Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 18 novembre 2020 /Lot 183 Emile BERNARD Lille, 1868 - Paris, 1941 Les trois Grâces

  • Emile BERNARD Lille, 1868 - Paris, 1941 Les trois Grâces Huile sur toile (Toile d'origine)
  • Emile BERNARD Lille, 1868 - Paris, 1941 Les trois Grâces Huile sur toile (Toile d'origine)
Emile BERNARD Lille, 1868 - Paris, 1941
Les trois Grâces
Huile sur toile (Toile d'origine)
Signée et datée 'Emile Bernard / 1912' en haut à gauche
Sans cadre

The Three Graces, oil on canvas, signed and dated, by E. Bernard

Hauteur : 105,50 Largeur : 79 cm

Provenance : Collection Renée Albouy-Moore ;
Vente anonyme ; Paris, Me Libert, 12 mars 2003, n° 47

Bibliographie : Jean-Jacques Luthi et Armand Israël, 'Emile Bernard. Instigateur de l'école de Pont-Aven, précurseur de l'art moderne. Sa vie, son œuvre, catalogue raisonné', Paris, 2014, p. 264, n° 844

Commentaire : Alors qu'il fut l'un des pionniers des premières avant-gardes, instigateur du synthétisme pictural de l'école de Pont-Aven, après être passé par le pointillisme puis le cloisonnisme avec ses amis Gauguin, Van Gogh et Anquetin, Emile Bernard s'oriente radicalement vers un retour au classicisme au début du XXe siècle. Son retour à Paris en 1904 marque ce changement stylistique, qui n'emporta cependant pas les amitiés qu'il put avoir avec les grands maîtres postimpressionistes. Cette orientation qui l'emmène médiatiquement à l'arrière-garde de la peinture moderne l'érige cependant en précurseur du mouvement décrié dit du " retour à l'ordre " né après la Première Guerre mondiale en réaction face aux inépuisables dérives des avant-gardes.
Notre toile, datée 1912, constitue un merveilleux exemple de cette manière chez notre artiste, précisément de l'inspiration que suscitèrent les maîtres vénitiens des XVIe et XVIIe siècles chez lui. Reprenant le sujet éminemment classique des trois grâces, composé par tous les grands maîtres anciens avant lui, il en offre son interprétation teintée de ce qu'il reste de sa modernité. Nous pouvons aussi reconnaitre parmi les modèles Lucie Hebert, muse de l'artiste entre 1908 et 1913. Le peintre fit une description affectueuse de cette jeune femme sourde et muette que l'on retrouve sur nombre de ses toiles dans L'aventure de ma vie (1938) : " C'était une nature très douce, portée à la vie pieuse et qui finit par s'engager en religion. Elle avait un fort beau corps, une honnêteté parfaite. Elle fut pour moi une véritable inspiratrice ".

Estimation 10 000 - 15 000 €

Vendu 23 400 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 183

Emile BERNARD Lille, 1868 - Paris, 1941
Les trois Grâces

Vendu 23 400 € [$]

Emile BERNARD Lille, 1868 - Paris, 1941
Les trois Grâces
Huile sur toile (Toile d'origine)
Signée et datée 'Emile Bernard / 1912' en haut à gauche
Sans cadre

The Three Graces, oil on canvas, signed and dated, by E. Bernard

Hauteur : 105,50 Largeur : 79 cm

Provenance : Collection Renée Albouy-Moore ;
Vente anonyme ; Paris, Me Libert, 12 mars 2003, n° 47

Bibliographie : Jean-Jacques Luthi et Armand Israël, 'Emile Bernard. Instigateur de l'école de Pont-Aven, précurseur de l'art moderne. Sa vie, son œuvre, catalogue raisonné', Paris, 2014, p. 264, n° 844

Commentaire : Alors qu'il fut l'un des pionniers des premières avant-gardes, instigateur du synthétisme pictural de l'école de Pont-Aven, après être passé par le pointillisme puis le cloisonnisme avec ses amis Gauguin, Van Gogh et Anquetin, Emile Bernard s'oriente radicalement vers un retour au classicisme au début du XXe siècle. Son retour à Paris en 1904 marque ce changement stylistique, qui n'emporta cependant pas les amitiés qu'il put avoir avec les grands maîtres postimpressionistes. Cette orientation qui l'emmène médiatiquement à l'arrière-garde de la peinture moderne l'érige cependant en précurseur du mouvement décrié dit du " retour à l'ordre " né après la Première Guerre mondiale en réaction face aux inépuisables dérives des avant-gardes.
Notre toile, datée 1912, constitue un merveilleux exemple de cette manière chez notre artiste, précisément de l'inspiration que suscitèrent les maîtres vénitiens des XVIe et XVIIe siècles chez lui. Reprenant le sujet éminemment classique des trois grâces, composé par tous les grands maîtres anciens avant lui, il en offre son interprétation teintée de ce qu'il reste de sa modernité. Nous pouvons aussi reconnaitre parmi les modèles Lucie Hebert, muse de l'artiste entre 1908 et 1913. Le peintre fit une description affectueuse de cette jeune femme sourde et muette que l'on retrouve sur nombre de ses toiles dans L'aventure de ma vie (1938) : " C'était une nature très douce, portée à la vie pieuse et qui finit par s'engager en religion. Elle avait un fort beau corps, une honnêteté parfaite. Elle fut pour moi une véritable inspiratrice ".

Estimation 10 000 - 15 000 €

Vendu 23 400 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4039
Lieu : Vente à Huis clos
Date : 18 nov. 2020 14:30
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle