Vente Collection Gaston Delestre Deux siècles de passion familiale - 22 mars 2017 /Lot 108 Louis Aubert Paris, 1720 - après 1798 Le jeune amateur de dessins

  • Louis Aubert Paris, 1720 - après 1798 Le jeune amateur de dessins Pastel, rehauts de gouache et crayon noir
Louis Aubert Paris, 1720 - après 1798
Le jeune amateur de dessins
Pastel, rehauts de gouache et crayon noir
Signé et daté 'L. Aubert 17( ?)' dans le bas

The young connoisseur of drawings, pastel, gouache highlights and black chalk, signed and dated, by L. Aubert
Hauteur : 27 Largeur : 19,70 cm

Provenance : Vente anonyme ; Paris, Hôtel Drouot, 16 et 17 mai 1898, n° 19 (141 francs) ;
Vente anonyme; Paris, Hôtel Drouot, 20 mars 1899, n° 1 (102 francs) ;
Collection Gaston Delestre ;
Puis par descendance


Expositions : 1950, novembre - décembre, Paris, Musée Carnavalet, 'Chefs-d'œuvre des collections parisiennes', n°86

Bibliographie : Hippolyte Mireur, 'Dictionnaire des ventes d'art', Paris, 1911, t. I, cité p. 65
Emmanuel Benezit, 'Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateur et graveurs', Paris, 1911, t. I, cité p. 259, réed. 1976, t. I, p. 309


Commentaire : Cette ravissante scène intimiste est un des rares dessins signés par l'artiste. Dans la lignée de Chardin et parallèlement à Lépicié, elle nous montre un jeune dessinateur, la plume à la main, dévoilant fièrement son carton à dessin à la lueur d'une bougie, son nécessaire à dessin éparpillé sur la table. L'influence des artistes nordiques comme Adam de Coster se mâtine de ce charme typiquement français que l'on retrouve dans les scènes de genre de l'école française.
Louis Aubert était le fils du premier violon de l'orchestre de l'Opéra Jacques Aubert (1689-1753). Il embrassa la carrière comme son père et fit partie des 24 violons du Roi dès 1732. Il succéda à son père et dirigea l'orchestre de l'Opéra de 1755 à 1771. Il publia des sonates pour violons dédicacées à Madame Adélaïde et des symphonies (voir N. Jeffares, 'Dictionnary of pastellists before 1800', édition on line, 2016).
Aubert fut parallèlement un artiste peintre et dessinateur qui eut sa petite renommée puisqu'il décora de paysages (disparus) les appartements du Dauphin à Fontainebleau, Versailles et Compiègne. Il nous reste pour juger de son " violon d'Ingres " des dessins pleins de charme comme celui-ci.

Estimation 10 000 - 15 000 €

Vendu 81 900 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 108

Louis Aubert Paris, 1720 - après 1798
Le jeune amateur de dessins

Vendu 81 900 € [$]

Louis Aubert Paris, 1720 - après 1798
Le jeune amateur de dessins
Pastel, rehauts de gouache et crayon noir
Signé et daté 'L. Aubert 17( ?)' dans le bas

The young connoisseur of drawings, pastel, gouache highlights and black chalk, signed and dated, by L. Aubert
Hauteur : 27 Largeur : 19,70 cm

Provenance : Vente anonyme ; Paris, Hôtel Drouot, 16 et 17 mai 1898, n° 19 (141 francs) ;
Vente anonyme; Paris, Hôtel Drouot, 20 mars 1899, n° 1 (102 francs) ;
Collection Gaston Delestre ;
Puis par descendance


Expositions : 1950, novembre - décembre, Paris, Musée Carnavalet, 'Chefs-d'œuvre des collections parisiennes', n°86

Bibliographie : Hippolyte Mireur, 'Dictionnaire des ventes d'art', Paris, 1911, t. I, cité p. 65
Emmanuel Benezit, 'Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateur et graveurs', Paris, 1911, t. I, cité p. 259, réed. 1976, t. I, p. 309


Commentaire : Cette ravissante scène intimiste est un des rares dessins signés par l'artiste. Dans la lignée de Chardin et parallèlement à Lépicié, elle nous montre un jeune dessinateur, la plume à la main, dévoilant fièrement son carton à dessin à la lueur d'une bougie, son nécessaire à dessin éparpillé sur la table. L'influence des artistes nordiques comme Adam de Coster se mâtine de ce charme typiquement français que l'on retrouve dans les scènes de genre de l'école française.
Louis Aubert était le fils du premier violon de l'orchestre de l'Opéra Jacques Aubert (1689-1753). Il embrassa la carrière comme son père et fit partie des 24 violons du Roi dès 1732. Il succéda à son père et dirigea l'orchestre de l'Opéra de 1755 à 1771. Il publia des sonates pour violons dédicacées à Madame Adélaïde et des symphonies (voir N. Jeffares, 'Dictionnary of pastellists before 1800', édition on line, 2016).
Aubert fut parallèlement un artiste peintre et dessinateur qui eut sa petite renommée puisqu'il décora de paysages (disparus) les appartements du Dauphin à Fontainebleau, Versailles et Compiègne. Il nous reste pour juger de son " violon d'Ingres " des dessins pleins de charme comme celui-ci.

Estimation 10 000 - 15 000 €

Vendu 81 900 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3162
Date : 22 mars 2017 19:00

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Collection Gaston Delestre Deux siècles de passion familiale