Vente Le regard de Pierre Hebey - 23 février 2016 /Lot 156 Guillaume APOLLINAIRE Le Poète assassiné.

  • Guillaume APOLLINAIRE  Le Poète assassiné.
Guillaume APOLLINAIRE
Le Poète assassiné.
Paris, Au Sans Pareil, 1926. In-4, broché, chemise illustrée avec liens en couleurs de l'éditeur.
Première édition illustrée, ornée de 36 lithographies au lavis sur pierre en noir de Raoul Dufy, dont 18 en-têtes et 18 hors texte. Le premier plat de la chemise cartonnéeréalisée par Cappiello est inspiré du Bestiaire illustré par Dufy.
Tirage à 470 exemplaires, celui-ci hors commerce sur vélin de Hollande Van Gelder. Exemplaire enrichi d'un superbe dessin à la plume couvrant toute la page du faux-titre représentant deux muses soulevant un drapé au-dessus d'une troisième avec envoi autographe signé : à Mauricia Coquiot affectueux /
souvenir de Raoul Dufy.
Mauricia Coquiot était la femme de Gustave Coquiot, grand critique d'art et découvreur des grands peintres du début du XXe siècle. Il avait épousée Anaïs-Marie Bétant, dite Mauritia de Thiers ou plus communément Mauricia, qui fut la plus grande artiste de cirque de cette époque. Elle était alors connue pour ses numéros de La femme bilboquet ou l'autobolide. De par son
mariage elle se lia avec les grands artistes de l'époque. L'encre du dessin a un peu déchargé sur le titre.

Provenance :
Mauricia Coquiot
Collection Geneviève et Pierre Hebey, Paris

Estimation 3 000 - 4 000 €

Vendu 3 791 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 156

Guillaume APOLLINAIRE
Le Poète assassiné.

Vendu 3 791 € [$]

Guillaume APOLLINAIRE
Le Poète assassiné.
Paris, Au Sans Pareil, 1926. In-4, broché, chemise illustrée avec liens en couleurs de l'éditeur.
Première édition illustrée, ornée de 36 lithographies au lavis sur pierre en noir de Raoul Dufy, dont 18 en-têtes et 18 hors texte. Le premier plat de la chemise cartonnéeréalisée par Cappiello est inspiré du Bestiaire illustré par Dufy.
Tirage à 470 exemplaires, celui-ci hors commerce sur vélin de Hollande Van Gelder. Exemplaire enrichi d'un superbe dessin à la plume couvrant toute la page du faux-titre représentant deux muses soulevant un drapé au-dessus d'une troisième avec envoi autographe signé : à Mauricia Coquiot affectueux /
souvenir de Raoul Dufy.
Mauricia Coquiot était la femme de Gustave Coquiot, grand critique d'art et découvreur des grands peintres du début du XXe siècle. Il avait épousée Anaïs-Marie Bétant, dite Mauritia de Thiers ou plus communément Mauricia, qui fut la plus grande artiste de cirque de cette époque. Elle était alors connue pour ses numéros de La femme bilboquet ou l'autobolide. De par son
mariage elle se lia avec les grands artistes de l'époque. L'encre du dessin a un peu déchargé sur le titre.

Provenance :
Mauricia Coquiot
Collection Geneviève et Pierre Hebey, Paris

Estimation 3 000 - 4 000 €

Vendu 3 791 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2993
Date : 23 févr. 2016 11:00

Contact

Lorena de La Torre
Tél. +33 1 42 99 16 58
ldelatorre@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Le regard de Pierre Hebey <em>Les passions modérées</em> Livres rares - Illustrés modernes