Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 13 novembre 2018 /Lot 1 Otto van Veen, dit Otto Venius Leyde, 1556 - Bruxelles, 1629 Hercule au berceau étouffant les serpents

  • Otto van Veen, dit Otto Venius Leyde, 1556 - Bruxelles, 1629 Hercule au berceau étouffant les serpents Huile sur cuivre
  • Otto van Veen, dit Otto Venius Leyde, 1556 - Bruxelles, 1629 Hercule au berceau étouffant les serpents Huile sur cuivre
Otto van Veen, dit Otto Venius Leyde, 1556 - Bruxelles, 1629
Hercule au berceau étouffant les serpents
Huile sur cuivre
(Petits manques)

Dans un cadre de style Sansovino composé d'éléments anciens

Young Hercules killing the snakes, oil on copper, by O. van Veen
Hauteur : 25,50 Largeur : 20,50 cm

Commentaire : Natif de Leyde, Otto van Veen, dont le nom fut latinisé en Venius ou Vaenius, incarne l'aboutissement de l'artiste de la fin de la Renaissance, à la fois peintre, dessinateur, humaniste et homme de lettres. Un séjour de quelques années à Rome, où il travailla auprès de Federico Zuccaro, compléta sa formation avant son retour aux Pays-Bas en 1583. Actif à Liège puis à Bruxelles, il s'installe à Anvers vers 1588 et est resté célèbre pour avoir accueilli et formé Pierre-Paul Rubens dans son atelier au cours des années 1590. Il publia également plusieurs recueils d'emblèmes, citant les maximes de grands auteurs et philosophes classiques et les illustrant de vignettes de son invention.
Le petit cuivre que nous présentons se rapproche de cette activité d'illustrateur, par la minutie de la touche, le format modeste, la citation inscrite en partie inférieure et la représentation du héros grec au berceau, rappelant les putti athlétiques de son 'Amorum Emblemata'. La référence à l'Antiquité n'est jamais très loin et Otto van Veen s'est ici inspiré d'une statue probablement visible à Rome lors de son séjour car publiée dans 'l'Antiquarum statuarum Urbis Romae' de Vaccari (1584, planche 22, fig. 1) ; statue non identifiée aujourd'hui mais dont il existe une version au musée des Offices à Florence. Le jeune héros est représenté dans la même position, jambes ouvertes, genoux repliés et buste droit, levant le bras droit au-dessus de sa tête et baissant le gauche pour écarter et étrangler les serpents envoyés par la jalouse Héra pour le tuer.
Le peintre a cependant aménagé le contexte dans lequel est placé le petit Hercule, qui est ici à genoux sur un berceau dont la forme et le décor rappellent plus un élément architectural ou un piédestal qu'un lit pour nouveau-né. De part et d'autre de la composition, un rideau s'ouvre pour nous dévoiler le combat, ajoutant à l'élévation du sujet représenté. Une mise en page similaire a été employée par Rubens, ou l'un de ses collaborateurs, dans un tableau illustrant la même scène. Si le berceau en osier est cette fois-ci bien réaliste, les rideaux viennent également le valoriser et la position du petit Hercule provient de la même source sculptée, par ailleurs mentionnée par Rubens dans le chapitre " De Pueris " de son livre de notes1. Un tableau d'Otto van Veen représentant le " Jeune Hercule dans son berceau, écrasant deux serpents " a été présenté en vente à Anvers le 1er août 1822 (lot n° 37). Le catalogue le décrivant comme étant peint sur panneau, nous ne pouvons avec certitude l'identifier comme notre tableau.

1. Plusieurs versions de ce jeune Hercule au berceau rubénien sont répertoriées : Vente anonyme ; Londres, Christie's South Kensington, 29 octobre 2015, n°25 et Vienne, Dorotheum, 19 avril 2016, n°73. Voir également d'autres mentions in M. van der Meulen, 'Corpus Rubenianum. Part XXIII. Copies after the Antique', Londres, 1994, vol. I, p. 251-253, note 8 et ill. 25 et 26.
Estimation 4 000 - 6 000 €

Vendu 29 900 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 1

Otto van Veen, dit Otto Venius Leyde, 1556 - Bruxelles, 1629
Hercule au berceau étouffant les serpents

Vendu 29 900 € [$]

Otto van Veen, dit Otto Venius Leyde, 1556 - Bruxelles, 1629
Hercule au berceau étouffant les serpents
Huile sur cuivre
(Petits manques)

Dans un cadre de style Sansovino composé d'éléments anciens

Young Hercules killing the snakes, oil on copper, by O. van Veen
Hauteur : 25,50 Largeur : 20,50 cm

Commentaire : Natif de Leyde, Otto van Veen, dont le nom fut latinisé en Venius ou Vaenius, incarne l'aboutissement de l'artiste de la fin de la Renaissance, à la fois peintre, dessinateur, humaniste et homme de lettres. Un séjour de quelques années à Rome, où il travailla auprès de Federico Zuccaro, compléta sa formation avant son retour aux Pays-Bas en 1583. Actif à Liège puis à Bruxelles, il s'installe à Anvers vers 1588 et est resté célèbre pour avoir accueilli et formé Pierre-Paul Rubens dans son atelier au cours des années 1590. Il publia également plusieurs recueils d'emblèmes, citant les maximes de grands auteurs et philosophes classiques et les illustrant de vignettes de son invention.
Le petit cuivre que nous présentons se rapproche de cette activité d'illustrateur, par la minutie de la touche, le format modeste, la citation inscrite en partie inférieure et la représentation du héros grec au berceau, rappelant les putti athlétiques de son 'Amorum Emblemata'. La référence à l'Antiquité n'est jamais très loin et Otto van Veen s'est ici inspiré d'une statue probablement visible à Rome lors de son séjour car publiée dans 'l'Antiquarum statuarum Urbis Romae' de Vaccari (1584, planche 22, fig. 1) ; statue non identifiée aujourd'hui mais dont il existe une version au musée des Offices à Florence. Le jeune héros est représenté dans la même position, jambes ouvertes, genoux repliés et buste droit, levant le bras droit au-dessus de sa tête et baissant le gauche pour écarter et étrangler les serpents envoyés par la jalouse Héra pour le tuer.
Le peintre a cependant aménagé le contexte dans lequel est placé le petit Hercule, qui est ici à genoux sur un berceau dont la forme et le décor rappellent plus un élément architectural ou un piédestal qu'un lit pour nouveau-né. De part et d'autre de la composition, un rideau s'ouvre pour nous dévoiler le combat, ajoutant à l'élévation du sujet représenté. Une mise en page similaire a été employée par Rubens, ou l'un de ses collaborateurs, dans un tableau illustrant la même scène. Si le berceau en osier est cette fois-ci bien réaliste, les rideaux viennent également le valoriser et la position du petit Hercule provient de la même source sculptée, par ailleurs mentionnée par Rubens dans le chapitre " De Pueris " de son livre de notes1. Un tableau d'Otto van Veen représentant le " Jeune Hercule dans son berceau, écrasant deux serpents " a été présenté en vente à Anvers le 1er août 1822 (lot n° 37). Le catalogue le décrivant comme étant peint sur panneau, nous ne pouvons avec certitude l'identifier comme notre tableau.

1. Plusieurs versions de ce jeune Hercule au berceau rubénien sont répertoriées : Vente anonyme ; Londres, Christie's South Kensington, 29 octobre 2015, n°25 et Vienne, Dorotheum, 19 avril 2016, n°73. Voir également d'autres mentions in M. van der Meulen, 'Corpus Rubenianum. Part XXIII. Copies after the Antique', Londres, 1994, vol. I, p. 251-253, note 8 et ill. 25 et 26.
Estimation 4 000 - 6 000 €

Vendu 29 900 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3381
Date : 13 nov. 2018 18:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle