Vente Les collections Aristophil - 02 avril 2019 /Lot 333 PAUL GAUGUIN (1848-1903) Lettre autographe signée à Camille Pissarro

  • PAUL GAUGUIN (1848-1903) Lettre autographe signée à Camille Pissarro
  • PAUL GAUGUIN (1848-1903) Lettre autographe signée à Camille Pissarro
  • PAUL GAUGUIN (1848-1903) Lettre autographe signée à Camille Pissarro
  • PAUL GAUGUIN (1848-1903) Lettre autographe signée à Camille Pissarro
PAUL GAUGUIN (1848-1903)
Lettre autographe signée à Camille Pissarro
Copenhague, [s.d.]
4 p. sur 2 f. in-4 (27,4 x 21,4 cm)

Importante lettre autographe signée à Camille Pissarro dans laquelle Gauguin se montre découragé et amer. Il se trouve au Danemark, patrie de son épouse, où il a toutes les difficultés à vendre son travail :
« […] demandez donc à Durand Ruel qu'il me prenne quelque chose à n'importe quel prix pour acheter des couleurs. »
Il est confronté à l'opprobre sociale et artistique : « […] l'académie a donné le mot d'ordre aux encadreurs marchands de tableaux et tous obéissent, pour ne rien faire pour moi pas même un cadre ! Mes
enfants ne sont pas baptisés et personne ne veut avoir affaire avec un excommunié. (Je n'exagère rien.) »
Il lui commente sa série de peintures effectuées à Rouen et entame une
diatribe contre les marchands d'art et particulièrement madame Latouche : « […] pas nécessaire de donner mon adresse à Mad. Latouche cependant je me fiche d'elle comme de Colin à tampon […] Elle
entend vivre des artistes sans jamais leur prêter appui […] »
Gauguin a eu, tout au long de sa vie, une relation complexe avec le monde de l'art et ses marchands. La présente lettre en est un des meilleurs exemples et reflète au mieux cet aspect de la personnalité du
peintre.

Taches, déchirures marginales, manques dans la partie inférieure des f. sans atteinte au texte

Estimation 15 000 - 20 000 €

Lot 333

PAUL GAUGUIN (1848-1903)
Lettre autographe signée à Camille Pissarro

Estimation 15 000 - 20 000 € [$]

PAUL GAUGUIN (1848-1903)
Lettre autographe signée à Camille Pissarro
Copenhague, [s.d.]
4 p. sur 2 f. in-4 (27,4 x 21,4 cm)

Importante lettre autographe signée à Camille Pissarro dans laquelle Gauguin se montre découragé et amer. Il se trouve au Danemark, patrie de son épouse, où il a toutes les difficultés à vendre son travail :
« […] demandez donc à Durand Ruel qu'il me prenne quelque chose à n'importe quel prix pour acheter des couleurs. »
Il est confronté à l'opprobre sociale et artistique : « […] l'académie a donné le mot d'ordre aux encadreurs marchands de tableaux et tous obéissent, pour ne rien faire pour moi pas même un cadre ! Mes
enfants ne sont pas baptisés et personne ne veut avoir affaire avec un excommunié. (Je n'exagère rien.) »
Il lui commente sa série de peintures effectuées à Rouen et entame une
diatribe contre les marchands d'art et particulièrement madame Latouche : « […] pas nécessaire de donner mon adresse à Mad. Latouche cependant je me fiche d'elle comme de Colin à tampon […] Elle
entend vivre des artistes sans jamais leur prêter appui […] »
Gauguin a eu, tout au long de sa vie, une relation complexe avec le monde de l'art et ses marchands. La présente lettre en est un des meilleurs exemples et reflète au mieux cet aspect de la personnalité du
peintre.

Taches, déchirures marginales, manques dans la partie inférieure des f. sans atteinte au texte

Estimation 15 000 - 20 000 €

Détails de la vente

Vente : 3947
Lieu : Hôtel Drouot #6
Date : 02 avr. 2019 14:00
Commissaire-priseur : Francis Briest

Contact

Lucie Moison
Tél. +33 1 42 99 16 58
lmoison@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Les collections Aristophil Écrits et œuvres d'artistes du XVIe au XXe siècle