Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 16 juin 2020 /Lot 296 Paul DELAROCHE Paris, 1797 - 1856 Portrait du peintre Horace Vernet

  • Paul DELAROCHE Paris, 1797 - 1856 Portrait du peintre Horace Vernet Huile sur toile
Paul DELAROCHE Paris, 1797 - 1856
Portrait du peintre Horace Vernet
Huile sur toile
Une marque de collection non identifiée sur le châssis au verso

Portrait of the painter Horace Vernet, oil on canvas, stamped, by P. Delaroche
Hauteur : 47 Largeur : 38 cm

Provenance : Collection Delaroche-Vernet ;
Vente anonyme ; Paris, galerie Charpentier, 24 mars 1939, n°25 ;
Vente anonyme ; Monaco, Sotheby's, 16 juin 1990, n° 617 ;
Galerie Heim, Paris, en 1992 ;
Collection particulière, Bruxelles

Expositions : 'Tableaux de maîtres anciens du XVIe au XIXe siècle', Bruxelles, galerie d'Arenberg, 1993, p. 66-68, n°21

Bibliographie : Armand Dayot, 'Les Vernet : Joseph, Carle, Horace', Paris, 1898, p. 107, repr.
Norman D. Ziff, 'Paul Delaroche', New York-Londres, 1977, p. 306, n°241
'Romance & chivalry: history and literature reflected in early nineteenth-century French painting', cat. exp. New Orleans - New York, 1996-1997, p. 53, fig. 38

Commentaire : Un portrait d'artiste par un autre artiste est toujours émouvant, et ce sentiment est bien sûr renforcé quand des liens familiaux unissent les deux personnes. Paul Delaroche épousa en 1835 à Saint-Louis-des-Français la très belle et très convoitée fille du directeur de l'Académie de France à Rome, Louise Vernet. De retour à Paris les Delaroche s'installent dans le même immeuble que leur père et beau-père, rue Saint-Lazare, et c'est sans doute dans ces années-ci, à Rome ou à Paris, que fut peint le portrait de Vernet, âgé de 45 à 50 ans. L'estime et l'affection d'Horace Vernet pour " ses " enfants étaient grande comme en témoigne une lettre qu'il écrit à sa fille en 1839 : " Au reste, pourvu que tu saches combien je t'aime, que Delaroche et sa femme soient persuadés qu'ils sont tout pour moi, que m'importe le reste ? "1.

1. A. Durande, 'Joseph, Carle et Horace Vernet. Correspondances et biographie', Paris, 1863, p. 141.

Estimation 10 000 - 15 000 €

Vendu 20 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 296

Paul DELAROCHE Paris, 1797 - 1856
Portrait du peintre Horace Vernet

Vendu 20 800 € [$]

Paul DELAROCHE Paris, 1797 - 1856
Portrait du peintre Horace Vernet
Huile sur toile
Une marque de collection non identifiée sur le châssis au verso

Portrait of the painter Horace Vernet, oil on canvas, stamped, by P. Delaroche
Hauteur : 47 Largeur : 38 cm

Provenance : Collection Delaroche-Vernet ;
Vente anonyme ; Paris, galerie Charpentier, 24 mars 1939, n°25 ;
Vente anonyme ; Monaco, Sotheby's, 16 juin 1990, n° 617 ;
Galerie Heim, Paris, en 1992 ;
Collection particulière, Bruxelles

Expositions : 'Tableaux de maîtres anciens du XVIe au XIXe siècle', Bruxelles, galerie d'Arenberg, 1993, p. 66-68, n°21

Bibliographie : Armand Dayot, 'Les Vernet : Joseph, Carle, Horace', Paris, 1898, p. 107, repr.
Norman D. Ziff, 'Paul Delaroche', New York-Londres, 1977, p. 306, n°241
'Romance & chivalry: history and literature reflected in early nineteenth-century French painting', cat. exp. New Orleans - New York, 1996-1997, p. 53, fig. 38

Commentaire : Un portrait d'artiste par un autre artiste est toujours émouvant, et ce sentiment est bien sûr renforcé quand des liens familiaux unissent les deux personnes. Paul Delaroche épousa en 1835 à Saint-Louis-des-Français la très belle et très convoitée fille du directeur de l'Académie de France à Rome, Louise Vernet. De retour à Paris les Delaroche s'installent dans le même immeuble que leur père et beau-père, rue Saint-Lazare, et c'est sans doute dans ces années-ci, à Rome ou à Paris, que fut peint le portrait de Vernet, âgé de 45 à 50 ans. L'estime et l'affection d'Horace Vernet pour " ses " enfants étaient grande comme en témoigne une lettre qu'il écrit à sa fille en 1839 : " Au reste, pourvu que tu saches combien je t'aime, que Delaroche et sa femme soient persuadés qu'ils sont tout pour moi, que m'importe le reste ? "1.

1. A. Durande, 'Joseph, Carle et Horace Vernet. Correspondances et biographie', Paris, 1863, p. 141.

Estimation 10 000 - 15 000 €

Vendu 20 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3979
Date : 16 juin 2020 18:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle