Vente Archéologie & Arts d’Orient - 07 novembre 2017 /Lot 11 MASQUE DE CASQUE EN BRONZE, ART ROMAIN, 1er-2e SIÈCLE

  • ¤ MASQUE DE CASQUE EN BRONZE, ART ROMAIN, 1er-2e SIÈCLE
  • ¤ MASQUE DE CASQUE EN BRONZE, ART ROMAIN, 1er-2e SIÈCLE
  • ¤ MASQUE DE CASQUE EN BRONZE, ART ROMAIN, 1er-2e SIÈCLE
  • ¤ MASQUE DE CASQUE EN BRONZE, ART ROMAIN, 1er-2e SIÈCLE
¤ MASQUE DE CASQUE EN BRONZE, ART ROMAIN, 1er-2e SIÈCLE
Rare masque martelé et repoussé, représentant un visage masculin, de forme allongée, aux arcades sourcilières saillantes, orbites creux, nez droit, bouche entrouverte, petit menton, oreilles apparentes. Le front, bas, est ceint d'un bandeau de motifs sphériques en " têtes de clous " sous une tresse de maillons. La partie inférieure du masque, incurvée, épouse la forme du cou du destinataire.
A l'intérieur du masque apparaissent des fragments d'une doublure de toile destinée à protéger le visage du guerrier.
Nombreuses lacunes. Patine verte, traces de fer.
Haut.: 19 cm
Larg.: 19,5 cm

Provenance :
Trouvé à Jarny, près de Conflans-en-Jarnisy (Meurthe-et-Moselle) en octobre 1908
Docteur E.Coliez, Longwy
F.Coliez, Bruxelles, par descendance (années 1930)
Ancienne collection Henry de Montherlant

Ce rare masque a fait l'objet d'une étude illustrée par trois planches le reproduisant, publiée dès 1911 par Paul Perdrizet, professeur d'archéologie à l'Université de Nancy.
Quelques années plus tard, un article paru le 19 janvier 1923 dans un journal bruxellois fait état de ce masque, dont il est également fait mention dans une émission télévisée diffusée le 9 février 1954, intitulée Lectures pour tous. Henry de Montherlant, interrogé par Pierre Desgraupes dans son appartement du 25 Quai Voltaire, parle du masque, le porte à son visage, en insistant sur l'importance qu'il lui prête parmi toutes les oeuvres antiques de sa collection.
Mariette Lydis, rendant visite à l'écrivain, écrit en 1960, d'une pièce " pleine de statues romaines, mon préféré : un masque troué de guerrier. "

Dans une étude exhaustive consacrée aux casques à visage, parue en 2013, M.Vaunesse et S.Clerbois ont répertorié 68 masques et vingt casques munis de masques, essentiellement en alliage de cuivre ou de fer, trouvés pour la plupart à la frontière septentrionale de l'empire romain, dans la région rhénane et du Danube. Seuls une quinzaine de masques ont été découverts en Italie et en Gaule.
Un traité intitulé Ars Tactica, écrit en 136-137 sous le règne d'Hadrien par L.Flavius Arrien, nous éclaire sur l'usage des casques à masque, portés selon l'auteur par les cavaliers des armées romaines, ce qui est attesté par le contexte de découverte archéologique et les inscriptions figurant sur certaines des pièces mises à jour dans le dit contexte.
La beauté des traits du visage, qui évoquent l'esthétique grecque de Polyclète, ne saurait inspirer la terreur à quelque adversaire ou à quiconque le contemple. Plutôt que d'usage militaire, il semblerait que les casques à visage, produits entre le 1er et le 3e siècles, aient été de parade, protégeant les cavaliers lors de joutes ou d'exercices simulant des combats.

Publication :
P.Perdrizet, Le Bronze de Conflans, Extrait des Mémoires de la Société d'Archéologie lorraine, Tome XLI, Nancy, 1911

Bibliographie :
O.Benndorf, Antike Gesichtshelme und Sepulcralmasken, Denkschriften der phil.-hist. Classe der k. Akad. der Wissenschaften, Wien, 1978
H.R.Robinson, The Armour of Imperial Rome, London, 1975
J.Garbsch, Römische Paraderüstungen, Münchner Beitrage zur Vor-und-Frühgeschichte 30, München, 1978
M.Feugère, Les Casques antiques, Visages de la guerre de Mycènes à l'Antiquité tardive, Paris, 1994
M.Vaunesse - S.Clerbois, Les casques à visage (Gesichtshelme) romains -Nouvelles perspectives archéologiques, Archäologisches Korrespondenzblatt, 43, Mainz, 2013 : pp.377-396


" Dans le cadre de la demande de passeport adressée par Artcurial avant la vente, la Direction des Musées de France lui a fait savoir par mail en date du 6 novembre 2017, qu'elle lui demande de présenter ce masque lors de la prochaine commission consultative des trésors nationaux, qui se tiendra le 15 novembre 2017.
En conséquence, tout acheteur potentiel ne peut disposer de son achat avant que la Commission consultative ne se soit prononcée et dans l'éventualité d'un classement en trésor national, ce masque de casque en bronze ne sera pas autorisé à quitter le territoire national "

A Roman bronze military mask, found in France in 1908, 1st-2nd century, found in France in 1908
Published





Estimation 60 000 - 80 000 €

Vendu 117 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 11

MASQUE DE CASQUE EN BRONZE, ART ROMAIN, 1er-2e SIÈCLE

Vendu 117 000 € [$]

Import temporaire

¤ MASQUE DE CASQUE EN BRONZE, ART ROMAIN, 1er-2e SIÈCLE
Rare masque martelé et repoussé, représentant un visage masculin, de forme allongée, aux arcades sourcilières saillantes, orbites creux, nez droit, bouche entrouverte, petit menton, oreilles apparentes. Le front, bas, est ceint d'un bandeau de motifs sphériques en " têtes de clous " sous une tresse de maillons. La partie inférieure du masque, incurvée, épouse la forme du cou du destinataire.
A l'intérieur du masque apparaissent des fragments d'une doublure de toile destinée à protéger le visage du guerrier.
Nombreuses lacunes. Patine verte, traces de fer.
Haut.: 19 cm
Larg.: 19,5 cm

Provenance :
Trouvé à Jarny, près de Conflans-en-Jarnisy (Meurthe-et-Moselle) en octobre 1908
Docteur E.Coliez, Longwy
F.Coliez, Bruxelles, par descendance (années 1930)
Ancienne collection Henry de Montherlant

Ce rare masque a fait l'objet d'une étude illustrée par trois planches le reproduisant, publiée dès 1911 par Paul Perdrizet, professeur d'archéologie à l'Université de Nancy.
Quelques années plus tard, un article paru le 19 janvier 1923 dans un journal bruxellois fait état de ce masque, dont il est également fait mention dans une émission télévisée diffusée le 9 février 1954, intitulée Lectures pour tous. Henry de Montherlant, interrogé par Pierre Desgraupes dans son appartement du 25 Quai Voltaire, parle du masque, le porte à son visage, en insistant sur l'importance qu'il lui prête parmi toutes les oeuvres antiques de sa collection.
Mariette Lydis, rendant visite à l'écrivain, écrit en 1960, d'une pièce " pleine de statues romaines, mon préféré : un masque troué de guerrier. "

Dans une étude exhaustive consacrée aux casques à visage, parue en 2013, M.Vaunesse et S.Clerbois ont répertorié 68 masques et vingt casques munis de masques, essentiellement en alliage de cuivre ou de fer, trouvés pour la plupart à la frontière septentrionale de l'empire romain, dans la région rhénane et du Danube. Seuls une quinzaine de masques ont été découverts en Italie et en Gaule.
Un traité intitulé Ars Tactica, écrit en 136-137 sous le règne d'Hadrien par L.Flavius Arrien, nous éclaire sur l'usage des casques à masque, portés selon l'auteur par les cavaliers des armées romaines, ce qui est attesté par le contexte de découverte archéologique et les inscriptions figurant sur certaines des pièces mises à jour dans le dit contexte.
La beauté des traits du visage, qui évoquent l'esthétique grecque de Polyclète, ne saurait inspirer la terreur à quelque adversaire ou à quiconque le contemple. Plutôt que d'usage militaire, il semblerait que les casques à visage, produits entre le 1er et le 3e siècles, aient été de parade, protégeant les cavaliers lors de joutes ou d'exercices simulant des combats.

Publication :
P.Perdrizet, Le Bronze de Conflans, Extrait des Mémoires de la Société d'Archéologie lorraine, Tome XLI, Nancy, 1911

Bibliographie :
O.Benndorf, Antike Gesichtshelme und Sepulcralmasken, Denkschriften der phil.-hist. Classe der k. Akad. der Wissenschaften, Wien, 1978
H.R.Robinson, The Armour of Imperial Rome, London, 1975
J.Garbsch, Römische Paraderüstungen, Münchner Beitrage zur Vor-und-Frühgeschichte 30, München, 1978
M.Feugère, Les Casques antiques, Visages de la guerre de Mycènes à l'Antiquité tardive, Paris, 1994
M.Vaunesse - S.Clerbois, Les casques à visage (Gesichtshelme) romains -Nouvelles perspectives archéologiques, Archäologisches Korrespondenzblatt, 43, Mainz, 2013 : pp.377-396


" Dans le cadre de la demande de passeport adressée par Artcurial avant la vente, la Direction des Musées de France lui a fait savoir par mail en date du 6 novembre 2017, qu'elle lui demande de présenter ce masque lors de la prochaine commission consultative des trésors nationaux, qui se tiendra le 15 novembre 2017.
En conséquence, tout acheteur potentiel ne peut disposer de son achat avant que la Commission consultative ne se soit prononcée et dans l'éventualité d'un classement en trésor national, ce masque de casque en bronze ne sera pas autorisé à quitter le territoire national "

A Roman bronze military mask, found in France in 1908, 1st-2nd century, found in France in 1908
Published





Estimation 60 000 - 80 000 €

Vendu 117 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3303
Date : 07 nov. 2017 14:30
Commissaire-priseur : François Tajan

Contact

Mathilde Neuve-Eglise
Tél. +33 1 42 99 20 75
mneuveeglise@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Archéologie & Arts d’Orient dont la collection Henry de Montherlant