Vente Automobiles : collection Dubec - 14 octobre 2007 /Lot 7 OMNIBUS DE FAMILLE signé brillau à poitiers

  • OMNIBUS DE FAMILLE  signé brillau à poitiers Année De construction présumée : fin XiXème siècle Type : à deux chevaux Caisse : carré...
OMNIBUS DE FAMILLE
signé brillau à poitiers
Année De construction présumée : fin XiXème siècle
Type : à deux chevaux
Caisse : carrée à passage de roues arrondi (sans brancard, avec timon)
Banquette : du cocher sur coffre bois à grilles latérales
Suspension : avant sur ressorts à pincettes à jumelles et essieu droit à
l'avant et sur ressorts semi-elliptiques à jumelles et essieu coudé à l'arrière
roueS : à rayons bois, droits à bandages fer
Freins : à patins commandés par levier cranté
Carrosserie : fermée, à deux glaces latérales et une porte arrière vitrée.
L'intérieur comprend deux banquettes longitudinales en velours beige,
le siège du cocher est en cuir et sur le toit outre une galerie,
se trouve à l'avant une banquette bois. Les bouchons de moyeux
de roues portent la signature du carrossier Brillaud à poitiers
L'idée de voitures publiques est due à pascal : il la communiqua au
Duc de roannes qui obtint en 1661 le privilège de les faire circuler
dans paris suivant un itinéraire tracé à l'avance. Ce mode de transport
fut délaissé en 1672. C'est seulement en 1828 que l'idée fut reprise, et
le nom d'omnibus (du latin : pour tous) fut attribué à ces véhicules qui
servaient à tous. ils étaient en principe construits pour 9 places dans la
cabine ou davantage, et généralement tractés par trois ou quatre chevaux.
On les distinguait des véhicules plus petits à 4, voire 6 places à l'intérieur
qui se louaient également et que l'on appelait « omnibus de famille » le
plus souvent à deux chevaux seulement.
C'est un Omnibus de ce type qui est présenté : on peut y voir l'ancêtre
du break familial automobile de nos jours, avec galerie sur le toit,
emmenant famille, chauffeur, domestiques et bagages ! il se signale par
deux lanternes à bougies à corps cylindrique de chaque côté du siège
du cocher et une troisième placée à l'angle gauche du toit. une planche
horizontale fait office de garde-crottes, protégeant ainsi les vitres des
éclaboussures.
4 / 6 000 e

Vendu 21 444 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 7B

OMNIBUS DE FAMILLE
signé brillau à poitiers

Vendu 21 444 € [$]

OMNIBUS DE FAMILLE
signé brillau à poitiers
Année De construction présumée : fin XiXème siècle
Type : à deux chevaux
Caisse : carrée à passage de roues arrondi (sans brancard, avec timon)
Banquette : du cocher sur coffre bois à grilles latérales
Suspension : avant sur ressorts à pincettes à jumelles et essieu droit à
l'avant et sur ressorts semi-elliptiques à jumelles et essieu coudé à l'arrière
roueS : à rayons bois, droits à bandages fer
Freins : à patins commandés par levier cranté
Carrosserie : fermée, à deux glaces latérales et une porte arrière vitrée.
L'intérieur comprend deux banquettes longitudinales en velours beige,
le siège du cocher est en cuir et sur le toit outre une galerie,
se trouve à l'avant une banquette bois. Les bouchons de moyeux
de roues portent la signature du carrossier Brillaud à poitiers
L'idée de voitures publiques est due à pascal : il la communiqua au
Duc de roannes qui obtint en 1661 le privilège de les faire circuler
dans paris suivant un itinéraire tracé à l'avance. Ce mode de transport
fut délaissé en 1672. C'est seulement en 1828 que l'idée fut reprise, et
le nom d'omnibus (du latin : pour tous) fut attribué à ces véhicules qui
servaient à tous. ils étaient en principe construits pour 9 places dans la
cabine ou davantage, et généralement tractés par trois ou quatre chevaux.
On les distinguait des véhicules plus petits à 4, voire 6 places à l'intérieur
qui se louaient également et que l'on appelait « omnibus de famille » le
plus souvent à deux chevaux seulement.
C'est un Omnibus de ce type qui est présenté : on peut y voir l'ancêtre
du break familial automobile de nos jours, avec galerie sur le toit,
emmenant famille, chauffeur, domestiques et bagages ! il se signale par
deux lanternes à bougies à corps cylindrique de chaque côté du siège
du cocher et une troisième placée à l'angle gauche du toit. une planche
horizontale fait office de garde-crottes, protégeant ainsi les vitres des
éclaboussures.
4 / 6 000 e

Vendu 21 444 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 1316
Date : 14 oct. 2007 14:00

Contact

Karine Boulanger
Tél.
kboulanger@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Automobiles : collection Dubec