; ce qui nous manque c'est d'oser et
d'être logiques. Quand bien même nous dessinerions aussi bien que le Pissaro, Van Eyck, Degas, Ingres, les Japonais -enfin tout ce que, avec raison, nous admirons. Cela ne nous servirait à rien. Apprendre quoi ? À dessiner comme ces maîtres ; c'est la plus mauvaise leçon que
nous pourrions prendre. Il ne faut pas plus désirer dessiner de cette façon, qu'il ne faut leur demander de peindre comme nous. »
Signac s'apprête à publier un ouvrage D'Eugène Delacroix au néoimpressionnisme (paru premièrement en feuilleton dans La Revue blanche) où il expose et défend les valeurs esthétiques du pointillisme. Cette lettre en résume les principaux arguments.

Provenance :
- Vente Sotheby's, Paris, 8 mai 2013, lot 124

Petites déchirures marginales

Estimation 3 000 - 5 000 €

Vendu 7 150 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3947
Lieu : Hôtel Drouot #6
Date : 02 avr. 2019 14:00
Commissaire-priseur : Francis Briest

Contact

Lucie Moison
Tél. +33 1 42 99 16 58
lmoison@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Les collections Aristophil Écrits et œuvres d'artistes du XVIe au XXe siècle