Vente De l’Italie à la France, une passion européenne - 09 juin 2021 /Lot 13 Jean-Baptiste LALLEMAND Dijon, 1716 - Paris, 1803 Bergers près de ruines antiques dans un paysage

  • Jean-Baptiste LALLEMAND Dijon, 1716 - Paris, 1803 Bergers près de ruines antiques dans un paysage Huile sur toile (Toile et châssis...
  • Jean-Baptiste LALLEMAND Dijon, 1716 - Paris, 1803 Bergers près de ruines antiques dans un paysage Huile sur toile (Toile et châssis...
  • Jean-Baptiste LALLEMAND Dijon, 1716 - Paris, 1803 Bergers près de ruines antiques dans un paysage Huile sur toile (Toile et châssis...
Jean-Baptiste LALLEMAND Dijon, 1716 - Paris, 1803
Bergers près de ruines antiques dans un paysage
Huile sur toile (Toile et châssis d'origine)
Signée 'Allemanus' en bas à gauche
Trace d'une ancienne annotation sur la toile au verso

Shepherds near antic ruins in a landscape, oil on canvas, signed, by J. B. Lallemand
Hauteur : 32 Largeur : 40,50 cm

Provenance : Vente anonyme; Paris, Christie's, 24 juin 2004, n° 109 ;
Vente anonyme; Paris, Espace Tajan, 26 juin 2008, n° 67;
Vente anonyme; Paris, Hôtel Drouot, Tajan, 4 novembre 2011, n° 89 ;
Acquis lors de cette vente par l'actuel propriétaire ;
Collection particulière européenne


Commentaire : Après des études à Dijon et Paris, Jean-Baptiste Lallemand est reçu comme peintre de paysage à l'Académie de Saint-Luc en 1745. Deux ans plus tard, il part pour l'Italie et séjourne quatorze ans à Rome où il est nettement influencé par les artistes français travaillant dans la manière italienne tels que Joseph Vernet. Ce séjour lui apporte la notoriété et marque durablement son œuvre : le paysage italien et la lumière de la Péninsule laissent sur lui une marque indélébile. A son retour en France en 1761, il expose ses paysages d'Italie aux Salons du Colisée (1776), de la Jeunesse (1783) et de la Correspondance (1786).
A l'instar de nombre de ses contemporains français, Lallemand s'est constitué lors de son séjour italien un vaste répertoire de motifs et de monuments qu'il ne cessera de placer dans ses compositions, au sein de paysages de fantaisie comme dans celui que nous présentons, au sein duquel un majestueux monument à la voûte effondrée, inspiré de la basilique de Maxence à Rome et du temple de Diane à Nîmes, borde un étang où des paysans, appuyés sur un piédestal sur lequel repose un large vase Médicis, sont venus faire boire leurs animaux.

After studying in Dijon and Paris, Jean-Baptiste Lallemand was admitted to the Académie de Saint-Luc as a landscape painter in 1745. Two years later, he left for Italy and lived in Rome for fourteen years, where he was strongly influenced by the French artists working in the Italian manner such as Joseph Vernet. This period brought him fame and left a lasting mark on his work, especially the landscapes and light of Italy. On his return to France in 1761, he exhibited his Italian landscapes at several exhibitions, the Salon du Colisée (1776), Salon de la Jeunesse (1783) and Salon de la Correspondance (1786).
Like many of his French contemporaries, Lallemand built up a huge repertoire of motifs and monuments in Italy and he continuously placed these in in his fantasy landscapes. Here a majestic monument with a collapsed vault, inspired by the basilica of Maxentius in Rome and the Temple of Diana in Nimes, sits on the edge of a pond where peasants, leaning on a pedestal with a large Medici vase, have come to let their animals drink.


Estimation 10 000 - 15 000 €

Vendu 22 100 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 13

Jean-Baptiste LALLEMAND Dijon, 1716 - Paris, 1803
Bergers près de ruines antiques dans un paysage

Vendu 22 100 € [$]

Jean-Baptiste LALLEMAND Dijon, 1716 - Paris, 1803
Bergers près de ruines antiques dans un paysage
Huile sur toile (Toile et châssis d'origine)
Signée 'Allemanus' en bas à gauche
Trace d'une ancienne annotation sur la toile au verso

Shepherds near antic ruins in a landscape, oil on canvas, signed, by J. B. Lallemand
Hauteur : 32 Largeur : 40,50 cm

Provenance : Vente anonyme; Paris, Christie's, 24 juin 2004, n° 109 ;
Vente anonyme; Paris, Espace Tajan, 26 juin 2008, n° 67;
Vente anonyme; Paris, Hôtel Drouot, Tajan, 4 novembre 2011, n° 89 ;
Acquis lors de cette vente par l'actuel propriétaire ;
Collection particulière européenne


Commentaire : Après des études à Dijon et Paris, Jean-Baptiste Lallemand est reçu comme peintre de paysage à l'Académie de Saint-Luc en 1745. Deux ans plus tard, il part pour l'Italie et séjourne quatorze ans à Rome où il est nettement influencé par les artistes français travaillant dans la manière italienne tels que Joseph Vernet. Ce séjour lui apporte la notoriété et marque durablement son œuvre : le paysage italien et la lumière de la Péninsule laissent sur lui une marque indélébile. A son retour en France en 1761, il expose ses paysages d'Italie aux Salons du Colisée (1776), de la Jeunesse (1783) et de la Correspondance (1786).
A l'instar de nombre de ses contemporains français, Lallemand s'est constitué lors de son séjour italien un vaste répertoire de motifs et de monuments qu'il ne cessera de placer dans ses compositions, au sein de paysages de fantaisie comme dans celui que nous présentons, au sein duquel un majestueux monument à la voûte effondrée, inspiré de la basilique de Maxence à Rome et du temple de Diane à Nîmes, borde un étang où des paysans, appuyés sur un piédestal sur lequel repose un large vase Médicis, sont venus faire boire leurs animaux.

After studying in Dijon and Paris, Jean-Baptiste Lallemand was admitted to the Académie de Saint-Luc as a landscape painter in 1745. Two years later, he left for Italy and lived in Rome for fourteen years, where he was strongly influenced by the French artists working in the Italian manner such as Joseph Vernet. This period brought him fame and left a lasting mark on his work, especially the landscapes and light of Italy. On his return to France in 1761, he exhibited his Italian landscapes at several exhibitions, the Salon du Colisée (1776), Salon de la Jeunesse (1783) and Salon de la Correspondance (1786).
Like many of his French contemporaries, Lallemand built up a huge repertoire of motifs and monuments in Italy and he continuously placed these in in his fantasy landscapes. Here a majestic monument with a collapsed vault, inspired by the basilica of Maxentius in Rome and the Temple of Diana in Nimes, sits on the edge of a pond where peasants, leaning on a pedestal with a large Medici vase, have come to let their animals drink.


Estimation 10 000 - 15 000 €

Vendu 22 100 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4129
Date : 09 juin 2021 14:30
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

De l'Italie à la France, une passion européenne