Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 16 juin 2020 /Lot 266 Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808 Paysage au pont et à la cascade

  • Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808 Paysage au pont et à la cascade Huile sur toile
Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808
Paysage au pont et à la cascade
Huile sur toile
Sans cadre

Bridge and cascada in a landscape, oil on canvas, by H. Robert
Hauteur : 47 Largeur : 37 cm

Provenance : Vente anonyme; Paris, Hôtel Drouot, Paris-Auction, 22 juin 1988, partie du n° 21 ;
Acquis lors de cette vente par l'actuel propriétaire ;
Collection particulière, Paris


Commentaire : Grâce à l'appui de son protecteur le marquis de Stainville, futur duc de Choiseul, Hubert Robert séjourne à l'Académie de France à Rome à partir de 1754. La formation dispensée à l'Académie permet au jeune peintre de parcourir la ville en dessinant et de s'approprier un véritable répertoire de motifs architecturaux italiens, dans lequel il puisera son inspiration tout au long de sa carrière. En 1756, il est rejoint par Jean-Honoré Fragonard avec qui il se lie d'amitié. Ils s'installent ensemble, accompagnés de l'abbé de Saint-Non, à la villa d'Este à Tivoli pendant l'été 1760. Ce voyage en Italie qui durera onze ans, son séjour à Tivoli, sa rencontre avec Piranèse et sa découverte de l'art de Panini, imprègnent en profondeur son art, caractérisé par un équilibre établi entre sa fascination pour l'architecture et son goût pour la représentation de la vie quotidienne.
Notre tableau illustre tout le talent de l'artiste à son retour d'Italie, le pinceau y est vif et sûr à la fois, construit et vibrant, poète et rigoureux en même temps. Le souvenir des statues des terrasses de la villa d'Este est évoqué à droite du temple de Vesta qui est réinterprété avec un toit de fortune. Est-ce désormais un pigeonnier ? Ces colombes qui virevoltent, parées de leurs toges blanches, se donnent-elles rendez-vous pour un nouveau culte à Vesta ? Ce pont est charmant ; une croix s'y dresse pour rappeler la présence du " Tout Puissant " dans ce paysage qui évoquerait plus volontiers un Eden païen. Adieu les gouffres de Tivoli aux bruyantes cascades, ici le petit torrent sonne une musique délicieuse qui ne perturbe en rien la discussion du groupe de personnages au pied du bassin : ce petit tableau n'est que mesure, plaisir et fraicheur.

Un avis du Wildenstein Institute en date du 21 octobre 2013 sera remis à l'acquéreur.

Estimation 30 000 - 40 000 €

Lot 266

Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808
Paysage au pont et à la cascade

Estimation 30 000 - 40 000 € [$]

Hubert ROBERT Paris, 1733 - 1808
Paysage au pont et à la cascade
Huile sur toile
Sans cadre

Bridge and cascada in a landscape, oil on canvas, by H. Robert
Hauteur : 47 Largeur : 37 cm

Provenance : Vente anonyme; Paris, Hôtel Drouot, Paris-Auction, 22 juin 1988, partie du n° 21 ;
Acquis lors de cette vente par l'actuel propriétaire ;
Collection particulière, Paris


Commentaire : Grâce à l'appui de son protecteur le marquis de Stainville, futur duc de Choiseul, Hubert Robert séjourne à l'Académie de France à Rome à partir de 1754. La formation dispensée à l'Académie permet au jeune peintre de parcourir la ville en dessinant et de s'approprier un véritable répertoire de motifs architecturaux italiens, dans lequel il puisera son inspiration tout au long de sa carrière. En 1756, il est rejoint par Jean-Honoré Fragonard avec qui il se lie d'amitié. Ils s'installent ensemble, accompagnés de l'abbé de Saint-Non, à la villa d'Este à Tivoli pendant l'été 1760. Ce voyage en Italie qui durera onze ans, son séjour à Tivoli, sa rencontre avec Piranèse et sa découverte de l'art de Panini, imprègnent en profondeur son art, caractérisé par un équilibre établi entre sa fascination pour l'architecture et son goût pour la représentation de la vie quotidienne.
Notre tableau illustre tout le talent de l'artiste à son retour d'Italie, le pinceau y est vif et sûr à la fois, construit et vibrant, poète et rigoureux en même temps. Le souvenir des statues des terrasses de la villa d'Este est évoqué à droite du temple de Vesta qui est réinterprété avec un toit de fortune. Est-ce désormais un pigeonnier ? Ces colombes qui virevoltent, parées de leurs toges blanches, se donnent-elles rendez-vous pour un nouveau culte à Vesta ? Ce pont est charmant ; une croix s'y dresse pour rappeler la présence du " Tout Puissant " dans ce paysage qui évoquerait plus volontiers un Eden païen. Adieu les gouffres de Tivoli aux bruyantes cascades, ici le petit torrent sonne une musique délicieuse qui ne perturbe en rien la discussion du groupe de personnages au pied du bassin : ce petit tableau n'est que mesure, plaisir et fraicheur.

Un avis du Wildenstein Institute en date du 21 octobre 2013 sera remis à l'acquéreur.

Estimation 30 000 - 40 000 €

Détails de la vente

Vente : 3979
Date : 16 juin 2020 17:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle