Vente Collection Fernand Lafarge - 27 mars 2019 /Lot 9 Florence vers 1600 D'après Giambologna Allégorie de l'Architecture

  • Florence vers 1600 D'après Giambologna Allégorie de l'Architecture Bronze à patine brun foncé
  • Florence vers 1600 D'après Giambologna Allégorie de l'Architecture Bronze à patine brun foncé
  • Florence vers 1600 D'après Giambologna Allégorie de l'Architecture Bronze à patine brun foncé
  • Florence vers 1600 D'après Giambologna Allégorie de l'Architecture Bronze à patine brun foncé
Florence vers 1600 D'après Giambologna
Allégorie de l'Architecture
Bronze à patine brun foncé
Marque 'S' sous le talon gauche
Hauteur : 35 cm (13 3/4 in.)
(Patine sans doute reprise au XIXe siècle, usures à la patine)

Repose sur un socle en marbre vert (H. 19 cm)

Allegory of Architecture, after Giambologna, bronze, dark brown patina, Florence, ca 1600


Provenance : Collection de la marquise de Ganay ;
Sa vente, Paris, galerie Georges Petit, 9 mai 1922, n° 109 (31.000 francs avec le n° 110, La Géométrie) ;
Succession de Madame Pierre Lebaudy ;
Sa vente ; Paris, Palais Galliera, Mes Ader et Delorme, 15 juin 1962, n° 15 ;
Sa vente, Paris, Mes Ader et Delorme, 23-24 octobre 1962, n° 71 ;
Acquis lors de cette vente par Fernand Lafarge

Bibliographie : en rapport :
Sophie Baratte et alii, 'Les Bronzes de la couronne', cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1999, un exemplaire similaire décrit et reproduit p. 92 et 93 sous le n°65
Charles Avery, 'Giambologna, 1529-1608. Sculptor to the Medici', Londres, 1978, p. 72-73, n° 17
Beatrice Paolozzi Strozzi, Dimitrios Zikos, 'Giambologna, gli dei, gli eroi', musées de Florence, mars 2006, exemplaires reproduits p. 218-219, sous les n°26 et 27


Commentaire : Œuvres en rapport :
- Giambologna, Architecture, bronze, signé 'GIO BOLONGE', H : 35,5 cm, Boston, Museum of Fine Arts, n°40.23
- Giambologna, Architecture, bronze, H : 34,8 cm, Florence, Museo Nazionale del Bargello, inv. 226c

Il est à noter que les exemplaires les plus courants de ce modèle, dont le numéro 65 de la collection des bronzes de la Couronne, ne présentent pas les deux éléments iconographiques suivants : le fil à plomb et la traverse de l'équerre, qui sont présents sur notre statuette. Or ces éléments figurent sur le marbre original daté de 1565 (conservé au musée du Bargello à Florence) et sur les plus beaux exemplaires en bronze datables de la fin du XVIe ou du début du XVIIe siècle (cf. œuvres en rapport). Notre bronze, vraisemblablement repatiné au noir de fumée au XIXe siècle dans le goût des cabinets d'amateurs de l'époque, présente une patine d'origine mordorée et d'habiles reprises à froid, nettes et sèches compatibles avec la manière du fondeur Antonio Susini dans les années 1580/1590.

The most common version of this model, such as number 65 of the French Royal bronze collection, does not include the two following iconographical elements: the plumb line and the square crossbar, which are present on our statuette. However they are visible on the original marble, dated 1565 (fig. 1 now at the Bargello, Florence) and on the most beautiful bronze versions that can be dated to the 16th century or the early 17th century (see related works). Our bronze, probably repatinated in lamp black during the 19th century in the fashion of collectors' cabinets of the time, bears an original bronzed patina and clear dry skilful reworking in cold, are compatible with the style of the founder Antonio Susini during the years 1580-90.

Estimation 30 000 - 50 000 €

Lot 9

Florence vers 1600 D'après Giambologna
Allégorie de l'Architecture

Estimation 30 000 - 50 000 € [$]

Florence vers 1600 D'après Giambologna
Allégorie de l'Architecture
Bronze à patine brun foncé
Marque 'S' sous le talon gauche
Hauteur : 35 cm (13 3/4 in.)
(Patine sans doute reprise au XIXe siècle, usures à la patine)

Repose sur un socle en marbre vert (H. 19 cm)

Allegory of Architecture, after Giambologna, bronze, dark brown patina, Florence, ca 1600


Provenance : Collection de la marquise de Ganay ;
Sa vente, Paris, galerie Georges Petit, 9 mai 1922, n° 109 (31.000 francs avec le n° 110, La Géométrie) ;
Succession de Madame Pierre Lebaudy ;
Sa vente ; Paris, Palais Galliera, Mes Ader et Delorme, 15 juin 1962, n° 15 ;
Sa vente, Paris, Mes Ader et Delorme, 23-24 octobre 1962, n° 71 ;
Acquis lors de cette vente par Fernand Lafarge

Bibliographie : en rapport :
Sophie Baratte et alii, 'Les Bronzes de la couronne', cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1999, un exemplaire similaire décrit et reproduit p. 92 et 93 sous le n°65
Charles Avery, 'Giambologna, 1529-1608. Sculptor to the Medici', Londres, 1978, p. 72-73, n° 17
Beatrice Paolozzi Strozzi, Dimitrios Zikos, 'Giambologna, gli dei, gli eroi', musées de Florence, mars 2006, exemplaires reproduits p. 218-219, sous les n°26 et 27


Commentaire : Œuvres en rapport :
- Giambologna, Architecture, bronze, signé 'GIO BOLONGE', H : 35,5 cm, Boston, Museum of Fine Arts, n°40.23
- Giambologna, Architecture, bronze, H : 34,8 cm, Florence, Museo Nazionale del Bargello, inv. 226c

Il est à noter que les exemplaires les plus courants de ce modèle, dont le numéro 65 de la collection des bronzes de la Couronne, ne présentent pas les deux éléments iconographiques suivants : le fil à plomb et la traverse de l'équerre, qui sont présents sur notre statuette. Or ces éléments figurent sur le marbre original daté de 1565 (conservé au musée du Bargello à Florence) et sur les plus beaux exemplaires en bronze datables de la fin du XVIe ou du début du XVIIe siècle (cf. œuvres en rapport). Notre bronze, vraisemblablement repatiné au noir de fumée au XIXe siècle dans le goût des cabinets d'amateurs de l'époque, présente une patine d'origine mordorée et d'habiles reprises à froid, nettes et sèches compatibles avec la manière du fondeur Antonio Susini dans les années 1580/1590.

The most common version of this model, such as number 65 of the French Royal bronze collection, does not include the two following iconographical elements: the plumb line and the square crossbar, which are present on our statuette. However they are visible on the original marble, dated 1565 (fig. 1 now at the Bargello, Florence) and on the most beautiful bronze versions that can be dated to the 16th century or the early 17th century (see related works). Our bronze, probably repatinated in lamp black during the 19th century in the fashion of collectors' cabinets of the time, bears an original bronzed patina and clear dry skilful reworking in cold, are compatible with the style of the founder Antonio Susini during the years 1580-90.

Estimation 30 000 - 50 000 €

Détails de la vente

Vente : 3945
Date : 27 mars 2019 17:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Collection Fernand Lafarge : Un hommage à la sculpture