Vente Le regard de Pierre Hebey - 23 février 2016 /Lot 192 Louis-Ferdinand Céline (1894-1961) Mort à crédit

  • Louis-Ferdinand CELINE  Mort à crédit
  • Louis-Ferdinand CELINE  Mort à crédit

Louis-Ferdinand CELINE
Mort à crédit
Paris, Denoël et Steele, 1936. In-8, broché, chemise et étui.
ÉDITION ORIGINALE, sans les passages supprimés. On sait que ceux-ci n'ont été conservés que dans les exemplaires hors commerce.
Un des 25 exemplaires de tête sur Japon Impérial (n°4).
Envoi autographe signé sur le faux-titre : A / Madame / Valentine / Zuloaga / respectueux hommage / L. F. Céline.
Valentine Zuloaga était la femme d'Ignacio Zuloaga, peintre espagnol qui vécut
à Paris de 1890 à 1914 et qui fut très proche du milieu montmartrois. Elle eut comme fils Antonio Zuloaga qui se lia d'amitié avec Céline et Gen Paul.
Auprès de Céline il (Antonio Zuloaga) prend le relais de Mahé et John Marks comme cadet avec lesquels il se plaît à plaisanter et à parler
sexe. Il a aussi dans les mondes politiques et culturels beaucoup de relation, qu'il amène parfois à l'atelier de Gen-Paul. En 1943, ce petit monde sera mis en scène par Marcel Aymé dans une nouvelle intitulée : "Avenue Junon"
publiée dans "Je suis partout". (Godard. Céline. p. 310).
L'exemplaire est enrichi d'une note manuscrite de Céline à l'encre à la page 217 qui a été censurée : Ici en réalité / Mme Gorloge se / fait enculer / par Antoine.
Exemplaire auquel on joint une photographie de trois jeunes femmes en tutu, s'exerçant à la barre avec au dos la mention au crayon :
… au premier plan Tchirina, l'étoile de Monte Carlo. Madame Céline est la 2ème…

Provenance :
Valentine Zuloaga
Collection Geneviève et Pierre Hebey, Paris

Estimation 10 000 - 15 000 €



Vendu 22 748 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 192

Louis-Ferdinand Céline (1894-1961)
Mort à crédit

Vendu 22 748 € [$]

Louis-Ferdinand CELINE
Mort à crédit
Paris, Denoël et Steele, 1936. In-8, broché, chemise et étui.
ÉDITION ORIGINALE, sans les passages supprimés. On sait que ceux-ci n'ont été conservés que dans les exemplaires hors commerce.
Un des 25 exemplaires de tête sur Japon Impérial (n°4).
Envoi autographe signé sur le faux-titre : A / Madame / Valentine / Zuloaga / respectueux hommage / L. F. Céline.
Valentine Zuloaga était la femme d'Ignacio Zuloaga, peintre espagnol qui vécut
à Paris de 1890 à 1914 et qui fut très proche du milieu montmartrois. Elle eut comme fils Antonio Zuloaga qui se lia d'amitié avec Céline et Gen Paul.
Auprès de Céline il (Antonio Zuloaga) prend le relais de Mahé et John Marks comme cadet avec lesquels il se plaît à plaisanter et à parler
sexe. Il a aussi dans les mondes politiques et culturels beaucoup de relation, qu'il amène parfois à l'atelier de Gen-Paul. En 1943, ce petit monde sera mis en scène par Marcel Aymé dans une nouvelle intitulée : "Avenue Junon"
publiée dans "Je suis partout". (Godard. Céline. p. 310).
L'exemplaire est enrichi d'une note manuscrite de Céline à l'encre à la page 217 qui a été censurée : Ici en réalité / Mme Gorloge se / fait enculer / par Antoine.
Exemplaire auquel on joint une photographie de trois jeunes femmes en tutu, s'exerçant à la barre avec au dos la mention au crayon :
… au premier plan Tchirina, l'étoile de Monte Carlo. Madame Céline est la 2ème…

Provenance :
Valentine Zuloaga
Collection Geneviève et Pierre Hebey, Paris

Estimation 10 000 - 15 000 €



Vendu 22 748 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2993
Date : 23 févr. 2016 11:00

Contact

Lorena de La Torre
Tél. +33 1 42 99 16 58
ldelatorre@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Le regard de Pierre Hebey <em>Les passions modérées</em> Livres rares - Illustrés modernes