Vente Les collections Aristophil - 02 avril 2019 /Lot 308 GUSTAVE COURBET (1819-1877) Lettre autographe signée

  • GUSTAVE COURBET (1819-1877) Lettre autographe signée
  • GUSTAVE COURBET (1819-1877) Lettre autographe signée
GUSTAVE COURBET (1819-1877)
Lettre autographe signée
Besançon, 9 décembre 1837
3 p. sur 1 double f. in-8 (13 x 18,2 cm)

Lettre autographe signée à ses parents. Alors interne au collège royal de
Besançon où il suit les cours de dessin de Charles-Antoine Flajoulot (ancien élève de Jacques-Louis David), Courbet annonce à ses parents qu'il est résolu à quitter ses classes : « On m'a rebuté en me mettant au
collège et maintenant je suis trop prévenu pour pouvoir y faire quelque chose. Je quitte mes classes à regret, n'ayant plus qu'un an surtout, et je sais bien que je m'en repentirai plus tard, mais n'importe, je ne pourrais pas les finir ici. »
Dans cette lettre, le jeune Courbet exprime sa révolte : « puis qu'on s'est montré dune tel opignatreté a mon egard, cela ma degouté totalement », « je deserte, voici déjà assez longtemps quon me fait perdre mon temps.» Ainsi, l'artiste manifeste l'insubordination de son caractère, rétif à l'autorité et au système : « on a voulu me forcer, et toute ma vie je nai jamais rien fait de force. »

Petits manques et déchirures marginaux sans atteinte au texte, trace de pli

Estimation 4 000 - 5 000 €

Lot 308

GUSTAVE COURBET (1819-1877)
Lettre autographe signée

Estimation 4 000 - 5 000 € [$]

GUSTAVE COURBET (1819-1877)
Lettre autographe signée
Besançon, 9 décembre 1837
3 p. sur 1 double f. in-8 (13 x 18,2 cm)

Lettre autographe signée à ses parents. Alors interne au collège royal de
Besançon où il suit les cours de dessin de Charles-Antoine Flajoulot (ancien élève de Jacques-Louis David), Courbet annonce à ses parents qu'il est résolu à quitter ses classes : « On m'a rebuté en me mettant au
collège et maintenant je suis trop prévenu pour pouvoir y faire quelque chose. Je quitte mes classes à regret, n'ayant plus qu'un an surtout, et je sais bien que je m'en repentirai plus tard, mais n'importe, je ne pourrais pas les finir ici. »
Dans cette lettre, le jeune Courbet exprime sa révolte : « puis qu'on s'est montré dune tel opignatreté a mon egard, cela ma degouté totalement », « je deserte, voici déjà assez longtemps quon me fait perdre mon temps.» Ainsi, l'artiste manifeste l'insubordination de son caractère, rétif à l'autorité et au système : « on a voulu me forcer, et toute ma vie je nai jamais rien fait de force. »

Petits manques et déchirures marginaux sans atteinte au texte, trace de pli

Estimation 4 000 - 5 000 €

Détails de la vente

Vente : 3947
Lieu : Hôtel Drouot #6
Date : 02 avr. 2019 14:00
Commissaire-priseur : Francis Briest

Contact

Lucie Moison
Tél. +33 1 42 99 16 58
lmoison@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Les collections Aristophil Écrits et œuvres d'artistes du XVIe au XXe siècle