Vente Mobilier, Sculpture & Objets d’Art - 14 décembre 2021 /Lot 20 FAUTEUIL À LA REINE D'ÉPOQUE TRANSITION Attribué à Pierre Bernard

  • FAUTEUIL À LA REINE D'ÉPOQUE TRANSITION Attribué à Pierre Bernard
  • FAUTEUIL À LA REINE D'ÉPOQUE TRANSITION Attribué à Pierre Bernard
FAUTEUIL À LA REINE D'ÉPOQUE TRANSITION Attribué à Pierre Bernard
En bois sculpté et doré, le dossier à décor de laurier en frise et rais de coeur, les accotoirs à motif de piastres, la ceinture ornée d'une frise de perles, rais de coeur et ruban tors, les pieds fuselés et cannelés, garniture de lampas à décor floral polychrome sur fond crème, étiquette illisible sous la traverse antérieure; deux marques au feu sous la traverse droite
H. : 103 cm (40 1/2 in.)
l. : 68 cm (26 3/4 in.)

Provenance:
Vente à Paris, Palais d'Orsay, le 14 décembre 1979, lot 122 (suite de six).
Vente à Paris, Ader-Tajan, le 29 juin 1994, lot 60 (suite de six).
Vente à Paris, Hôtel Drouot, le 5 avril 2000, lot 65 (suite de six).
Galerie Partridge Londres, en 2001.
Ancienne Collection Georges Bemberg (1915-2011).
Vente Sotheby's Paris, le 5 mai 2015, lot 298.
Collection d'un amateur parisien.

A Transitional giltwood fauteuil a la reine, attributed to Pierre Bernard

Cet élégant fauteuil à la reine, caractérisé par des formes résolument Transition, est un très bel exemple de la production des sièges des années 1770.

Par le raffinement de ses proportions, la variété des ornements et des motifs sculptés, il se rattache à la production des menuisiers les plus remarquables de l'époque et emblématiques de ce style que sont Nicolas Heurtaut (maître en 1753), Louis Charles Carpentier (maître en 1752) (1) ou Louis Delanois (2) (maître en 1761). Cependant, appartenant à une suite de six fauteuils, certains estampillés par Pierre Bernard (maître en 1766), il peut être attribué avec certitude à ce maître à qui l'on doit des sièges d'une grande richesse de sculpture (3).

Apparue pour la première fois sur le marché à la fin des années 70, nous retrouvons cette suite à deux reprises en vente publique avant d'intégrer les collections de la galerie londonienne Partridge en 2001. Quatre fauteuils furent ensuite vendus chez Christie's à Londres, les 6 juillet 2012, lots 80 et 81 tandis que notre fauteuil rejoignit les collections du célèbre amateur d'art français Georges Bemberg (1915-2011) d'où vient notre fauteuil.

1 - S. Eriksen, Early Neo-classicism in France, London, pl. 167 et 171.
2 - S. Eriksen, Louis Delanois, F. De Nobèle, Paris, 1968, pl. XXXI.
3 - vente à Paris, le 3 juin 1977 ou vente à Paris, collection Delubac, le 16 mars 1998.







Estimation 20 000 - 30 000 €

Lot 20

FAUTEUIL À LA REINE D'ÉPOQUE TRANSITION Attribué à Pierre Bernard

Estimation 20 000 - 30 000 € [$]

FAUTEUIL À LA REINE D'ÉPOQUE TRANSITION Attribué à Pierre Bernard
En bois sculpté et doré, le dossier à décor de laurier en frise et rais de coeur, les accotoirs à motif de piastres, la ceinture ornée d'une frise de perles, rais de coeur et ruban tors, les pieds fuselés et cannelés, garniture de lampas à décor floral polychrome sur fond crème, étiquette illisible sous la traverse antérieure; deux marques au feu sous la traverse droite
H. : 103 cm (40 1/2 in.)
l. : 68 cm (26 3/4 in.)

Provenance:
Vente à Paris, Palais d'Orsay, le 14 décembre 1979, lot 122 (suite de six).
Vente à Paris, Ader-Tajan, le 29 juin 1994, lot 60 (suite de six).
Vente à Paris, Hôtel Drouot, le 5 avril 2000, lot 65 (suite de six).
Galerie Partridge Londres, en 2001.
Ancienne Collection Georges Bemberg (1915-2011).
Vente Sotheby's Paris, le 5 mai 2015, lot 298.
Collection d'un amateur parisien.

A Transitional giltwood fauteuil a la reine, attributed to Pierre Bernard

Cet élégant fauteuil à la reine, caractérisé par des formes résolument Transition, est un très bel exemple de la production des sièges des années 1770.

Par le raffinement de ses proportions, la variété des ornements et des motifs sculptés, il se rattache à la production des menuisiers les plus remarquables de l'époque et emblématiques de ce style que sont Nicolas Heurtaut (maître en 1753), Louis Charles Carpentier (maître en 1752) (1) ou Louis Delanois (2) (maître en 1761). Cependant, appartenant à une suite de six fauteuils, certains estampillés par Pierre Bernard (maître en 1766), il peut être attribué avec certitude à ce maître à qui l'on doit des sièges d'une grande richesse de sculpture (3).

Apparue pour la première fois sur le marché à la fin des années 70, nous retrouvons cette suite à deux reprises en vente publique avant d'intégrer les collections de la galerie londonienne Partridge en 2001. Quatre fauteuils furent ensuite vendus chez Christie's à Londres, les 6 juillet 2012, lots 80 et 81 tandis que notre fauteuil rejoignit les collections du célèbre amateur d'art français Georges Bemberg (1915-2011) d'où vient notre fauteuil.

1 - S. Eriksen, Early Neo-classicism in France, London, pl. 167 et 171.
2 - S. Eriksen, Louis Delanois, F. De Nobèle, Paris, 1968, pl. XXXI.
3 - vente à Paris, le 3 juin 1977 ou vente à Paris, collection Delubac, le 16 mars 1998.







Estimation 20 000 - 30 000 €

Détails de la vente

Vente : 4120
Date : 14 déc. 2021 18:00
Commissaire-priseur : Isabelle Bresset

Contact

Laura Pierre
Tél. +33 1 42 99 20 68
lpierre@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Mobilier, Sculpture & Objets d‘Art