Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 18 novembre 2020 /Lot 63 Ecole française du XVIIIe siècle D'après Etienne Le Hongre Louis XIV en empereur romain à cheval

  • Ecole française du XVIIIe siècle D'après Etienne Le Hongre Louis XIV en empereur romain à cheval Bronze à patine brune
Ecole française du XVIIIe siècle D'après Etienne Le Hongre
Louis XIV en empereur romain à cheval
Bronze à patine brune

Repose sur un socle en bois noirci
Hauteur totale : 44 cm (17,32 in.)

Louis XIV as Roman emperor on horseback, bronze, brown patina, French School, 18th C.

Hauteur : 34 Largeur : 35 Profondeur : 14 cm

Commentaire : En mai 1686, les Etats de Bourgogne se font les commanditaires d'une représentation de Louis XIV auprès d'Etienne Le Hongre, " Sculpteur ordinaire des bâtiments du roi ", artiste au sommet de son art, attaché avec les meilleurs artisans depuis 1668 à la décoration du Château de Versailles. Leur volonté est alors de faire aménager, autour d'un bronze monumental, une place à la gloire du souverain suivant le prototype répandu sous son règne, celui de la sculpture équestre. Le modèle est achevé en 1690, année de la mort du sculpteur. La fonte est entreprise immédiatement et, en 1692, la statue du roi et sa monture sont acheminées jusqu'à Auxerre. Mais après quelques kilomètres, les mauvaises routes bourguignonnes de la seconde moitié du XVIIe siècle et le poids des bronzes rendent la suite du transport inenvisageable. Ce n'est qu'en 1718 que l'on réussit finalement à faire acheminer l'ensemble à Dijon où la statue est inaugurée en 1725, le monument ne sera définitivement achevé qu'en 1747 avec l'apposition de la grille et des plaques commémoratives. Tragiquement, l'ouvrage est détruit en 1792, victime du vandalisme révolutionnaire.
Le Roi Soleil est représenté en Empereur romain, tenant dans sa main droite le bâton de commandement, en accord avec les idées développées par Colbert pour œuvrer à la bonne diffusion de l'image royale. Notre bronze constitue une séduisante réduction du bronze disparu, à l'échelle de la maquette réalisée par Le Hongre, et dont le Roi se plaisait à jouir quotidiennement, l'ayant fait trôner au centre du salon ovale de ses appartements privés au milieu des plus prestigieux bronzes de la couronne.

Estimation 12 000 - 15 000 €

Vendu 15 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 63

Ecole française du XVIIIe siècle D'après Etienne Le Hongre
Louis XIV en empereur romain à cheval

Vendu 15 600 € [$]

Ecole française du XVIIIe siècle D'après Etienne Le Hongre
Louis XIV en empereur romain à cheval
Bronze à patine brune

Repose sur un socle en bois noirci
Hauteur totale : 44 cm (17,32 in.)

Louis XIV as Roman emperor on horseback, bronze, brown patina, French School, 18th C.

Hauteur : 34 Largeur : 35 Profondeur : 14 cm

Commentaire : En mai 1686, les Etats de Bourgogne se font les commanditaires d'une représentation de Louis XIV auprès d'Etienne Le Hongre, " Sculpteur ordinaire des bâtiments du roi ", artiste au sommet de son art, attaché avec les meilleurs artisans depuis 1668 à la décoration du Château de Versailles. Leur volonté est alors de faire aménager, autour d'un bronze monumental, une place à la gloire du souverain suivant le prototype répandu sous son règne, celui de la sculpture équestre. Le modèle est achevé en 1690, année de la mort du sculpteur. La fonte est entreprise immédiatement et, en 1692, la statue du roi et sa monture sont acheminées jusqu'à Auxerre. Mais après quelques kilomètres, les mauvaises routes bourguignonnes de la seconde moitié du XVIIe siècle et le poids des bronzes rendent la suite du transport inenvisageable. Ce n'est qu'en 1718 que l'on réussit finalement à faire acheminer l'ensemble à Dijon où la statue est inaugurée en 1725, le monument ne sera définitivement achevé qu'en 1747 avec l'apposition de la grille et des plaques commémoratives. Tragiquement, l'ouvrage est détruit en 1792, victime du vandalisme révolutionnaire.
Le Roi Soleil est représenté en Empereur romain, tenant dans sa main droite le bâton de commandement, en accord avec les idées développées par Colbert pour œuvrer à la bonne diffusion de l'image royale. Notre bronze constitue une séduisante réduction du bronze disparu, à l'échelle de la maquette réalisée par Le Hongre, et dont le Roi se plaisait à jouir quotidiennement, l'ayant fait trôner au centre du salon ovale de ses appartements privés au milieu des plus prestigieux bronzes de la couronne.

Estimation 12 000 - 15 000 €

Vendu 15 600 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4039
Lieu : Vente à Huis clos
Date : 18 nov. 2020 14:30
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle