Vente Les collections Aristophil - 02 avril 2019 /Lot 336 PAUL GAUGUIN (1848-1903) Lettre autographe signée à Camille Pissarro

  • PAUL GAUGUIN (1848-1903) Lettre autographe signée à Camille Pissarro
  • PAUL GAUGUIN (1848-1903) Lettre autographe signée à Camille Pissarro
PAUL GAUGUIN (1848-1903)
Lettre autographe signée à Camille Pissarro
[Paris], 4 janvier 1882
2 p. sur 1 double f. in-8 (21,1 x 13,2 cm)

Surprenante lettre autographe signée à Camille Pissarro dans laquelle Gauguin lui reproche vivement de s'être retiré de la vie publique artistique : « […] vous croyez que vous êtes à même de vous retirer dans votre trou pour reparaître après, vous êtes dans l'erreur. Si vous abandonnez la partie vous pouvez vous dire que c'est bien fini. »
Il lui donne en exemple le peintre Degas : « Degas peut en parler à son aise, car il ne se retire pas du tout dans son trou. Sa réputation est faite et n'est pas à faire. Il a son monde pour le soutenir et même l'académie qu'il blague est tout prête à lui tendre les bras. » Bien que Degas et Pissarro aient presque le même âge, le premier jouit d'une réputation plus assise et vit une vie relativement mondaine. Pour corriger ce mouvement de retrait de son ami, Gauguin l'enjoint d'exposer à tout prix : « Voyez Caillebotte et organisez-vous pour exposer cette année […] »
Et si Degas ne veut pas exposer avec les autres impressionnistes, Gauguin conseille à Pissarro de se passer de lui : « Faites l'Exposition à cinq si vous voulez. Vous Guillaumin Renoir Monet et Caillebotte mais faites la ! vous savez il y va de votre avenir […] »

Provenance :
- Vente Sotheby's, New York, 13 décembre 2011, lot 155

Quelques taches et rousseurs, la partie inférieure du second volet
du f. est manquante

Estimation 12 000 - 15 000 €

Lot 336

PAUL GAUGUIN (1848-1903)
Lettre autographe signée à Camille Pissarro

Estimation 12 000 - 15 000 € [$]

PAUL GAUGUIN (1848-1903)
Lettre autographe signée à Camille Pissarro
[Paris], 4 janvier 1882
2 p. sur 1 double f. in-8 (21,1 x 13,2 cm)

Surprenante lettre autographe signée à Camille Pissarro dans laquelle Gauguin lui reproche vivement de s'être retiré de la vie publique artistique : « […] vous croyez que vous êtes à même de vous retirer dans votre trou pour reparaître après, vous êtes dans l'erreur. Si vous abandonnez la partie vous pouvez vous dire que c'est bien fini. »
Il lui donne en exemple le peintre Degas : « Degas peut en parler à son aise, car il ne se retire pas du tout dans son trou. Sa réputation est faite et n'est pas à faire. Il a son monde pour le soutenir et même l'académie qu'il blague est tout prête à lui tendre les bras. » Bien que Degas et Pissarro aient presque le même âge, le premier jouit d'une réputation plus assise et vit une vie relativement mondaine. Pour corriger ce mouvement de retrait de son ami, Gauguin l'enjoint d'exposer à tout prix : « Voyez Caillebotte et organisez-vous pour exposer cette année […] »
Et si Degas ne veut pas exposer avec les autres impressionnistes, Gauguin conseille à Pissarro de se passer de lui : « Faites l'Exposition à cinq si vous voulez. Vous Guillaumin Renoir Monet et Caillebotte mais faites la ! vous savez il y va de votre avenir […] »

Provenance :
- Vente Sotheby's, New York, 13 décembre 2011, lot 155

Quelques taches et rousseurs, la partie inférieure du second volet
du f. est manquante

Estimation 12 000 - 15 000 €

Détails de la vente

Vente : 3947
Lieu : Hôtel Drouot #6
Date : 02 avr. 2019 14:00
Commissaire-priseur : Francis Briest

Contact

Lucie Moison
Tél. +33 1 42 99 16 58
lmoison@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Les collections Aristophil Écrits et œuvres d'artistes du XVIe au XXe siècle