Vente Cent Portraits pour un Siècle - 15 février 2022 /Lot 18 Joseph DUCREUX Nancy, 1735 - Paris, 1802 Portrait de Marie-Adélaïde Clotilde Xavière de France, dite Madame Clotilde (1759 -1802), jouant de la guitare

  • Joseph DUCREUX Nancy, 1735 - Paris, 1802 Portrait de Marie-Adélaïde Clotilde Xavière de France, dite Madame Clotilde (1759 -1802), j...
  • Joseph DUCREUX Nancy, 1735 - Paris, 1802 Portrait de Marie-Adélaïde Clotilde Xavière de France, dite Madame Clotilde (1759 -1802), j...
Joseph DUCREUX Nancy, 1735 - Paris, 1802
Portrait de Marie-Adélaïde Clotilde Xavière de France, dite Madame Clotilde (1759 -1802), jouant de la guitare
Huile sur toile, de forme ovale

Portrait of Madame Clotilde playing the guitar, oil on canvas, by J. Ducreux
Hauteur : 70,50 Largeur : 57 cm

Provenance : Collection de la princesse Christina de Hollande, Eikenhorst, Wassenaar ;
Sa vente, Amsterdam, Sotheby's, 19 novembre 1995, n° 69 (comme suiveur d'Alexandre Roslin);
Collection particulière, Paris


Expositions : 'Cent portraits pour un siècle. De la cour à la ville sous les règnes de Louis XV et Louis XVI', Versailles, musée Lambinet, 6 novembre 2019 - 1er mars 2020 et Nice, palais Lascaris, 19 mai - 22 novembre 2021, catalogue par X. Salmon, p. 48-49, n° 18

Bibliographie : Xavier Salmon, 'Pastels du musée du Louvre. XVIIe-XVIIIe siècles', Paris, 2018, p. 116-117, fig. 17

Commentaire : En 1775, alors que Madame Clotilde, sœur de Louis XVI, se préparait à quitter Versailles pour épouser le prince de Piémont Charles Emmanuel de Savoie, la commande de trois portraits originaux à l'huile de la princesse et de sept copies est passée à Joseph Ducreux, qui avait déjà exécuté son effigie au pastel en 1768. Parmi les compositions de 1775, l'une figurait Madame Clotilde jouant de la guitare et fut reproduite en plusieurs exemplaires, dont celui que nous présentons qui appartint à la princesse Christina de Hollande. Une miniature conservée dans une collection privée témoigne du succès et de la diffusion de cette effigie dont il existe également des versions au cadrage plus resserré, sans la guitare. Une grande bonté émane ici du visage de la petite-fille de Louis XV, qui pince délicatement les cordes de son instrument, illustrant ainsi l'éducation raffinée qui était celle des enfants royaux.
Estimation 10 000 - 15 000 €

Vendu 13 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 18

Joseph DUCREUX Nancy, 1735 - Paris, 1802
Portrait de Marie-Adélaïde Clotilde Xavière de France, dite Madame Clotilde (1759 -1802), jouant de la guitare

Vendu 13 000 € [$]

Joseph DUCREUX Nancy, 1735 - Paris, 1802
Portrait de Marie-Adélaïde Clotilde Xavière de France, dite Madame Clotilde (1759 -1802), jouant de la guitare
Huile sur toile, de forme ovale

Portrait of Madame Clotilde playing the guitar, oil on canvas, by J. Ducreux
Hauteur : 70,50 Largeur : 57 cm

Provenance : Collection de la princesse Christina de Hollande, Eikenhorst, Wassenaar ;
Sa vente, Amsterdam, Sotheby's, 19 novembre 1995, n° 69 (comme suiveur d'Alexandre Roslin);
Collection particulière, Paris


Expositions : 'Cent portraits pour un siècle. De la cour à la ville sous les règnes de Louis XV et Louis XVI', Versailles, musée Lambinet, 6 novembre 2019 - 1er mars 2020 et Nice, palais Lascaris, 19 mai - 22 novembre 2021, catalogue par X. Salmon, p. 48-49, n° 18

Bibliographie : Xavier Salmon, 'Pastels du musée du Louvre. XVIIe-XVIIIe siècles', Paris, 2018, p. 116-117, fig. 17

Commentaire : En 1775, alors que Madame Clotilde, sœur de Louis XVI, se préparait à quitter Versailles pour épouser le prince de Piémont Charles Emmanuel de Savoie, la commande de trois portraits originaux à l'huile de la princesse et de sept copies est passée à Joseph Ducreux, qui avait déjà exécuté son effigie au pastel en 1768. Parmi les compositions de 1775, l'une figurait Madame Clotilde jouant de la guitare et fut reproduite en plusieurs exemplaires, dont celui que nous présentons qui appartint à la princesse Christina de Hollande. Une miniature conservée dans une collection privée témoigne du succès et de la diffusion de cette effigie dont il existe également des versions au cadrage plus resserré, sans la guitare. Une grande bonté émane ici du visage de la petite-fille de Louis XV, qui pince délicatement les cordes de son instrument, illustrant ainsi l'éducation raffinée qui était celle des enfants royaux.
Estimation 10 000 - 15 000 €

Vendu 13 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4208
Date : 15 févr. 2022 16:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Cent portraits pour un siècle