Vente Bibliothèque littéraire et poétique - 16 octobre 2013 /Lot 56 ETIENNE PIVERT DE SENANCOUR. OBERMANN. Deuxième édition. Avec une préface de Sainte-Beuve. Paris, A la Librairie d’Abel Ledoux, 1833...

  • ETIENNE PIVERT DE SENANCOUR. OBERMANN. Deuxième édition. Avec une préface de Sainte-Beuve. Paris, A la Librairie d’Abel Ledoux, 1833...
ETIENNE PIVERT DE SENANCOUR. OBERMANN. Deuxième édition. Avec une préface de Sainte-Beuve. Paris, A la Librairie d'Abel Ledoux, 1833. 2 tomes en un volume in-8. Reliure de la seconde moitié du XIXe siècle. Demi-maroquin havane à coins, dos à 5 nerfs, titre doré. Etui-chemise moderne. RARISSIME EXEMPLAIRE SUR CHINE, A TOUTES MARGES, ENRICHI D'UN MANUSCRIT AUTOGRAPHE DE SENANCOUR : une lettre inédite d'Obermann (5 pp. in-8). Roman épistolaire en grande partie autobiographique, Obermann, fut publié pour la première fois en 1804. Influencé par Jean-Jacques Rousseau, être solitaire et errant, cet ouvrage eut une destinée singulière : presque ignoré à l'époque où il parut, il connut, après 1830, la plus grande fortune littéraire, grâce surtout aux romantiques qui le découvrirent alors. L'ouvrage reparut préfacé par Sainte-Beuve, puis par George Sand, qui contribuèrent à établir la renommée du livre. Obermann devint alors un frère de René, et son auteur une manière de Chateaubriand plus abrupt et rustique. Cet exceptionnel exemplaire sur chine est très probablement celui de l'auteur lui-même. Il est enrichi de 5 feuillets autographes montés sur onglets à la fin du volume. Ceux-ci constituent une lettre d'Obermann que Sénancour n'a pas intégrée à son œuvre. Elle raconte un voyage dans les montagnes. L'auteur a placé une note indiquant : « On en ignore la date. C'est pour cela sans doute qu'elle n'a pas été placée dans le recueil ; mais elle doit appartenir à la seconde partie, dont on n'est encore parvenu qu'à recouvrer un ou deux fragments. » Clouzot signale « quelques très rares exemplaires sur chine ». L'autre exemplaire répertorié porte un envoi à George Sand et a été enrichi d'une lettre de Sénancour à Sainte-Beuve. PROVENANCE Jules Claretie, Jacques Guérin.
Estimation 6 000 - 8 000 €

Vendu 10 110 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 56

ETIENNE PIVERT DE SENANCOUR. OBERMANN. Deuxième édition. Avec une préface de Sainte-Beuve. Paris, A la Librairie d’Abel Ledoux, 1833...

Vendu 10 110 € [$]

ETIENNE PIVERT DE SENANCOUR. OBERMANN. Deuxième édition. Avec une préface de Sainte-Beuve. Paris, A la Librairie d'Abel Ledoux, 1833. 2 tomes en un volume in-8. Reliure de la seconde moitié du XIXe siècle. Demi-maroquin havane à coins, dos à 5 nerfs, titre doré. Etui-chemise moderne. RARISSIME EXEMPLAIRE SUR CHINE, A TOUTES MARGES, ENRICHI D'UN MANUSCRIT AUTOGRAPHE DE SENANCOUR : une lettre inédite d'Obermann (5 pp. in-8). Roman épistolaire en grande partie autobiographique, Obermann, fut publié pour la première fois en 1804. Influencé par Jean-Jacques Rousseau, être solitaire et errant, cet ouvrage eut une destinée singulière : presque ignoré à l'époque où il parut, il connut, après 1830, la plus grande fortune littéraire, grâce surtout aux romantiques qui le découvrirent alors. L'ouvrage reparut préfacé par Sainte-Beuve, puis par George Sand, qui contribuèrent à établir la renommée du livre. Obermann devint alors un frère de René, et son auteur une manière de Chateaubriand plus abrupt et rustique. Cet exceptionnel exemplaire sur chine est très probablement celui de l'auteur lui-même. Il est enrichi de 5 feuillets autographes montés sur onglets à la fin du volume. Ceux-ci constituent une lettre d'Obermann que Sénancour n'a pas intégrée à son œuvre. Elle raconte un voyage dans les montagnes. L'auteur a placé une note indiquant : « On en ignore la date. C'est pour cela sans doute qu'elle n'a pas été placée dans le recueil ; mais elle doit appartenir à la seconde partie, dont on n'est encore parvenu qu'à recouvrer un ou deux fragments. » Clouzot signale « quelques très rares exemplaires sur chine ». L'autre exemplaire répertorié porte un envoi à George Sand et a été enrichi d'une lettre de Sénancour à Sainte-Beuve. PROVENANCE Jules Claretie, Jacques Guérin.
Estimation 6 000 - 8 000 €

Vendu 10 110 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2398
Date : 16 oct. 2013 14:30

Contact

Lorena de Las Heras
Tél.
ldelasheras@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Bibliothèque littéraire et poétique. Livres et manuscrits des 19e et 20e siècles