Vente Cent Portraits pour un Siècle - 15 février 2022 /Lot 22 Elisabeth Louise VIGÉE-LE BRUN et collaborateurs Paris, 1755 - 1842 Portrait de Louis-Philippe, duc d'Orléans (1725 -1785), surnommé le " Gros duc "

  • Elisabeth Louise VIGÉE-LE BRUN et collaborateurs Paris, 1755 - 1842 Portrait de Louis-Philippe, duc d'Orléans (1725 -1785), surnommé..
  • Elisabeth Louise VIGÉE-LE BRUN et collaborateurs Paris, 1755 - 1842 Portrait de Louis-Philippe, duc d'Orléans (1725 -1785), surnommé..
Elisabeth Louise VIGÉE-LE BRUN et collaborateurs Paris, 1755 - 1842
Portrait de Louis-Philippe, duc d'Orléans (1725 -1785), surnommé le " Gros duc "
Huile sur toile, de forme ovale
Une étiquette annotée 'Galerie de Monsieur d'Osmond' au verso

Portrait of Louis-Philippe, duke of Orleans, oil on canvas, by E. L. Vigée-Le Brun and collaborators
Hauteur : 75 Largeur : 60 cm

Provenance : Acquis sur le marché de l'art à Paris en mai 1990 ;
Collection particulière, Paris


Expositions : 'Cent portraits pour un siècle. De la cour à la ville sous les règnes de Louis XV et Louis XVI', Versailles, musée Lambinet, 6 novembre 2019 - 1er mars 2020 et Nice, palais Lascaris, 19 mai - 22 novembre 2021, catalogue par X. Salmon, p. 55-57, n° 22

Bibliographie : Xavier Salmon, in cat. exp. 'Elisabeth Louise Vigée Le Brun', Paris, Grand Palais, 2015, p. 214, fig. 2, mentionné et repr. dans la notice des n° 83 et 84
Xavier Salmon, 'Pastels du musée du Louvre. XVIIe-XVIIIe siècles', Paris, 2018, p. 280

Commentaire : En 1779, Madame Vigée Le Brun fut conviée au château du Raincy, demeure du duc d'Orléans, pour fixer les traits de ce prince et de sa seconde épouse, la comtesse de Montesson. Charlotte Jeanne Béraud de La Haye de Riou, comtesse de Montesson (fig. 1), défraya la chronique en entretenant une liaison avec le duc, veuf depuis 1759, même après son propre veuvage en 1769. Après des années d'insistance auprès de Louis XV, Louis-Philippe d'Orléans finit par obtenir du roi la permission d'épouser sa compagne et son grand amour. La bénédiction eut lieu à Paris le 23 avril 1773, leur union demeurant secrète et la mariée, d'une naissance plus modeste que son époux, ne prenant pas le titre de duchesse d'Orléans.
Un mémoire conservé à la fondation Custodia indique qu'Elisabeth Vigée Le Brun peignit les deux portraits originaux en présence des modèles, et que la commande comprenait également cinq répliques. Si les portraits originaux furent exécutés au pastel1, certaines des répliques le furent à l'huile et la version que nous présentons pourrait en faire partie.
Hormis les dimensions - le pastel original mesure 80 x 62 cm - cette version sur toile est très fidèle à l'effigie initiale de 1779. Le duc d'Orléans, petit-fils du Régent et père de Philippe-Egalité, surnommé " le Gros " à cause de son embonpoint, est représenté en buste, le visage de trois-quarts, arborant les décorations de l'ordre de la Toison d'or, de Saint-Louis et du Saint-Esprit.

1. Les deux se trouvent aujourd'hui dans des collections privées, voir X. Salmon, 'op. cit.', 2015, p. 212-213, n° 83 et cat. exp. Versailles, 2019, p. 57, fig. 1.

Estimation 15 000 - 20 000 €

Vendu 18 200 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 22

Elisabeth Louise VIGÉE-LE BRUN et collaborateurs Paris, 1755 - 1842
Portrait de Louis-Philippe, duc d'Orléans (1725 -1785), surnommé le " Gros duc "

Vendu 18 200 € [$]

Elisabeth Louise VIGÉE-LE BRUN et collaborateurs Paris, 1755 - 1842
Portrait de Louis-Philippe, duc d'Orléans (1725 -1785), surnommé le " Gros duc "
Huile sur toile, de forme ovale
Une étiquette annotée 'Galerie de Monsieur d'Osmond' au verso

Portrait of Louis-Philippe, duke of Orleans, oil on canvas, by E. L. Vigée-Le Brun and collaborators
Hauteur : 75 Largeur : 60 cm

Provenance : Acquis sur le marché de l'art à Paris en mai 1990 ;
Collection particulière, Paris


Expositions : 'Cent portraits pour un siècle. De la cour à la ville sous les règnes de Louis XV et Louis XVI', Versailles, musée Lambinet, 6 novembre 2019 - 1er mars 2020 et Nice, palais Lascaris, 19 mai - 22 novembre 2021, catalogue par X. Salmon, p. 55-57, n° 22

Bibliographie : Xavier Salmon, in cat. exp. 'Elisabeth Louise Vigée Le Brun', Paris, Grand Palais, 2015, p. 214, fig. 2, mentionné et repr. dans la notice des n° 83 et 84
Xavier Salmon, 'Pastels du musée du Louvre. XVIIe-XVIIIe siècles', Paris, 2018, p. 280

Commentaire : En 1779, Madame Vigée Le Brun fut conviée au château du Raincy, demeure du duc d'Orléans, pour fixer les traits de ce prince et de sa seconde épouse, la comtesse de Montesson. Charlotte Jeanne Béraud de La Haye de Riou, comtesse de Montesson (fig. 1), défraya la chronique en entretenant une liaison avec le duc, veuf depuis 1759, même après son propre veuvage en 1769. Après des années d'insistance auprès de Louis XV, Louis-Philippe d'Orléans finit par obtenir du roi la permission d'épouser sa compagne et son grand amour. La bénédiction eut lieu à Paris le 23 avril 1773, leur union demeurant secrète et la mariée, d'une naissance plus modeste que son époux, ne prenant pas le titre de duchesse d'Orléans.
Un mémoire conservé à la fondation Custodia indique qu'Elisabeth Vigée Le Brun peignit les deux portraits originaux en présence des modèles, et que la commande comprenait également cinq répliques. Si les portraits originaux furent exécutés au pastel1, certaines des répliques le furent à l'huile et la version que nous présentons pourrait en faire partie.
Hormis les dimensions - le pastel original mesure 80 x 62 cm - cette version sur toile est très fidèle à l'effigie initiale de 1779. Le duc d'Orléans, petit-fils du Régent et père de Philippe-Egalité, surnommé " le Gros " à cause de son embonpoint, est représenté en buste, le visage de trois-quarts, arborant les décorations de l'ordre de la Toison d'or, de Saint-Louis et du Saint-Esprit.

1. Les deux se trouvent aujourd'hui dans des collections privées, voir X. Salmon, 'op. cit.', 2015, p. 212-213, n° 83 et cat. exp. Versailles, 2019, p. 57, fig. 1.

Estimation 15 000 - 20 000 €

Vendu 18 200 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4208
Date : 15 févr. 2022 16:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Cent portraits pour un siècle