Vente Bibliothèque littéraire et poétique - 16 octobre 2013 /Lot 256 MARCEL PROUST L.A.S. A JACQUES RIVIERE Sans date [25 avril 1920].. 9 pp. in-8, à l’encre noire sur papier sur trois doubles feuillet...

  • MARCEL PROUST L.A.S. A JACQUES RIVIERE Sans date [25 avril 1920].. 9 pp. in-8, à l’encre noire sur papier sur trois doubles feuillet...
MARCEL PROUST L.A.S. A JACQUES RIVIERE Sans date [25 avril 1920].. 9 pp. in-8, à l'encre noire sur papier sur trois doubles feuillets de papier vergé, un mot corrigé ; datée en tête « 26 avril 20 » de la main de Rivière. EXTRAORDINAIRE LETTRE CRITIQUANT LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE, « TOUR DE BABEL » REMPLIE «D'ILLETTRES PEDANTS ! » Au sein de la Nouvelle Revue française, Jacques Rivière fut l'interlocuteur privilégié de Marcel Proust. Sa compréhension immédiate et profonde de l'œuvre du romancier émerveilla l'écrivain, qui eut avec lui des échanges intellectuels plus riches qu'avec quiconque. Il est très rare de trouver sous la plume de Marcel Proust des critiques aussi vives : « Je vous ai fait assez de compliments sur les derniers numéros pour vous dire qu'ayant acheté avant-hier celui d'avril, il m'est apparu comme une Tour de Babel qui devrait être pour l'avenir une Tour Prend Garde si elle n'est pas déjà une Tour bien penchée. (...) Entre nous, que de bafouillages sur la peinture, la psychologie, la musique, lesquels donnent la sensation d'un terrible à peu près d'amateurs. Je ne me souviens pas si c'est M. Allard ou M. Durieu de la Carelle [Drieu la Rochelle] (qui prolifèrent beaucoup dans ce n°) qu'il faut accuser, mais j'aimerais mieux un article de franche complaisance, d'admiration par amitié pour q.q'un que ne mériterait pas cette admiration (comme la dédicace de Baudelaire à Gautier etc. etc. et Nerval à Dumas) que de voir sincèrement, sans partialité, parler ainsi d'Espinas comme d'un grand homme, de Gyp, de tout le monde, car de qui ne parle-t-on pas ! On sent l'incompétence pour Vermeer, pour Debussy, des yeux pour ne pas voir, des oreilles pour ne pas entendre. Un défilé de noms propres à composer un dictionnaire et tiré à la loterie. Une revue n'a le droit d'être fermée et doctrinaire que si ceux qui y parlent savent de quoi ils parlent. En quoi telle phrase de M. Durieu de la Rochelle sur Paul Adam est-elle plus "en français" que celles, justement incriminées par Allard, de Bataille. (...) Cher ami c'est idiot de vous écrire cela qui ne me regarde pas, mais l'amitié, permettez-moi de dire la tendresse, a des devoirs, et vous feriez mieux (bien que je n'approuve pas cela tout à fait non plus) de faire appel à des talents véritables, fussent-ils éclos hors de la N.R.F., vous feriez mieux de publier de véritables ouvrages (par exemple des traductions remarquables, un succédané de la Folie Allmeyer) que d'entasser ces notules à la fois inconsistantes et péremptoires. M. Lhote peut avoir des idées étroites (ce que je ne trouve pas), il sait ce dont il parle. Quand Blanche a décrit l'atelier et la palette de Fantin et de Manet, il apprenait q.q. chose. Mais les formules creuses d'illettrés pédants !(...) »
Estimation 20 000 - 25 000 €

Vendu 32 475 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 256

MARCEL PROUST L.A.S. A JACQUES RIVIERE Sans date [25 avril 1920].. 9 pp. in-8, à l’encre noire sur papier sur trois doubles feuillet...

Vendu 32 475 € [$]

MARCEL PROUST L.A.S. A JACQUES RIVIERE Sans date [25 avril 1920].. 9 pp. in-8, à l'encre noire sur papier sur trois doubles feuillets de papier vergé, un mot corrigé ; datée en tête « 26 avril 20 » de la main de Rivière. EXTRAORDINAIRE LETTRE CRITIQUANT LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE, « TOUR DE BABEL » REMPLIE «D'ILLETTRES PEDANTS ! » Au sein de la Nouvelle Revue française, Jacques Rivière fut l'interlocuteur privilégié de Marcel Proust. Sa compréhension immédiate et profonde de l'œuvre du romancier émerveilla l'écrivain, qui eut avec lui des échanges intellectuels plus riches qu'avec quiconque. Il est très rare de trouver sous la plume de Marcel Proust des critiques aussi vives : « Je vous ai fait assez de compliments sur les derniers numéros pour vous dire qu'ayant acheté avant-hier celui d'avril, il m'est apparu comme une Tour de Babel qui devrait être pour l'avenir une Tour Prend Garde si elle n'est pas déjà une Tour bien penchée. (...) Entre nous, que de bafouillages sur la peinture, la psychologie, la musique, lesquels donnent la sensation d'un terrible à peu près d'amateurs. Je ne me souviens pas si c'est M. Allard ou M. Durieu de la Carelle [Drieu la Rochelle] (qui prolifèrent beaucoup dans ce n°) qu'il faut accuser, mais j'aimerais mieux un article de franche complaisance, d'admiration par amitié pour q.q'un que ne mériterait pas cette admiration (comme la dédicace de Baudelaire à Gautier etc. etc. et Nerval à Dumas) que de voir sincèrement, sans partialité, parler ainsi d'Espinas comme d'un grand homme, de Gyp, de tout le monde, car de qui ne parle-t-on pas ! On sent l'incompétence pour Vermeer, pour Debussy, des yeux pour ne pas voir, des oreilles pour ne pas entendre. Un défilé de noms propres à composer un dictionnaire et tiré à la loterie. Une revue n'a le droit d'être fermée et doctrinaire que si ceux qui y parlent savent de quoi ils parlent. En quoi telle phrase de M. Durieu de la Rochelle sur Paul Adam est-elle plus "en français" que celles, justement incriminées par Allard, de Bataille. (...) Cher ami c'est idiot de vous écrire cela qui ne me regarde pas, mais l'amitié, permettez-moi de dire la tendresse, a des devoirs, et vous feriez mieux (bien que je n'approuve pas cela tout à fait non plus) de faire appel à des talents véritables, fussent-ils éclos hors de la N.R.F., vous feriez mieux de publier de véritables ouvrages (par exemple des traductions remarquables, un succédané de la Folie Allmeyer) que d'entasser ces notules à la fois inconsistantes et péremptoires. M. Lhote peut avoir des idées étroites (ce que je ne trouve pas), il sait ce dont il parle. Quand Blanche a décrit l'atelier et la palette de Fantin et de Manet, il apprenait q.q. chose. Mais les formules creuses d'illettrés pédants !(...) »
Estimation 20 000 - 25 000 €

Vendu 32 475 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2398
Date : 16 oct. 2013 14:30

Contact

Lorena de Las Heras
Tél.
ldelasheras@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Bibliothèque littéraire et poétique. Livres et manuscrits des 19e et 20e siècles