Vente Mobilier & Objets d’Art - 20 mai 2019 /Lot 26 COMMODE D'ÉPOQUE RÉGENCE Par Thomas Hache (1664-1747) Vers 1720-1725

  • COMMODE D'ÉPOQUE RÉGENCE Par Thomas Hache (1664-1747) Vers 1720-1725
  • COMMODE D'ÉPOQUE RÉGENCE Par Thomas Hache (1664-1747) Vers 1720-1725
  • COMMODE D'ÉPOQUE RÉGENCE Par Thomas Hache (1664-1747) Vers 1720-1725
COMMODE D'ÉPOQUE RÉGENCE Par Thomas Hache (1664-1747)
Vers 1720-1725
En placage de noyer, à décor de marqueterie à l'italienne, ornementation de bronze ciselé et redorés, la façade en arbalète à motif de chevaux marins et mascarons féminins ouvrant par trois tiroirs, les montants arrondis ornés de têtes de vieillard et de masques de Cérès ; petits accidents au placage, décoloration due à la lumière
H. : 84 cm (33 in.)
l. : 135 cm (53 in.)
P. : 65,5 cm (25 3/4 in.)

Provenance :
Ancienne collection Pierre Rouge.

Bibliographie :
Pierre et Françoise Rouge, "Le génie des Hache", Editions Faton, Dijon, 2005, pp. 236-237.

Exposition :
Biennale internationale des antiquaires, Paris, 1980.

A Regence gilt-varnish mounted, fruitwood and burr-walnut commode, by Thomas Hache, circa 1720-1725

Pierre et Françoise Rouge, spécialistes de l'œuvre des Hache à Grenoble, situent cette commode dans la période Régence du fait de la présence d'une traverse située sous le plateau de marqueterie qui apparaît en même temps que la mode des plateaux de marbre. Cette construction permettait ainsi le choix ou le changement du dessus tantôt en bois ou de marbre.

Thomas Hache (1664-1747), fils de Noël Hache (1630-1675), ébéniste à Toulouse, s'arrête à Chambéry lors de son tour de France en tant que compagnon et arrive à Grenoble en 1695. Il entre alors dans l'atelier de Michel Chevallier dont il épouse la fille avant de reprendre l'atelier en 1720. Il reçoit le brevet de Garde et Ébéniste du duc d'Orléans, gouverneur du Dauphiné et, avec l'aide de son fils unique Pierre, fit prospérer ses affaires pour atteindre rapidement une grande notoriété.
De son passage en Savoie il conserva le goût et le savoir-faire des marqueteries florales et polychromes importées par les maîtres italiens. C'est ainsi qu'il transposa le procédé de marqueterie de partie et contrepartie, en remplaçant l'écaille et le métal par des bois indigènes choisis avec soin pour leur qualité décorative.

Ce décor s'inscrit ici dans des réserves sur fond de bois fruitiers dont l'emploi est caractéristique des productions de l'atelier des Hache.
Une commode similaire, estampillée Hache à Grenoble et I.B. Hedouin, munie de la même ornementation de bronze doré et ornée du même décor de marqueterie, est illustrée dans Pierre et Françoise Rouge, "Le génie des Hache", Editions Faton, Dijon, 2005, pp. 238-239.

Veuillez noter que l'estimation de ce lot est de 50.000-70.000 €, et non 30.000-50.000 € comme indiqué au catalogue.
Please note that the estimate for this lot is 50.000-70.000 €, not 30.000-50.000 € as stated in the catalog.


Estimation 50 000 - 70 000 €

Vendu 182 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 26

COMMODE D'ÉPOQUE RÉGENCE Par Thomas Hache (1664-1747)
Vers 1720-1725

Vendu 182 000 € [$]

COMMODE D'ÉPOQUE RÉGENCE Par Thomas Hache (1664-1747)
Vers 1720-1725
En placage de noyer, à décor de marqueterie à l'italienne, ornementation de bronze ciselé et redorés, la façade en arbalète à motif de chevaux marins et mascarons féminins ouvrant par trois tiroirs, les montants arrondis ornés de têtes de vieillard et de masques de Cérès ; petits accidents au placage, décoloration due à la lumière
H. : 84 cm (33 in.)
l. : 135 cm (53 in.)
P. : 65,5 cm (25 3/4 in.)

Provenance :
Ancienne collection Pierre Rouge.

Bibliographie :
Pierre et Françoise Rouge, "Le génie des Hache", Editions Faton, Dijon, 2005, pp. 236-237.

Exposition :
Biennale internationale des antiquaires, Paris, 1980.

A Regence gilt-varnish mounted, fruitwood and burr-walnut commode, by Thomas Hache, circa 1720-1725

Pierre et Françoise Rouge, spécialistes de l'œuvre des Hache à Grenoble, situent cette commode dans la période Régence du fait de la présence d'une traverse située sous le plateau de marqueterie qui apparaît en même temps que la mode des plateaux de marbre. Cette construction permettait ainsi le choix ou le changement du dessus tantôt en bois ou de marbre.

Thomas Hache (1664-1747), fils de Noël Hache (1630-1675), ébéniste à Toulouse, s'arrête à Chambéry lors de son tour de France en tant que compagnon et arrive à Grenoble en 1695. Il entre alors dans l'atelier de Michel Chevallier dont il épouse la fille avant de reprendre l'atelier en 1720. Il reçoit le brevet de Garde et Ébéniste du duc d'Orléans, gouverneur du Dauphiné et, avec l'aide de son fils unique Pierre, fit prospérer ses affaires pour atteindre rapidement une grande notoriété.
De son passage en Savoie il conserva le goût et le savoir-faire des marqueteries florales et polychromes importées par les maîtres italiens. C'est ainsi qu'il transposa le procédé de marqueterie de partie et contrepartie, en remplaçant l'écaille et le métal par des bois indigènes choisis avec soin pour leur qualité décorative.

Ce décor s'inscrit ici dans des réserves sur fond de bois fruitiers dont l'emploi est caractéristique des productions de l'atelier des Hache.
Une commode similaire, estampillée Hache à Grenoble et I.B. Hedouin, munie de la même ornementation de bronze doré et ornée du même décor de marqueterie, est illustrée dans Pierre et Françoise Rouge, "Le génie des Hache", Editions Faton, Dijon, 2005, pp. 238-239.

Veuillez noter que l'estimation de ce lot est de 50.000-70.000 €, et non 30.000-50.000 € comme indiqué au catalogue.
Please note that the estimate for this lot is 50.000-70.000 €, not 30.000-50.000 € as stated in the catalog.


Estimation 50 000 - 70 000 €

Vendu 182 000 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3872
Date : 20 mai 2019 19:00
Commissaire-priseur : Isabelle Bresset

Contact

Charlotte Norton
Tél. +33 1 42 99 20 68
cnorton@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Mobilier & Objets d'Art