Vente Mobilier, Sculpture & Objets d’Art - 12 juillet 2021 /Lot 34 COMMODE DEMI-LUNE D'ÉPOQUE LOUIS XVI Estampille de Joseph Stockel

  • COMMODE DEMI-LUNE D'ÉPOQUE LOUIS XVI Estampille de Joseph Stockel
  • COMMODE DEMI-LUNE D'ÉPOQUE LOUIS XVI Estampille de Joseph Stockel
COMMODE DEMI-LUNE D'ÉPOQUE LOUIS XVI Estampille de Joseph Stockel
En acajou et placage d'acajou, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre blanc veiné rapporté, la façade ouvrant par cinq tiroirs dont trois en ceinture et deux vantaux latéraux, les pieds fuselés enrubannés, estampillée J.STOCKEL et poinçon de jurande JME sur chacun des montants arrière ; le placage éclairci par le soleil
H. : 89,5 cm (35 1/4 in.)
l. : 146 cm (57 1/2 in.)
P. : 61 cm (24 in.)

Joseph Stockel, reçu maître en 1775

Provenance :
Ancienne collection Comte Vigier.
Vente à Paris, Hôtel Drouot, le 22 juin 1982, lot 125 (FF 149.070).
Collection particulière, Paris.

A Louis XVI ormolu-mounted and mahogany demi-lune commode, stamped by Joseph Stockel

La présente commode s'inscrit parfaitement dans la production de l'ébéniste Joseph Stöckel (maître en 1769) dont on connaît uniquement des œuvres de style Louis XVI. Majoritairement plaquées d'acajou, les fines moulures de bronze qui les caractérisent confèrent à leur forme puissante élégance et raffinement (1). Ici les rubans de bronze s'enroulant avec souplesse autour des pieds confèrent légèreté à notre imposante commode.

Joseph Stöckel utilisa également un décor de ruban pour un bureau plat et cartonnier en acajou livré au comte de Provence, aujourd'hui à l'Assemblée Nationale ainsi qu'un autre similaire anciennement dans les collections Vigier et Grognot, cette fois en placage d'ébène et dont les bronzes sont attribués à Forestier et Pierre-Philippe Thomire (1751-1843) (2). Des rubans enserrent le haut et le bas des pieds à la manière de faisceaux de licteur, thème que Stöckel reprendra à plusieurs reprises, notamment sur l'une des commodes livrées pour le comte de Provence transformées par la suite par Guillaume Benneman (conservée au château de Fontainebleau). Les poignées en forme de draperie se retrouvent également sur une commode passée en vente à Paris, Hôtel Drouot, étude Ader Picard Tajan, le 23 mars 1988.

(1) Collection Hammel, vente à Paris, hôtel Georges V, le 18 décembre 2001.
(2) Vente à Paris, Hôtel Drouot, étude Delorme, collection d'un amateur, le 22 juin 1982, lot 129, alors attribué à Philippe-Claude Montigny.



Estimation 6 000 - 8 000 €

Vendu 33 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 34

COMMODE DEMI-LUNE D'ÉPOQUE LOUIS XVI Estampille de Joseph Stockel

Vendu 33 800 € [$]

COMMODE DEMI-LUNE D'ÉPOQUE LOUIS XVI Estampille de Joseph Stockel
En acajou et placage d'acajou, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre blanc veiné rapporté, la façade ouvrant par cinq tiroirs dont trois en ceinture et deux vantaux latéraux, les pieds fuselés enrubannés, estampillée J.STOCKEL et poinçon de jurande JME sur chacun des montants arrière ; le placage éclairci par le soleil
H. : 89,5 cm (35 1/4 in.)
l. : 146 cm (57 1/2 in.)
P. : 61 cm (24 in.)

Joseph Stockel, reçu maître en 1775

Provenance :
Ancienne collection Comte Vigier.
Vente à Paris, Hôtel Drouot, le 22 juin 1982, lot 125 (FF 149.070).
Collection particulière, Paris.

A Louis XVI ormolu-mounted and mahogany demi-lune commode, stamped by Joseph Stockel

La présente commode s'inscrit parfaitement dans la production de l'ébéniste Joseph Stöckel (maître en 1769) dont on connaît uniquement des œuvres de style Louis XVI. Majoritairement plaquées d'acajou, les fines moulures de bronze qui les caractérisent confèrent à leur forme puissante élégance et raffinement (1). Ici les rubans de bronze s'enroulant avec souplesse autour des pieds confèrent légèreté à notre imposante commode.

Joseph Stöckel utilisa également un décor de ruban pour un bureau plat et cartonnier en acajou livré au comte de Provence, aujourd'hui à l'Assemblée Nationale ainsi qu'un autre similaire anciennement dans les collections Vigier et Grognot, cette fois en placage d'ébène et dont les bronzes sont attribués à Forestier et Pierre-Philippe Thomire (1751-1843) (2). Des rubans enserrent le haut et le bas des pieds à la manière de faisceaux de licteur, thème que Stöckel reprendra à plusieurs reprises, notamment sur l'une des commodes livrées pour le comte de Provence transformées par la suite par Guillaume Benneman (conservée au château de Fontainebleau). Les poignées en forme de draperie se retrouvent également sur une commode passée en vente à Paris, Hôtel Drouot, étude Ader Picard Tajan, le 23 mars 1988.

(1) Collection Hammel, vente à Paris, hôtel Georges V, le 18 décembre 2001.
(2) Vente à Paris, Hôtel Drouot, étude Delorme, collection d'un amateur, le 22 juin 1982, lot 129, alors attribué à Philippe-Claude Montigny.



Estimation 6 000 - 8 000 €

Vendu 33 800 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4079
Date : 12 juill. 2021 18:00
Commissaire-priseur : Isabelle Bresset

Contact

Laura Pierre
Tél. +33 1 42 99 20 68
lpierre@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Mobilier, Sculpture & Objets d'Art