Vente Maîtres anciens & du XIX siècle - 16 juin 2020 /Lot 42 Charles-Nicolas COCHIN le Jeune Paris, 1715 - 1790 Vignette allégorique pour le traité des horloges marines de Ferdinand Berthoud et Etudes de figures, probablement pour une tragédie de du Belloy

  • Charles-Nicolas COCHIN le Jeune Paris, 1715 - 1790 Vignette allégorique pour le traité des horloges marines de Ferdinand Berthoud et...
  • Charles-Nicolas COCHIN le Jeune Paris, 1715 - 1790 Vignette allégorique pour le traité des horloges marines de Ferdinand Berthoud et...
Charles-Nicolas COCHIN le Jeune Paris, 1715 - 1790
Vignette allégorique pour le traité des horloges marines de Ferdinand Berthoud et Etudes de figures, probablement pour une tragédie de du Belloy
Deux dessins au crayon sur papier, mis au carreau
Annotés à la plume et encre brune 'vignette pour le traité des montres marines, pour le Roy. in quarto. Paris. 1775 / elle a été gravée par choffard en 1775' dans le bas pour le premier et 'fayel de Du Belloy' en haut pour le second
10 x 16,50 cm (3, 94 x 6,50 in.) et 30 x 20 cm (11,81 x 7,87 in.)
(Manque en bas à droite pour l'allégorie, rousseurs)
Sans cadres

Allegory after Ferdinand Berthoud's treatey, Figures studies, two drawings, pen on paper, by C. N. Cochin Le Jeune


Provenance : Collection du marquis Philippe de Chennevières, son cachet (L.2073) en bas à gauche ;
Sa vente, Paris, 4-7 avril 1900, parties du n° 85 ;
Vente anonyme ; Paris, Hôtel Drouot, 24 octobre 1980, n° 1 et 2 (comme attribués à Gravelot) ;
Vente anonyme ; Saint-Brieuc, 27 mars 1988, n° 205 et 206 ;
Collection particulière, Paris


Bibliographie : Christian Michel, 'Charles-Nicolas Cochin et le livre illustré au XVIIIe siècle avec un catalogue raisonné des livres illustrés par Cochin', Genève, 1987, p. 309-310, n° 149 et p. 340, n° 164bis, lettre e
Louis-Antoine Prat et Laurence Lhinares, 'La collection Chennevières. Quatre siècles de dessins français', Paris, 2007, p. 546, n° 1302 et p. 544, n° 1295


Commentaire : La vignette allégorique est préparatoire à une illustration ouvrant le Traité des horloges marines de Ferdinand Berthoud publié à Paris en 1773. Le second dessin est quant à lui probablement tiré d'une tragérie de Pierre-Laurent du Belloy.
Estimation 1 200 - 1 500 €

Lot 42

Charles-Nicolas COCHIN le Jeune Paris, 1715 - 1790
Vignette allégorique pour le traité des horloges marines de Ferdinand Berthoud et Etudes de figures, probablement pour une tragédie de du Belloy

Estimation 1 200 - 1 500 € [$]

Charles-Nicolas COCHIN le Jeune Paris, 1715 - 1790
Vignette allégorique pour le traité des horloges marines de Ferdinand Berthoud et Etudes de figures, probablement pour une tragédie de du Belloy
Deux dessins au crayon sur papier, mis au carreau
Annotés à la plume et encre brune 'vignette pour le traité des montres marines, pour le Roy. in quarto. Paris. 1775 / elle a été gravée par choffard en 1775' dans le bas pour le premier et 'fayel de Du Belloy' en haut pour le second
10 x 16,50 cm (3, 94 x 6,50 in.) et 30 x 20 cm (11,81 x 7,87 in.)
(Manque en bas à droite pour l'allégorie, rousseurs)
Sans cadres

Allegory after Ferdinand Berthoud's treatey, Figures studies, two drawings, pen on paper, by C. N. Cochin Le Jeune


Provenance : Collection du marquis Philippe de Chennevières, son cachet (L.2073) en bas à gauche ;
Sa vente, Paris, 4-7 avril 1900, parties du n° 85 ;
Vente anonyme ; Paris, Hôtel Drouot, 24 octobre 1980, n° 1 et 2 (comme attribués à Gravelot) ;
Vente anonyme ; Saint-Brieuc, 27 mars 1988, n° 205 et 206 ;
Collection particulière, Paris


Bibliographie : Christian Michel, 'Charles-Nicolas Cochin et le livre illustré au XVIIIe siècle avec un catalogue raisonné des livres illustrés par Cochin', Genève, 1987, p. 309-310, n° 149 et p. 340, n° 164bis, lettre e
Louis-Antoine Prat et Laurence Lhinares, 'La collection Chennevières. Quatre siècles de dessins français', Paris, 2007, p. 546, n° 1302 et p. 544, n° 1295


Commentaire : La vignette allégorique est préparatoire à une illustration ouvrant le Traité des horloges marines de Ferdinand Berthoud publié à Paris en 1773. Le second dessin est quant à lui probablement tiré d'une tragérie de Pierre-Laurent du Belloy.
Estimation 1 200 - 1 500 €

Détails de la vente

Vente : 3979
Date : 16 juin 2020 17:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Tél. +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Maîtres anciens & du XIXe siècle